alexametrics
Dernières news

Nidaa officialise sa rupture avec Ennahdha

Temps de lecture : 1 min
Nidaa officialise sa rupture avec Ennahdha

Dans le communiqué émis aujourd'hui, samedi 6 janvier 2018, par Nidaa Tounes, le parti indique ouvertement que son alliance avec Ennahdha évoluera en une concurrence lors des prochaines élections municipales. Nidaa Tounes indique, en effet, que ses listes électorales sont ouvertes à toute personne compétente qui souhaite défendre le projet d’un Etat civil et moderne et contrer le projet islamiste d’Ennahdha. De quoi officialiser la rupture entre les deux partis.

 

La première conférence de préparation aux élections municipales de Nidaa Tounes, a eu lieu aujourd'hui. Les présents y ont discuté de l’état général du pays ainsi que des différents dossiers politiques occupant actuellement la scène nationale, indique le communiqué publié successivement à la rencontre.

 

Dans le texte, les dirigeants de Nidaa Tounes se sont félicités du "rôle constructif qu’a joué le parti dans la discussion de la Loi de finances 2018 ainsi que dans le maintien de la stabilité des institutions de l’Etat". En effet Nidaa Tounes s’est dit "satisfait de la pression exercée pour alléger cette loi de ses parties les plus lourdes de conséquences sur le pouvoir d’achat des citoyens". Il a aussi demandé au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver ce pouvoir tout en démarrant au plus vite les réformes économiques annoncées

 

 

S.A

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (113)

Commenter

déja-vu
| 07-01-2018 20:57
Fin stratège qu'il est et s'il avait le choix, Ghannouchi ne se présenterait pas aux présidentielles. Il sait que les conséquences d'une telle aventure sont incalculables et les conditions non propices, vu la tournure qu'ont pris les évènements aux usa, au moyen orient, un jeune prince saoudien qui dit vouloir combattre l'extrémisme, des Emirats hostiles et un quatar malmené et désormais sous tutelle turque...
Mais ça pousse dur derrière. Les rebelles
menacent de le faire à sa place s'il recule...et chacun des "jeunes" héritiers y va de sa cravate et l'accoutrement qui va avec. Aucun ne possède la perspicacité du vieux. Trop emportés et immatures ...

Mais le sultan a donné de sa main le signal de la curée. Alors....

Gabès-la-polluée
| 07-01-2018 20:53
http://www.tunisiefocus.com/politique/tunisie-politique/divorce-a-litalienne-183513/

Nestor
| 07-01-2018 20:50
Le parti avant la patrie tel est le véritable slogan actuel qui sévit parmi la plupart des politiciens (?). Où est le PATRIOTISME ?, AVIDES du pouvoir sans plus. Ce n'est pas avec 217 partis que la Tunisie va Réussir la DEMOCRATIE,. La Crédibilité de certains politiciens est redumentaire,. Les députés (?) élus par le peuple tunisien sautillent d'un parti à un autre, ils OUBLIENT que leurs électeurs n'ont pas voté pour leurs personnes MAIS pour leur appartenance à tel ou tel parti. Où est donc leur Crédibilité,dar lokman ala halha, ou plutôt encore khor tor ya bouk amor. Un ARP presque vide pour la plupart des séances (?). Est-ce là, la DEMOCRATIE et la Stabilité exemplaire.... Élections municipales pourquoi et pour l'intérêt de Qui....

takilas
| 07-01-2018 19:07
"Le pardon dans le Lac de hamza".
Essmah fi bhiret hamza.
Va te faire foutre ! Après avoir massacré le pays tunisien et son peuple pendant sept ans.
Il se moque de qui celui-là ?

Abir
| 07-01-2018 18:26
Nida qui a foutu la merde dans le pays,il a donné à un parti Kwanji de confisquer notre notre joie de vivre,Nida doit payer notre souffrance, pendant trois ans,nous arrêtons pas de lui dire avec Ennahda vous aller disparaître comme le Cpr et Ettakttol,mais son égoïsme était plus fort que la raison!!!

takilas
| 07-01-2018 18:05
Sans oublier la main mise de nahdha sur les administrations et les sociétés etatiques, à titre dexemple des recrutements abusifs de favoritisme (dont la plupart sans références ni compétences), mais jamais de la part de nida tounis, faut-il préciser, car seul nahdha dispose (paradoxalement) de cette latitudes et de tant d'autres même concernant les initiatives, les décisions ou les actions les plus importantes.
Donc, et en fin de compte, nida tounis n'a aucun rôle à assumer devant nahdha d'equiscer toutes les alternatives, jusqu'à tel point (surtout lors sacrées élections pour nahdha qui servent "démocratiquement" à s'accaparer de tous les pouvoirs, soit doublement utiles et ce à savoir de s'enrichir puisque qu'ils sont incultes (sauf de fausses attestations ramenées de Londres et remises par leurs commanditaires et leurs "partrons" étrangers pour cacher leur médiocrité (révélée toutefois récemment), leur incompétence criarde et leur ignorance flagrante de l'histoire, en tous les domaines, de la Tunisie.
Par ailleurs, nahdha doit se clouter et garder leurs immunité politique, faute de quoi d'innombrables procès et dpoursuites judiciaires se déclencheront à leur encontre.
Une situation épineuse engendrée par ceux qui prennent en otage des présumés réfugiés politiques, dont ces derniers ne sont aptes qu'à exécuter leurs directives.
Voilà pourquoi (une des raisons) la Tunisie à perdu énormément de son prestige acquis durant quinze siècles.

SAMIA
| 07-01-2018 17:57
Avec les peu de moyens que j'ai...je soutiendrai Mme Moussi...la femme des principes...qui ne sait pas tourner la veste!

SAMIA
| 07-01-2018 17:51
Sera une leçon fatale aux béni Ya3reb
Khomaaaaaaaages!

Saber
| 07-01-2018 17:42
@ Forza
Votre commentaire est plein de bon sens.ce sont des propos réalistes et débarrassés de la passion idéologique.
Le pays a besoin de Paix qui demeure la première des conditions pour entreprendre tout projet.

Open dky
| 07-01-2018 17:14
Vous nous présenté Nida comme l'unique alternative à Bagdad oubliant ou faisant mine d'oublier que Nida c'est nahda et nahda c'est Nida..
Personnellement je voterai pour Satan s'il fallait vraiment voter mais jamais je voterai pour ce parti de voyous qu'est Nida

A lire aussi

des réserves face à l’absence d’un gouvernement d’union

26/02/2020 00:01
0

suis déçu en écoutant, par exemple, les propos du député Safi Saïd. Non pas pour ce qu’il dit, mais

25/02/2020 23:23
0

cette mesure concernant l'amélioration du climat de l'investissement intervient dans le cadre de

25/02/2020 22:11
0

Newsletter