alexametrics
Dernières news

Sahbi Ben Fredj met en garde contre un éventuel soulèvement en janvier

Sahbi Ben Fredj met en garde contre un éventuel soulèvement en janvier

 

Le député du bloc de la coalition nationale, Sahbi Ben Fredj a prédit, dans un statut publié sur sa page Facebook ce mardi 4 décembre 2018, le déclenchement d’un soulèvement qui débutera, en janvier, dans les régions intérieures et les quartiers populaires pour se propager par la suite les grandes villes et aux franges de la société touchées par la situation économique difficile.

 

Un soulèvement perdant selon le député et qui incitera à protester, dans un premier temps, contre les situations économique et sociale précaires à l’image du mouvement des gilets jaunes en France. Une tentative de faire tomber le système politique en place suivra, également, sous le prétexte de l’échec du gouvernement, d’une classe politique inapte et de l’existence d’un appareil sécuritaire secret d’Ennahdha impliqués dans les assassinats politiques. La mobilisation médiatique et politique ainsi que les crises fictives prouvent que ce soulèvement est proche.

 

Sahbi Ben Fredj a, dans ce sens, affirmé que ces manifestations se transformeront rapidement en des actes de violence et de sabotage conformément au scénario de janvier 2014. Un sabotage orchestré en mobilisant les pages Facebook, en mettant en place des réseaux, en finançant et en instaurant une logistique dans ce sens. Cependant, ces projets sont connus grâce à la vigilance de l’Etat.

 

Le député a, de surcroît, mis en garde contre l’enlisement dans ces mouvements suspects appelant à déceler la partie politique derrière cette « bataille perdante » et comprendre les enjeux inhérents.

« Quel est l’horizon politique de ce mouvement de protestation qui se transformera en des émeutes violentes ? La dissolution du Parlement ? Des élections anticipées ? Une nouvelle assemblée constituante ? Une nouvelle Constitution ? Le communiqué numéro 1 de l’armée ? Celui qui souhaite éradiquer toute la classe politique, ne peut-il pas le faire par le biais du vote ? Ou bien certains ne croient plus à la concurrence démocratique ? La bataille de Janvier sera la plus grande des batailles et nous la gagnerons sans aucun doute. La Tunisie et la démocratie triompheront comme à chaque fois », peut-on lire dans ce statut.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (23)

Commenter

soussi
| 05-12-2018 11:51
tant qu on n a pas de president dans ce pays
il faut s attendre a tout
notre president s amuse a preparer l impreparable
en manipulant tout les partis

veritas
| 05-12-2018 10:50
http://www.tunisiefocus.com/politique/quest-ce-tu-consommes-mr-le-depute-200303/

veritas
| 05-12-2018 08:52
c'est les discours de jalel brick qui vous font peur n'allez pas par 50 chemins et dites que ça vous inquiète que jalel brick a un vrais programme pour sauver le pays de l'islam qui ronge le pays depuis l'arrivée de okba le daechien .

Zohra
| 05-12-2018 08:40
Inventions futiles

Zohra
| 05-12-2018 06:46
Avec cette mentalité psychorigide vous voulez changer le monde.
- Les uns chantent toute la journée les zarabes, les zarabes, ils veulent être amazigh,
-les autres veulent instaurer la chariaa,
- ceux qui veulent effacer de nos mémoires notre histoire
- ceux qui chantent les nordistes et sudistes
- ceux qui cherchent la moindre faille pour mettre le feu
- Rds nous chantent toute la Abir Abir
- et ceux et ceux sont très nombreux. ...

Et ils veulent un D'?MOCRATIE HA HA HA.
De quelle démocratie parlez vous ? celle qui est sur mesure pour vous servir les uns et les autres
Ils faudrait l'appeler DEMOCRADICTAT
Comme vous êtes les champignons en interventions futiles

Le mépris (hagra) vous êtes champions C'est tout ce que vous savez faire.

Le seul rassembleur c'était Bouguiba, vous lavez massacré même dans sa tombe en détruisant tout ce qu'il avait construit.

VOUS ETES DES MALADES PSYCHOPATHES '?TERNEL

MFH
| 05-12-2018 01:49
La prémonition commence à se préciser. Sidi Bouzid brûle déjà. On l'a dit : c'est un complot, ça n'a jamais été une révolution.

houda
| 04-12-2018 21:14
le general ben ali a honorè le kaki militaire et les galons qu il portait il a diriger le pays d une main de maitre il n a jamais les bottes des turques et des quataris une chose est certaine l argent sale qui a circulè dans le pays apres le coup d etat preparè par des puissances etreangeres ont achetè beaucoup de mescin et de pauvres type tel kane el meskine

déja-vu
| 04-12-2018 20:59
Ah t'es encore là, toi?!
Réveilles-toi, les gens haissent to baratin en tunisie! Vas parler de révolution aux pauvres gens que tes ali babas ont réduit à la mendicité et tu te feras désosser en un rien de temps.Les gens vivent un sale moment ici, alors que tu répètes des mensonges archi-démentis depuis une planque à l'abris des rafles en "bled koffars"..

# Tu vas devoir y rentrer bientôt, en Tunisie. Tu vas chialer ta vie!

Ali Baba
| 04-12-2018 20:58
La fin du monde selon SBF, l'affrontement final entre les fils de la lumière et ceux des ténèbres; résultat bien sûr garanti .

déja-vu
| 04-12-2018 20:23
C'est dranatique, ce qu'il prédit. Il a vu le futune dans une boune de verre.

#Tounis tha3it ya gid3aaan...héhéhé

A lire aussi

Le secrétaire général de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, a

15/12/2018 22:07
0

La colère des experts comptables ne s'est pas atténuée et ils ne vont pas s’arrêter

15/12/2018 17:53
3

A l’issue de sa visite à Riyadh en Arabie Saoudite, le chef du gouvernement Youssef Chahed a fait le

15/12/2018 17:18
6

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi a exprimé son regret suite au rejet du projet de

15/12/2018 14:38
6

Newsletter