alexametrics
Dernières news

Sahbi Ben Fredj : Le temps de s’unir entre les blocs du "Nidaa historique" n’est pas venu !

Sahbi Ben Fredj : Le temps de s’unir entre les blocs du

 

 

Sahbi Ben Fredj, l’élu du bloc de la coalition nationale, s’est dit «très heureux» de la déclaration positive du secrétaire général de Machrouû Tounes Mohsen Marzouk sur la nécessité d'unifier le "Nidaa historique" et ses blocs parlementaires (Nidaa, la coalition nationale et Al Horra) et ceci malgré son objection sur le fond et la forme.

 

M. Ben Fredj a tenu, donc, à expliquer les raisons de sa position. Ainsi, il explique qu’ils (les députés du bloc de la coalition nationale) croient sincèrement à la nécessité de la coopération et de la coordination avec leurs collègues du reste des blocs. Ceci dit, il rappelle que leur bloc est en voie de devenir le deuxième bloc parlementaire et il est actuellement occupé dans les procédures de création. Donc, et toujours selon ses dires, les concertations compliquées qui risquent de perturber leur concentration n’est en cas une des priorités de leur bloc actuellement, ni aujourd’hui, ni dans deux semaines. Il estime qu’il est préférable d'attendre le résultat de la formation du bloc unifié entre Machrouû et Nidaa, avant d’entamer le dialogue et les discussions.

 

 

«Indépendamment de notre appartenance à la même famille politique élargie, ce bloc ne partage pas avec nous les mêmes positions, notamment sur la stabilité gouvernementale. Les députés, les dirigeants de Machrouû ainsi que le directeur exécutif de Nidaa Tounes s’unissent autour de la demande de démission du gouvernement alors que les élus du bloc de la coalition nationale est attaché à la nécessité que le gouvernement poursuit son travail et réclame juste l’ajustement de sa composition», affirmé Sahbi Ben Fredj.

Autres sujets où les avis devraient être unifiés entre ces blocs parlementaires, la cour constitutionnelle, l’instance électorale et le reste des lois, a souligné l’élu où il estime qu’il faudra aussi se positionner définitivement sur les querelles politiques définitivement et sans mystère.

 

M. Ben Fredj a soutenu : «Par conséquent, nous nous félicitons de la déclaration de Mohsen Marzouk mais il n’y a actuellement aucune concertation entre les blocs susmentionnés, et nous espérons que cela se produira, mais après la fin de l’actuel brouillard dans la fluctuation des positions, le changement de postes et les théories de tous contre tous et tous avec tous en même temps, qui ont nui à la vie politique et à la crédibilité des politiciens».

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Sandra
| 13-09-2018 17:55
Surtout aux femmes n'est-ce pas
Ne pas donner confiance

Abir
| 13-09-2018 16:28
Je n'ai jamais imaginé que vous pouviez combiner un jour au profit d'Ennahda,mais j'ai appris aussi qu'on ne pourra jamais donner la confiance totale à un être humain !

A lire aussi

Le président de la République Béji Caïd Essebsi s'est exprimé dans une interview diffusée ce soir,

24/09/2018 19:00
4

Dans une intervention téléphonique diffusée sur les ondes de Jawhara FM ce lundi 24 septembre 2018,

24/09/2018 18:36
1

Avec un score global de 73.07 sur 100, la Tunisie a été classée 48ème en matière de progrès social

24/09/2018 17:29
3

Une usine de friperie à Menzel Jemil (Gouvernorat de Bizerte) a pris feu en cette après-midi du 24

24/09/2018 17:00
0

Newsletter