alexametrics
Dernières news

Fahmi Chaâbane : Ouvrez le marché immobilier à tous les clients étrangers !

Fahmi Chaâbane : Ouvrez le marché immobilier à tous les clients étrangers !

 

Le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers, Fahmi Chaâbane est intervenu ce jeudi 9 août 2018, sur Express FM, pour revenir sur la crise que traverse le secteur et la nécessité de faire le bilan de la situation des promoteurs immobiliers.

 

Fahmi Chaâbane a rappelé le surendettement des promoteurs et la surtaxation dont ils estiment être victimes. Il a expliqué que les promoteurs ont des engagements, notamment envers les banques, et que de leur activité dépendent de nombreux autres secteurs et de nombreuses autres entreprises.

« Nous avons porté plainte contre le gouvernement et nous nous préparons pour la loi de Finances de 2019, afin d’exiger une révision de la taxation qui concerne la promotion immobilière et le secteur de la construction », a-t-il poursuivi.

 

Le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers a enfin appelé à lever toutes les entraves et à ouvrir les acquisitions de biens immobiliers en Tunisie aux étrangers, toutes nationalités confondues.

« Comme cela se fait en Espagne, au Portugal, aux Emirats, en Turquie et d’autres, où on vous donne une carte de séjour lorsque vous achetez un bien, laissez-nous travailler et annulez ces procédures absurdes qui datent de 60 ans ! Nous avons une obligation de résultat, nous sommes capables de ramener de la devise et nous ne cessons de le dire en vain ! », a-t-il conclu.

 

M.B.Z

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (30)

Commenter

Alain
| 11-08-2018 12:27
Le monde s ouvre acceptons le l'immobilier est en mutation encadrons le pour éviter tout debordement les devises apportées participront à l économie tunisienne n attendons s pas que l Espagne ou le portugal qui ont pris de l avance sur le sujet se partagent le gâteau la Tunisie est et reste un pays magnifique et chaleureux les retraités des pays nordiques pourraient y passer une heureuse en s installant avec leurs retraites qu ils dépenseront sur le sol Tunisien.Les Tunisiens ont le sens de l accueil

Mustaph
| 10-08-2018 14:01
L'immobilier va mal en Tunisie car les prix sont excessivement chers et ne reflètent aucune réalité tunisienne. Messieurs les promoteurs arrêtez de harceler l'?tat et assumez vos responsabilités pour les choix d'investissements que vous faites. Les prix des matières premières et la main d'oeuvre pour le bâtiment sont les mêmes dans tout le pays et le prix de revient du métre carré varie entre 1200 et 1500 dt au maximum. Mais les prix de vente au mètre carré varient du simple au triple selon les régions et dépassent les 3000 dt à Tunis. Et si on laisse la liberté aux étrangers d'acheter en Tunisie, avec leur pouvoir d'achat énorme, le Tunisien ne pourra plus acheter un gourbi chez lui. Surtout quand on connaît la voracité des promoteurs immobiliers tunisiens et leurs tendance illimitées à augmenter les marges de benefice. Au Maroc les promoteurs ont adopté, sous la pression de l'état, une politique immobilière permettrant à toutes les classes sociales d'acquérir des logements adaptés à leurs revenus. Alors que vous messieurs vous avez opté pour le THS dans le but de vendre toujours plus cher et le marché est arrivé à saturation. Donc ce n'est certainement pas à l'état de résoudre cette crise. Les promoteurs doivent baisser leurs prix comme cela se passe partout dans le monde en cas de mévente. Mais les promoteurs tunisiens préfèrent pratiquer le chantage aux banques et à l'état plutôt que rabaisser un peu leurs marges bénéficiaires.

Raad
| 10-08-2018 09:41
Il ne s'agit pas de dire les choses il faut le faire.
Il faut arrêter de critiquer à chaque fois qu'un projet de cette ordre se réalise au pays, comme si nous allons bradé le pays en petite parcelle pour les premiers venus.
Le bassin méditerranéen dans son ensemble, est devenu un lieu d'investissement pour ce genre de type d'activité....., tant au Maroc notre voisin le plus proche, le Portugal, l' Espagne, le Monténégro, la Grèce, j'en passe et des meilleurs.
Tous ces investissements, sont porteurs de richesses pour le pays, que ce soit pour la main d'oeuvre, pour drainer des devises, pour la culture, et plein d'autres choses.....
Ces investissements doivent êtres aussi raisonnables, afin de ne pas tomber dans l'obscurantisme total, elles doivent être à la porté de toutes catégories sociaux professionnels, et non pas qu'aux riches.
Je ne comprends pas notre pays, dès que nous parlons de ce type d'investissement, on ramène ça à la religion.
C'est tellement mesquin, alors que la multiplication des cultures nous mènent vers le haut, et apprendre à connaitre l'autre.
Alors de grâce, évitant d'être sectaire, il faut s'ouvrir à d'autres richesses, et apprendre à vivre en harmonie.

