alexametrics
Dernières news

Le bureau exécutif de Nidaa appelle à une nouvelle instance directrice

Le bureau exécutif de Nidaa appelle à une nouvelle instance directrice

 

Le bureau exécutif de Nidaa Tounes a appelé, lors d’une réunion tenue lundi 11 février 2019, à la création d’une nouvelle instance directrice, qui aura comme mission de prendre les positions politiques qui s’imposent au nom du parti et ceci jusqu’à la prochaine tenue du congrès.

 

Dans un communiqué, le bureau exécutif estime que la composition de cette instance doit être commune et équilibrée entre l’instance constitutive ainsi que les bureaux politique et exécutif. Son président sera choisi par le fondateur du parti en personne, Béji Caïd Essebsi.

Il a aussi souligné l’importance de rallier les Nidaaistes, les personnalités et compétences nationales ainsi que les activistes de la société civile et les leaders d’opinion, afin de trouver les solutions adéquates pour la mise en place d’un Front national et social. Le bureau a également appelé à la mise en place d’une "Charte d'honneur" qui se base sur le reniement de soi, la solidarité et l’intégrité, et qui fixe le comportement pour appartenir au mouvement, se porter candidat à un poste de responsabilité au sein des structures ou en leur nom.

 

Le député et membre du bureau exécutif de Nidaa Tounes, Mondher Belhaj Ali a indiqué dans une déclaration à la Tap ce mardi 12 février 2019 que l’"Initiative d’unification des nidaaistes" est devenu un impératif dans la situation actuelle du pays et l’émiettement du parti.

« La gravité de la situation impose le retour de tous ceux qui ont contribué à la mise en place du mouvement Nidaa Tounes. La situation actuelle du parti ne permet pas de relever les défis auxquels fait face aujourd’hui Tunisie », a-t-il spécifié.

 

I.N

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

Maxula
| 12-02-2019 17:54
Riahi doit avoir "du vent dans les oreilles" !
Si ce n'est que ses oreilles doivent sacrément lui siffler l'air de la bérézina !
Vite ! Un ORL, un ! pour Slim-le-flambard !
Hum ! Il y a comme un lâchage qui se trame dans l'ombre contre la pièce rapportée, qui se prend pour le secrétaire général du parti de "Nada" Tounes, vous ne croyez pas ?
M'est avis que le "bureau exécutif" a d'ores et déjà proprement exécuté le malpropre !
Et cette pseudo "Charte d'honneur" qui se base sur le reniement de soi, la solidarité et l'intégrité", sonne d'une part, comme une véritable provocation à l'encontre du flambard, qui refusera logiquement de l'adopter et encore moins de la signer, parce qu'il ne voudra pas se renier ! Non mais !
Et d'autre part, cette "Charte" sonne comme un faire-part de décès !
Je vous laisse deviner qui est le macchabée !
De profundis !
Maxula.

Tounsia
| 12-02-2019 17:26
Je vous souhaite bonne chance et j'espère que vous ne serez pas déçu.
Quant à moi (malheureusement pour moi ou tant pis pour moi) je ne choisirai jamais le camp des loosers (comme si c'est tahia ou c est le chao).
à bon entendeur salut!

SELIM
| 12-02-2019 17:02
Presque tout ce que tu dis je peux être d'accord avec, mais ça ne fait pas avancer les choses en ce moment car le temps est court et on ne peut offrir à nahdha les élections sur un plateau. L'Adn originel de nida était adéquat mais ce sont les cupides et les stupides de ce parti qui l'ont détruit. Tahia tounes est un slogan qui est valable en tous temps même s'il nous rappelle un parti et un homme qui nous ont déçus. Donc pourquoi pas repartir sur cette idée mais en changeant la méthode et la gouvernance ? Pourquoi pas travailler avec des personnes de qualité et sincères même si elles étaient dans nida il y a quelques années ou quelques mois ? Tu dis qu'il y a aussi les mêmes opportunistes, oui il y en a comme il y en a dans tous les partis du monde et il y en aura toujours...L'essentiel est que le fonctionnement de Tayia doit démocratique et ça on le jugera bientôt d'abord lors du prochain congrès constitutif. Je pourrais écrire encore des arguments pour t'exposer les raisons qui montrent que ce nouveau parti a de bons prémices...Mais je ne veux te convaincre que d'une chose principale : il ne faut jamais juger d'avance et il faut rester réaliste quand on doit parler de politique, sinon on n'aurait plus envie de parler de politique justement...

