alexametrics
Dernières news

Ben Salem : Une famille tunisienne consacre en moyenne 300dt par mois aux cours particuliers !

Ben Salem : Une famille tunisienne consacre en moyenne 300dt par mois aux cours particuliers !



Le ministre de l’Education nationale a déclaré, ce jeudi 13 septembre 2018 sur les ondes de Mosaïque Fm, que « les cours particuliers sont une calamité. Le pouvoir d’achat des familles en est affecté, probablement, plus qu’il ne l’est par le niveau de vie », sachant qu’une famille tunisienne leur consacre, en moyenne, 300 dinars par mois.


Comme mesure de prévention, M. Ben Salem prévoit pour chaque samedi, des cours particuliers gratuits dans les écoles primaires. Il compte également élargir les domaines d’intervention des contrôleurs administratifs et financiers, et demande le soutien des gouverneurs et des régions.

Il a finalement rappelé que toutes les décisions relatives à l’application de la loi ne seraient pas rétroactives.

 

Y.K

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (20)

Commenter

CHDOULA
| 14-09-2018 15:51
Moi j'ai 3 enfants et ça me coûte 900 dinars par mois en cours particuliers chez le même enseignant qui est notre voisin et qui vient de finir la construction de sa troisième villa et d'ailleurs j'ai demandé à mon employeur de virer mon salaire de 850 dinars directement à mon voisin , et les 50 dinars qui restent je les donnerai à mon voisin en mains propres !

Monia
| 14-09-2018 14:08
un fonctionnaire ne peut normalement pas exercer un second emploi (public ou privé) régulier (non occasionnel) et à titre onéreux en dehors de celui du service de l'Etat dans sa fonction dévolue!...

Letranger
| 14-09-2018 11:55
Avec un smig de 48h/semaine à même pas 400 Dt/mois, j'espère que maman prend la pilule (si elle en trouve)...

Garbagi
| 14-09-2018 10:53
La loi rien que la loi.les syndicats qu'en pensent ils?ont ils leur mot a dire et leur solution a proposer ou c'est le probleme du ministere. Tiens j'ai une idee . ....changeons m. Y.chahed...et le probleme sera resolu..

DHEJ
| 14-09-2018 10:10
Or la solution est entre les mains du ministère des finances et sa merde de déclaration de revenus...

Or ce ministre c'est-il que la famille n'a que 100 dinars TTC par an comme avantage fiscale...


Alors de grâce BEN SALEM tu es un ministre pour transformer tes paroles en LOIS capables de remédier à ce phénomène mais bête comme tu es alors tu continues à te servir du système et DEGAGE!

Moi-meme
| 14-09-2018 09:59
Comment peut-on dénoncer les enseignants qui abusent du cours particuliers.

Blu
| 14-09-2018 08:15
Vous confirmez ce que j'ai appris récemment à savoir que ce racket dure depuis des lustres. Mon amie à une fille de 35 ans qui ramenait des mauvaises notes à la maison. Le prof a proposé au papa de donner des cours particuliers à sa fille ce qu'il a refusé catégoriquement et comme par enchantement les notes on prit l'ascenseur. Faut vraiment stopper cette pratique qui résonne à l'extérieur des portes de garages et qui met les familles à bas revenu dans des situations catastrophiques.

no comment
| 13-09-2018 23:45
vous êtes tous des hypocrites, bcp de tunisiens ont un deuxième boulot derrière le rideau et net d'impôt, un exemple parmi d'autres : il y a des gens qui travaillent dans le secteur publique puis font les chauffeurs de taxi clandestins à leur sortie du travail, alors ou est la loi,d'autres pratiquent différents autres métiers , à la pelle ,et personne n'en parle- c'est vrai qu'il y a bcp de profs qui exagèrent vraiment, des sangsues, carrément du racket (note = cours particuliers) , mais il ne faut pas nuire aux autres , svp arrêter votre cirque car une bonne frange des tunisiens veulent inscrire leurs enfants aux cours particuliers , il suffit de regarder dans votre entourage

lario
| 13-09-2018 21:18
Mr le ministre, il faut s'adresser aux parents d'éléves qui courent derriére les instituteurs et les professeurs qui leur supplient de donner des cours particuliers à leurs progénitures e aprés ilst viennent pleurnicher avec hypocrisie et crient au scandale, aussi par
manque d'autorité, ou pour 'ignorance ils se trouvent obligés de croire aux doléances de leurs enfants et acceptent de leur satisfaire leurs désirs en uttilisant tous les moyens possibles pour que le professeur ne pourra que d'accepter leurs supplices. Aussi il y a d'autres raisons qui ménent à voir ce fléau qui s'aggrandit et se propage d'une année à une autre, comme la réalité de nos classes surchargées dans tous les niveaux sans aucune exception, le non remplacement des enseignants qui s'absentent pour des causes justifiées qui sont parfois de longues durées, le manque flagrant de moyens didactiques et des supports pédagogiques au sein de l'école ou du lycée, c'est pour cela qu'il faut bien étudier et analyser ce phénoméne national de tous les cotés et le trouver des solutions raisonnables méme progressivement selon des critéres et des conditions acceptables par tous les intervenants, d'ailleurs tous les syndicats du corps enseignants sont contre les cours particuliers , mais il faut entendre leurs propositions , leurs remarques et leurs solutions pour éviter tout débordement et tout contretemps

LAM
| 13-09-2018 20:13
Pas mal non plus : le savon expérimenté !
J'adore cet humour !
Machallah Daldoul....

A lire aussi

Le président de la République Béji Caïd Essebsi s'est exprimé dans une interview diffusée ce soir,

24/09/2018 19:00
4

Dans une intervention téléphonique diffusée sur les ondes de Jawhara FM ce lundi 24 septembre 2018,

24/09/2018 18:36
1

Avec un score global de 73.07 sur 100, la Tunisie a été classée 48ème en matière de progrès social

24/09/2018 17:29
3

Une usine de friperie à Menzel Jemil (Gouvernorat de Bizerte) a pris feu en cette après-midi du 24

24/09/2018 17:00
0

Newsletter