alexametrics
Dernières news

Conférence de presse aujourd’hui de Béji Caïd Essebsi

Conférence de presse aujourd’hui de Béji Caïd Essebsi

Le président de la République Béji Caïd Essebsi donnera aujourd’hui jeudi 8 novembre 2018 une conférence de presse à midi depuis le palais de Carthage.

Business News diffusera en direct cette conférence de presse, bien que sa rédaction en soit exclue.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (20)

Commenter

Napoléon
| 08-11-2018 19:11
Peut-on dire qu'en réalité YC a rendu un grand service à BCE ? Personnellement je le pense, ni les inconditionnels de YC, ni les personnes neutres à son égard et ni ses ennemis ne pourront affirmer le contraire ! Pour les fans de YC, c'est BCE qui l'a sorti de l'anonymat et qui a boosté sa fulgurante ascension, pour les neutres BCE n'a fait que le proposer et ceux sont ses fans et les béni-oui-oui qui l'ont intronisé et pour les ennemis de YC, BCE n'a pas le pouvoir de le déboulonner. Donc avec la manière de procédé au remaniement YC vient blanchir BCE de toute responsabilité dans la crise politique, la diminution du pouvoir d'achat la chute du dinar et de tout le marasme économique. BCE n'a théoriquement aucun pouvoir, contrairement à ce que pensent certains il ne peut pas dissoudre le parlement, il ne peut que proposer à l'ARP de voter une motion de censure contre le gouvernement et à ses risques et périls. BCE n'est que le garant du respect de la Constitution, il a assumé convenablement son rôle et il vient d'annoncer aujourd'hui qu'il continuerait à assumer pleinement ce rôle. Peut-on dire de même pour l'ARP ? Personnellement je dirai non : Pas d'ISIE et surtout pas de Tribunal Constitutionnel donc pas de contre pouvoir, donc c'est la dictature parlementaire ou plutôt partisane et précisément Nahda et dérivés. BCE est-il responsable de l'effritement du Nida ? Personnellement, je pense qu'il faut être un sujet ignare et non un citoyen averti pour affirmer que BCE est responsable de la mainmise de HCE sur le Nida et de la crise qui secoue ce pseudo-parti. BCE+HCE= au maximum 2 personnes. Si 2 personnes purent dégager 50 élus du groupe Nida, c'est que : ou ces 2 personnes ont des gonades aussi dur que le titan ou les 50 élus ont des gonades aussi molles que la barbe à papa. Moi je pense que le devoir des élus sous l'étiquette Nida est de donner leur point de vue, s'ils sont majoritaires, ils imposeraient leurs idées, s'ils sont minoritaires, ils se plieraient à la loi de la majorité. Pour moi, ce ne sont que des déserteurs qui ont trahi leurs électeurs.

A4
| 08-11-2018 18:31
La porte de sortie va être petite, très petite, minuscule !
La traîtrise ne mène qu'à ça !!!

khadija
| 08-11-2018 15:38
BCE est responsable de la situation d'émiettement dans laquelle se trouve nidaa, il assume donc le dépassement qu'il subit actuellement et ne peut que se plier à la décision de l'ARP.

