alexametrics
Dernières news

Slim Riahi : je ne me suis pas enfui !

Slim Riahi : je ne me suis pas enfui !

Le secrétaire général de Nidaa Tounes, Slim Riahi, a accordé une déclaration au journal Acharaâ Al Magharibi publiée le 4 décembre 2018. Il a affirmé que ceux qui parlent d’une fuite à l'étranger sont en plein délire et qu’il rentrerait au cours de cette semaine.

 Il a ajouté qu’il allait se présenter devant le juge d’instruction militaire pour étayer sa plainte contre le chef du gouvernement notamment.

 

Les rumeurs relatives à la fuite de Slim Riahi deviennent de plus en plus insistantes ces derniers jours vu que son séjour à l'étranger s'allonge de plus en plus. Il a déposé une plainte au tribunal militaire le jeudi 22 novembre puis il est parti en France. Il était question alors qu'il rentre le week-end même ou au plus tard le lundi 26. Le mardi 27 novembre, il donne une interview à Express FM dans laquelle il affirme qu'il va rentrer au plus tard le vendredi 30. Nous sommes le mardi 4 décembre et le séjour se poursuit encore, alors que ce n'est pas une période de vacances et que son parti prépare un congrès déterminant.

 

M.A

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

houda
| 04-12-2018 17:56
je le felicite pour son courage et son patriotisme vraiment il s est avere que c est un gros calibre ils ont tout fait pour le salir et il a resister bravo si slim simplement j attire votre attention qu il faut absolument internationaliser cette affaire de complot et le lieetr avec le service secret de l organisation des freres musulmans de montplaire et la preparation de l attentat de Mr françois hollande et l affaire de l ambassade americaine tout est lier par une chaine des islamistes qui a ete soutenus par des nouvaux opportunistes qui cherchent a rester au pouvoir et en abuser

Jimmy
| 04-12-2018 17:56
Dans un ancien post j'ai dis qu'il va nous la jouer comme un certain ex propriétaire d'une chaîne TV: je suis dépressif, je prend des médocs,...c'est pourquoi j'ai dis j'ai sorti ces conneries! Sinon pour la photo, à moins que ce soit un photomontage, il se peut déjà pour un président !!!!

A4
| 04-12-2018 16:10
Il parait qu'on l'a vu à Paris portant un gilet jaune ...

A . V .
| 04-12-2018 13:17
Il est enfuit ce mitomane il va certainement passer le réveillon en France ou en Angleterre , il a semé la pagaille dans son parti et se barré .

Mansour Lahyani
| 04-12-2018 11:43
De toutes les manières, même s'il lui en prenait l'envie, on le rattraperait vite fait : une telle personnalité, d'un si grand prestige, ça ne peut pas échapper à la Police trop longtemps!

Abel Chater
| 04-12-2018 10:16
Depuis le début de la Révolution tunisienne du 14 janvier 2011, je ne cesse de parler de l'absence totale d'un Etat d'Institutions en Tunisie, le long des 55 années postindépendances macabres, perdues sous le pouvoir des deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali. La grande réussite que pourrait s'approprier notre Révolution tunisienne, c'est d'abord et en premier lieu, d'instaurer le premier et unique pays arabe possédant un vrai Etat d'Institutions, où seule la loi régie le pays. Un rêve qui ne plaît pas aux privilégiés. Chafik Jarraya a osé dire à la télévision, qu'il était avec son argent et ses relations, plus fort que le premier ministre de la Tunisie, comme si on vivait dans une république bananière. Idem avec cet arriviste Slim Riahi. A peine avoir trouvé comment «acheter» du clan Caïd Essebsi, une position qui lui permettrait de mettre en exécution ses plans diaboliques de force, dont il rêve à la «Kaddhafi», qu'il s'est mis à montrer les autres par le doigt et à attaquer ses adversaires politiques bestialement. Un autre «Pharaon» est né en Tunisie, que la Justice tunisienne va lui couper les ongles et bien les lui tailler et les lui limer, afin qu'il perde son esprit sauvage de pouvoir tout se permettre avec son argent et avec son poste artificiel à Nidaa Tounes.
Vive la Justice tunisienne. A bas les despotes et les profiteurs.

A lire aussi

Le père de l’ancien secrétaire d’Etat aux Mines, Hachem Hmidi, en prison pour soupçon de corruption,

12/12/2018 18:32
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a affirmé, aujourd’hui, mercredi 12 décembre 2018,

12/12/2018 18:09
1

La Banque nationale agricole (BNA) vient de reconduire pour 4 ans son partenariat avec la Fédération

12/12/2018 16:44
0

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a rendu public un communiqué ce mercredi 12 décembre

12/12/2018 16:09
4

Newsletter