Farouk
| 10-08-2018 08:09
Un etranger n'achetera jamais un bien immobilier en tunisie islamique.
Autant acheter a Kaboul.

Blu
| 10-08-2018 06:40
Deux connaissances étrangères et non résidentes sont propriétaires de leur logement et une autre résidente depuis plus de 15 ans cherche à acheter son logement mais les choses trainent depuis sa demande qui date de plus de 10ans. Les raisons évoquées : il n'y aurait pas de plan d'aménagement à Hammamet !

Tunisien
| 10-08-2018 06:23
Après 7 mois du début de l'application de la loi des finances et du nouveau code de l'investissement, nous remarquons que ce sont de très mauvaises décisions de s'attaquer à la promotion immobilière. Les promoteurs immobiliers n'ont pas faite de lobbying et c'est pour ça qu'ils sont dans cette situation.
Plus encore que la TVA qui est un des problèmes de ce secteur vital pour le tunisien, ce sont les avantages fiscaux qui ont été institués du temps de Bourguiba puis continués avec Ben Ali qui avaient donné un coup de pouce pour le secteur. Certains lobbys se sont accaparés les avantages fiscaux. En plus des rabais d'impôt lors de l'investissement, ils ont eu droit à des dotations très importantes. D'un autre côté le nouveau code d'investissement a annulé les incitations à l'ouverture des sociétés de promotion immobilière et à l'augmentation de leur capital. Et ceci a été fait avec précision en les nommant clairement à l'instar des sociétés qui ne font qu'une activité commerciale. Comme si ils sont visés. Il est impératif de leur rendre cet avantage fiscal et de trouver une solution pour la TVA en en appliquant le taux qui était appliqué avant la loi des finances 2018 ou à un taux de 10%.

schraiet
| 10-08-2018 01:57
C'est votre faute de construire sans réfléchir et maintenant vous voulez vendre le pays aux étrangers pour vous enrichir...
Total contre le fait de vendre ce qui sera irrécupérable juste pour corriger vos erreurs de profitabilité.

Ali Baba au Rhum
| 10-08-2018 01:47
Les promoteurs se sont remplis les poches en dinars pendant des années et des années ; maintenant ils veulent continuer à le faire mais en devises.J'ignore s'il y aura beaucoup de turcs ou de qataris qui iront acheter des appartements à Ben Arous ou à Fouchana, au prix fort et en devises, mais ce qui est sûr c'est que la faillite de quelques uns peut mettre en difficultés le secteur bancaire. Ce qui est curieux, c'est que malgré la crise, les prix ne s'effondrent pas...preuve s'il en est que les promoteurs ont de la réserve.

Chawki
| 10-08-2018 01:22
Les Parisiens de souche, les Londoniens sont condamnés à vivre en dehors de leur ville car le loyer ou la propriété y sont devenus hors de portée pour la classe moyenne. '? Marrakech, les prix ont explosé.
Si la Tunisie a pu faire son petit bout de chemin, c'est grâce aux politiques économiques prudentes qui ont prévalu de Bourguiba à Ben Ali. Il faut faire attention à ne pas dilapider ce qui reste de l'héritage économique.
En revanche, si des investisseurs dans le secteur productif souhaitent acquérir leur local, cela devrait pouvoir se négocier.
Mais ouvrir la boîte de Pandore de la spéculation immobilière pour faire plaisir à des promoteurs qui ont largement profité du système pendant des décennies est extrêmement dangereux.
Pour relancer l'immobilier, la solution le plus indiquée serait d'appliquer un taux d'intérêt de 0% sur les crédits immobiliers. Certains pays l'ont fait qui avaient souhaité dynamiser un secteur immobilier en berne.

Wild bled
| 09-08-2018 23:26
Ce mec doit avoir beaucoup d'"amis" parmi ceux qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts.

A lire aussi

L'Association tunisienne de soutien des minorités a publié un communiqué en réponse aux propos

16/08/2018 14:16
8

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé, dans un communiqué publié ce jeudi 16 août 2018, le

16/08/2018 13:30
2

Poursuivant sa stratégie commerciale dédiée aux Tunisiens résidant à l’étranger, Amen Bank lance en

16/08/2018 13:14
0

« Notre rapport fait état de 742 cas de traite des personnes en 2017 mais ce chiffre est, à mon sens

16/08/2018 13:03
3

Newsletter