alexametrics
Dernières news

Sousse - Le parachèvement de la station de dessalement de l’eau de mer s’accélère

Sousse - Le parachèvement de la station de dessalement de l’eau de mer s’accélère

Dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement en vue de trouver des solutions au problème de la pénurie d'eau dans plusieurs régions tunisiennes en raison de la sécheresse, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a donné des instructions à tous les intervenants pour accélérer la réalisation de la station de dessalement de l'eau de mer à Sidi Abdelhamid à Sousse. Après avoir constaté un certain ralentissement dans la réalisation de ce projet vital qui vise à soutenir le processus d'approvisionnement en eau potable des régions du Cap Bon, de Sahel, de Sfax et Kairouan.

 

 

 

Il convient de noter que le projet de la station de dessalement des eaux sera en mesure, dès son entrée en exploitation, de dessaler environ 50 mille mètres cubes d'eau de mer par jour, extensible à 100 mille mètres cubes par jour.

 

 

Dans ce contexte, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques, Samir Taïeb, a présidé une réunion d'urgence, à laquelle ont pris part le secrétaire d'État à l'Agriculture Abdallah Rebhi, le président directeur général de la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (Sonede), le président directeur général de la société EPPM, Hafedh Daoud, en plus d'un certain nombre de cadres.

 

 

Lors de cette réunion, Samir Taïeb a souligné la nécessité d'éliminer tous les obstacles empêchant l'achèvement de ce projet dans les délais impartis.

 

Pour sa part, la société EPPM a déjà entamé la réalisation des travaux de ce projet après avoir fait appel à des expériences et compétences tunisiennes ayant supervisé l'achèvement d'un certain nombre de stations de dessalement de l'eau dans de nombreux pays, et afin de gagner du temps et contribuer à accélérer la réalisation du projet concerné, la société EPPM a décidé de se baser sur la méthode de 'La Paroi Moulée'.

 

 

Bien que cette technologie coûtera des frais supplémentaires importants à la société EPPM, non convenus dans le cahier des charges qui prévoyait l'utilisation d'une technique traditionnelle moins coûteuse, la société tunisienne a décidé de prendre à sa charge ces dépenses supplémentaires comme contribution de sa part pour accélérer l'achèvement de ce projet, suite à la pénurie d'eau enregistrée et due à la sécheresse et au déficit dans les nappes d'eau.

 

D’après communiqué 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

Wild bled
| 10-08-2018 18:35
Dessalement de l'eau de mer ! Mais quelle data ! On ne pourrait pas développer les villes de l'ouest, mieux arrosées ?

DHEJ
| 10-08-2018 13:14
Alors chacun aura 50 litres par jour soit 4,5 M3 par trimestre...


Citoyen_H
| 10-08-2018 12:54
Entièrement d'accord avec vous pour l'efficacité du secteur privé, ou du moins pour les plus sérieux d'entre eux.

Cependant les opérateurs privés ne font pas dans la dentelle quand il s'agit de la facturation.
Jetez un oeil sur le WEB, et vous aurez un aperçu du prix de revient du mètre cube.
Cela dépasse de très loin le pouvoir d'achat du tunisien modeste.
Salutations.

Jet d'argent
| 10-08-2018 12:34
Ces usines très coûteuses en investissements (devises) et en électricité (facture steg ) ne seront jamais efficaces ou utiles pour un pays comme nous. Parler de leur maintenance et entretien davantage coûteux et non garantis. S'occuper pluton sérieusement des infrastructures de captages et de distribution des eaux.

EL OUAFY avec Y à la fin
| 09-08-2018 23:41
C'est une opération très importante et surtout pour approvisionner régulièrement la fourniture d'eaux .

Abou Walid
| 09-08-2018 22:30
Citoyen-H : les promoteurs privés trouvent les ressources dans les banques et ils compriment au maximum les délais d'exécution contrairement au Secteur étatique !

Citoyen_H
| 09-08-2018 18:18
A première vue, cette solution parait la plus plausible, mais malheureusement la plus couteuse.

Avez vous idée du prix d'une centrale de dessalement d'eau de mer, et des coûts de production d'eau douce?
Affreusement cher.

Avec tous les défis auxquels sont confrontés les prédécesseurs des bagla-liha, exploiter à la chaine ce type de projet, devient de plus en plus irréaliste.
N'oubliez pas que les gangsters nous ayant gouverné de 2011 -2014, ont laissé un pays complétement à la dérive.

Salutations.


Abou Walid
| 09-08-2018 16:08
En clair, à quelle date cette station doit elle être inaugurée ? Cela dit; et au vue du manque d'eau flagrant dans les barrages pourquoi ne profite-t-on pas du littoral (plus de 1200 km) que beaucoup de pays doivent nous jalouser pour multiplier les stations de dessalinisation quitte à les faire faire par des "Promoteurs privés" dans le cadre d'un partenariat avec la SONEDE "gagnant gagnant" ?!

A lire aussi

L’information a été relayée massivement sur les réseaux sociaux. Un immeuble abritant des pèlerins

16/08/2018 21:33
1

Trente-quatre journalistes, techniciens et agents de la chaîne Hannibal Tv ont été informés, ce

16/08/2018 19:47
0

La chambre des mises en accusations près de la cour d’appel de Tunis a décidé la libération

16/08/2018 18:15
2

Le secrétaire général de Machrouû Tounes (MPT), Mohsen Marzouk, a tenu, dans un post publié ce jeudi

16/08/2018 17:09
5

Newsletter