Amir
| 08-11-2018 15:31
Monsieur le Président,
J'ai beaucoup de respect pour vous, votre fonction et votre âge.
Votre conférence de ce matin était inutile. Un communiqué était largement suffisant pour rectifier certaines informations. Le reste était de la démogogie. Vous dîtes tout et son contraire. Vous haissez YC car il a eu le courage de dire STOP à vous et surtout à votre fils. Vous n'arrêtez pas de discréditer ses actions dans les médias nationaux et internationaux désormais. Votre sortie médiatique à l'étranger de surcroît, lors de l'attentat terroriste montre que vous avez perdu votre clairvoyance habituelle et vous avez prononcez des mots qu'aucun président ne peut les tenir dans de pareils circonstances. Votre haine de YC vous a fait perdre votre plus préciieuse qualité: le sens de l'état.
Vous avez rompu avec Ennahdha pour une seule et unique raison: elle ne vous a pas suivi dans votre démarche de destruction de YC. Ce sont des manoeuvres scandaleuses et non respectueuses des institutions que vous défendez régulièrement car vous voulez imposer vox choix au peuple.
Vous avez, avec votre soutien inqualifiable à votre fils, détruit, la stabilité politique certes fragile mais elle tenai la route. Vous avez détruit votre propre parti politique en soutenant votre fils (il en reste que des ruines) et vous venez nous dire aujourd'hui que vous refusez l'héritage politique et seules les urnes font la différence. Vous nous prenez pour des imbéciles. Si vous éliminez toutes les têtes qui veulent se présenter pour laisser la voie à votre fils... ce n'est pas une action qui favorise l'héritage?... lorsque le citoyen tunisien se trouve avec un seul candidat d'un parti qui pourrait lui convenir et il est obligé de voter pour ce candidat.. ce n'est pas une forme d'héritage? Monsieur le Président .. c'est un héritage déguisé et vous le savez bien... arretez de grâce de nous prendre pour des pigeons... il en reste suffisament au Nidaa qui vous suivent les yeux fermés, parti pour lequel j'ai voté et je ne regrette pas car j'ai voté pour vous et je ne le regrette pas aussi. Vous étiez la solution mais malheureusement vous êtes devenus le problème, je dis bien malheureusement pour les tuniens qui vous apprécient.
Vraiment votre conférence d'aujourd'hui l'a confirmé. Je vous en supplie, essayez de prendre de recul et laissez les jeunes faire et apprendre la politique... un dictateur laisse toujours des ruines... Ecartez votre fils qui n'a comme seul couverture le Papa et vous verrez comment Nidaa va renaître et une dynamique positive s'installera avec des personnalités compétences.
un vrai démocrate laisse toujours un pays dans un meilleur état que lorsqu'il a commencé à le diriger. Nidaa est une ruine et la vie politique n'est pas loin de l'explosion...cherchez l'origine
YC est comme vous, il est de passage..il n' a pratiquement aucune chance de briguer votre poste car son bilan n'est pas bon pour l'instant ... le pays sera gouverné nécessairement par d'autres têtes.. pourquoi cette haine donc? pour fair plaisir à votre fils? pourquoi barrer la route à des vraies compétences tunisiennes? pourquoi vous ne créez pas un climat d'émulation saine pour sortir le meilleur qui rendra les meilleurs services à cette nation? Ni vous ni votre votre fils ne seont présents sur la scène politique après les élections de 2019.
Enfin votre passage sur "comment préter serment" est lourd de sens et n'est pas digne d'un président de la république à mon avis, Président de tous les tunisiens., comme vous aimez le rappeler,
Un dernier mot pour la majorité des jounalistes qui vous ont posé des questions... je souhaiterais leur dire: Ben Ali Hrab.....reprenez votre vrai métier et posez les bonnes questions...il faut dire que BCE vous appelle par votre prénom....on n'est pas loin de la connivence
Le journalisme est le garant de la démocratie....on est encore loin... petit bémol.. peut être que les vrais journalistes sont restés dehors malgré eux...
Vive la Tunisie

rayma
| 08-11-2018 15:28
Bajbouj a fauté mais il n'est pas bête il sait trancher en disant tout bonnement le remaniement est entre les mains de l'ARP et la décision de l'ARP sera respectée. va t- il se retourner sur son fils...on verra

TunPat
| 08-11-2018 14:34
Bavardage habituel du chef de l'état , j'ai arrêté de l'entendre au milieu de sa conférence de presse .

Microbio
| 08-11-2018 13:22
La seule chose que le Bon Dieu a équitablementt distribuée, c'est l'INTELLIGENCE!

La preuve: Partout dans le monde, personne ne s'est plaint de ne pas en avoir assez!

Baobab
| 08-11-2018 12:26
J Espere qu 'il anoncera sa demission.C ' est la seule bonne chose qui lui reste a faire!

larioss
| 08-11-2018 12:02
Les bavures de BCE sont énormes en nombre et en conséquences et elles sont les principales causes de nos malheurs, de nos souffrances et de nos miséres, ca suffit, tout est acquis, tout est subi, tout est supporté, il n'a rien à dire, ou à nous communique, le peuple TUNISIEN n'éspére rien de recevoir de lui,il n'a qu'attendre 2019, peut étre et encore à savoir, l'oiseau rare pourra t'il surgir et gouverner notre chére TUNISIE et mettre chacun à sa place qu'il la mérite par son dévouement, son intégrité, , sa compétence, et surtout son combat acharné pour étre au service de son peuple qui n'a connu que les malaises et les inquiétudes de toutes sortes

Raad
| 08-11-2018 11:57
Chère Président ayez le courage de sauver la maison Tunisie en un seul mot...et pour cela il faut écarté votre fils de NT pour que les choses reprennent de plus belles et que ce parti relève la tête et devient une force politique serieuse et écouté dans le pays.
Autrement, si votre allocution c'est pour mettre encore de l'huile sur le feu, mieux vaut s'abstenir.
Après avoir pris le courage dernièrement votre éloignement du parti islamiste, faite en sorte que cet écart soit définit et sans retour.

A lire aussi

Le chanteur populaire Kacem Kefi est décédé au matin du 15 novembre 2018 des suites d'une longue

15/11/2018 08:05
0

Samira Chaouachi, membre du bureau politique de Nidaa Tounes, a indiqué ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 22:00
2

Le bureau exécutif de l’Utica a annoncé dans un communiqué rendu public ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 21:15
0

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
0

Newsletter