alexametrics
Dernières news

Agression de Mohamed Trabelsi : Refus de la libération des accusés

Agression de Mohamed Trabelsi : Refus de la libération des accusés

 

L’affaire de l’agression du ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, survenue à Sfax le 26 juillet, a été reportée au 15 août, apprend Business News, mercredi 8 août 2018, de source judiciaire.

Par ailleurs, la demande de libération des trois accusés a été rejetée. Ils sont ainsi maintenus en détention. Outre l’agression physique, les trois individus sont accusés de traite des personnes.

 

Le ministre des Affaires sociales avait été agressé par un marchand de légumes et ses complices. Alors que le marchand malmenait son jeune ouvrier, Mohamed Trabelsi s’était intervenu en faveur de l’adolescent, ce qui a fortement déplu au marchand.

 

M.G

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Raouf
| 09-08-2018 13:54
C'est inquiétant ce sentiment d'impunité qui se répand dans le pays au point que ces voyous se permettent de porter des coups à un ministre.
La justice doit être sans merci avec toutes ces individus violents.la sécurité est la première des libertés.

le berbère
| 09-08-2018 10:50
je vous pris de ne pas s'influencer par des mots comme "aand rabbi chir " "EL MOUSAMEH etc etc etc "non et non .ces barbares sont partout en tunisie ,ils ne sont qu'une milice travaillant sous l'ombre pour le profil de leur gourou ,ils s'enfichent de tout le monde ,un jour j'ai entendu devant un marché quelqu'un disait " tant chikhna rached hay ,ma nkhafou ken min rabbi '" bien sûre ce barbare fait du commerce contre la loi devant un marché publique .
NE CEDEZ PAS MONSIEUR LE MINISTRE .

A . N .
| 09-08-2018 10:19
J'ai rien compris dans cette article, si j'ai bien compris que Mr . le ministre a un ouvrier mineur, vu que dans l'article était accompagné par un adolescent qui travaille chez lui .
Pour moi un adolescent est en dessous de 18 ans .
Après cet âge un jeune homme ou un homme .
Merci de citer l'age de ce adolescent Messieurs de Busenes News.

Jimmy
| 09-08-2018 10:02
Oui j'espère que ce traitement (maintien en détention et bien sûr la sanction exemplaire qui devrait suivre) puisse être infligé à tous ceux qui croient qu'ils peuvent agresser quelqu'un sans être inquiétés et que ce n'est pas uniquement parceque un ministre a été agressé !!!

A lire aussi

L'Association tunisienne de soutien des minorités a publié un communiqué en réponse aux propos

16/08/2018 14:16
8

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé, dans un communiqué publié ce jeudi 16 août 2018, le

16/08/2018 13:30
2

Poursuivant sa stratégie commerciale dédiée aux Tunisiens résidant à l’étranger, Amen Bank lance en

16/08/2018 13:14
0

« Notre rapport fait état de 742 cas de traite des personnes en 2017 mais ce chiffre est, à mon sens

16/08/2018 13:03
3

Newsletter