Tounsia
| 12-02-2019 16:55
merci de me l'avoir rappelé !
Comme si notre destin été de choisir entre la peste et le choléra...

Lecteur
| 12-02-2019 16:36
Ne vous inquiétez pas. Dans quelques mois ennadha prendra le pouvoir à jamais et vous n'aurez plus à deviser sur le sexe des anges.

Tounsia
| 12-02-2019 15:21
Justement c'est de ce ramassis d'opportunistes de nida en 2014 que je parlais,ce sont les mêmes figures de ratés,de bras cassés,de bons à rien qui sont derrière tahia ,qui manquent même d'imagination pour choisir un nom pour leur parti(ou c'est peut être le syndrome bihaythou tahia tounes je ne sais pas)...
pour moi (et ça n'engage que moi) tahia ne peut pas donner d'espoir(en voyant le bilan du chef du gouvernement,son mutisme, les indicateurs économiques,la chute du dinar et j'en passe...et s'il vous plait ne me dites pas que ce n'est pas de sa faute ou qu'il n'y peut rien à moins qu'il soit à une place qui n'est pas la sienne,et ne me dites pas il a des solutions pour 2020 une fois élu ,je vous répondrai ken je feleh rahou min bereh).
Se rassembler et gagner haut la main les élections avec des hommes et femmes qui aiment leur pays oui et personne ne vous dira non,mais c'est pas tahia qui va le faire,parce qu'on ne fait pas du nouveau avec du vieux,c'est pas avec cette bande d'opportunistes qui ont quitté nida parce qu'ils n'ont pas eu de postes qui'il va le faire ...
oui nida est bel est bien mort,tahia aussi,mais au moins nous avons encore notre Tunisie sauvons la et faisons pour une fois le bon choix si non nous risquons de le regretter à vie.

SELIM
| 12-02-2019 14:38
On ne peut parler que des faits. Que nida soit mort, ça personne de sensé ne peut le nier. Pour moi Tahia tounes est un espoir d'éclaircie dans cette grisaille. Souhaitons-lui la réussite et donnons-lui le préjugé favorable tout en restant vigilants...N'est-ce pas le minimum qu'on peut faire pour notre Pays ? Si tu penses à nahdha il n'y a qu'un seul moyen de le réduire : se rassembler et gagner haut la main les élections avec des hommes et des femmes qui aiment leur pays et pas seulement les postes qu'ils vont partager...(comme ont fait le ramassis d'opportunistes de nida en 2014)

Tounsia
| 12-02-2019 13:57
oui vous avez parfaitement raison "nidaa "est bel et bien mort,mais "tahia" n'est autre qu'un mort né,un "nida" bis qui va être jeté à la même fosse commune des partis morts(excusez moi d'avoir prêté vos mots)...

Mohamed 1
| 12-02-2019 13:55
Le diagnostic posé aujourd'hui par Belhaj Ali est connu depuis quatre ans par l'ensemble des électeurs nidaïstes. Pourquoi n'ont-ils pas été entendus ? Pourquoi avoir attendu que le millième morceau se détache pour arriver à parler de congrès ? Pourquoi rien n'est fait jusqu'à présent ? Qui est responsable ? Où est le bon sens ? Où est la compétence ? Qui se permet de jouer de l'avenir de la Tunisie ?

SELIM
| 12-02-2019 13:26
Quand ils ont vu que la "machine" est en train de passer chez Tahia tounes alors ils ont paniqué. C'est inutile et peine perdue car le nom de nida tounes est devenu une tare que plus personne de sensé ne se décrédibilisera pour le porter...nida c'est bel et bien fini et va être jeté à la fosse commune des partis morts...

A lire aussi

L’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières sous la Troïka et dirigeant à

16/02/2019 22:32
0

Les affrontements à Barraket Sahel dans le gouvernorat de Nabeul ont repris, ce soir du samedi 16

16/02/2019 20:18
4

La dirigeante au sein du Courant démocratique (Attayar), Samia Abbou a précisé, ce samedi 16 février

16/02/2019 17:32
16

La blogueuse Fadhila Belhaj a été condamnée à 2 ans de prison ferme et une amende par la chambre

16/02/2019 16:03
9

Newsletter