alexametrics
Dernières news

Le président du parti du front du 17 Décembre pour le développement est candidat pour la Présidentielle

Le président du parti du front du 17 Décembre pour le développement est candidat pour la Présidentielle
A l’issue de la réunion du conseil national du parti du front du 17 Décembre pour le développement, tenue le 9 et le 10 août 2014 à Sousse, ledit conseil a décidé de désigner, Faouzi Saïdi, président du parti comme candidat à la prochaine élection présidentielle de 2014.

Quant aux législatives, M. Saïdi a annoncé, dans une déclaration à la TAP, que son parti va se présenter dans 18 circonscriptions électorales. D’un autre côté, il a indiqué que son programme, axé sur les jeunes, vise à réaliser la justice sociale et supprimer le gap entre les régions.

E.Z.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

nadianadou5678
| 20-10-2014 18:11
et pour répondre a jeu d enfant enadha a été élu par le peuple tunsien alors ne chercher pas d excuse a la crédulitée des gens en pensant bien faire en elisant ce parti

nadianadou5678
| 20-10-2014 14:53
A tous ceux qui veulent donner un avis sur un candidat qui qu il soit doivent s informer sur celui je ne veux pas prendre parti pour celui ci ou celui la mais il y a des anonymes qu il faut bien mettre a jour en l occurence faouzi saidi c est l un des plus grand révolutionnaire que la tunisie n est connu en effet lui a l inverse de merdzouki ne s est pas cacher dans un autre pays, il allait au front a ses risque et peril allant meme jusqu au palais de carthage a l epoque ou ben ali y vivait paisiblement cad avant toute forme de revolutionencore scandait des sloggans tel que: ben ali qu as tu au diner ton peuple meurt de faim se faire arretter a plusieur reprise ou bien ejecter de la facultee des policier envoyéspar la securité de ben ali en leurs disant que ni lui ni ben ali avait le bac et qu il n avait pas a rentrer a la fac le premier dans les manif pour faire sortir ben ali quand d autres comme vous et moi se cachaient chez eux par peur de represailles et j en passe........

tounsi
| 11-08-2014 16:22
pour les présidentielles , tout les inconnus vont se heurter a une réalité . ils ne seront meme pas capables de réunir les 10.000 signatures .
dans un hotel a sousse , il y'a quelques jours , a la salle de conférence de l'hotel . se tenait l'assemblé national d'un parti politique tunisien , dont je ne garde meme pas le nom . qui dit assemblé national , dit la réunion de tout les responsables régionaux du parti , les responsables centraux , le bureau central ou écxécutif du parti , et quelques adhérents .
croyez moi , il y'avait deux hommes et une femme sur la tribune d'honneur , et 12 personnes assises sur les chaises du premier rang , et une fillete de 15 ans qui tenait un petit appareil photo , et qui filmait la scène . par curiosité je me sui installé tout près de la porte , d'après le débat , ils discutaient belle et bien des élections présidentielles de 2014 . ce qui m'a fait rire c'est le grand serieux qui apparait sur le visage de chef du parti . il se voyait déjà président . au fond de moi , je disait en faite cet homme est beaucoup plus beau que le tartour , bien habillé que lui , et il parle bien .
en réalité c'est l'un des 200 partis politiques tunisiennes qui ont infesté les élections de 2011 . c'est a cause de ces gens la , et de leurs proches q'on a gaspillé un million de voix. c'est a cause de ceux la , q'énnahdha a gagné les élections de 2011 .
la candidature aux élections , est une responsabilité nationale , ce n'est pas un jeu d'enfants .

rzouga
| 11-08-2014 14:06
Personnellement ni ce "parti" ni son président me disent quelque chose et je n'ai jamais entendu parler de ce mirage!
Assez de morcellement, ce parti a certainement sa petite place à droite (les islamistes) s'il est khouanji ou à gauche (tous les démocrates) s'il est moderniste.

Tounsi libre
| 11-08-2014 09:11
Je commence pour de bon à sentir une certaine nostalgie de la dictature ......Eh ben.....oui....ça s'appelle la loi des extrêmes !!!!

el manchou
| 10-08-2014 23:54
un parti bidon présente un candidat bidon pour un poste bidon en remplacement du tartourin de tarascon national !

A4
| 10-08-2014 23:51
Eh oui, lui aussi se présente aux présidentielles ! Il s'agit de "Labib" ...

ODIN
| 10-08-2014 22:53
Votre Tartour-squatter et surtout plouc.Ne vous bercez pas d'illusion.L'oncle sam n'en veut pas et la secte nahdaouie non plus.Les Tunisiens prient dieu,le diable et même satan,pour ne plus le voir!Alors il restera rien.Il ne servira plus à rien,ni cache-sexe ni faux-nez;même pas comme rustine.
ps:Dites-moi Abel,avez-vous des nouvelles de Caîn ?autre chose:je vous raconterai comment convertir une femme«allemande»

nazou
| 10-08-2014 22:24
il-y avait la revolution des gueux (comme dirait l'autre revolutionnaire nationaliste laic bourguibiste benaliste policier espion fonctionnaire et ....pauvre avec ses fringues rappés sa vielle baraque coloniale ,sa vielle lampe presque a pétrole ,et ....son vieux transistor ,en état de marche tout ça ! )
Oui c'est une longue parenthèses ; donc il y- avait la revolution des gueux ;
Maintenant nous avons les élections ....
Des "korr chlèktek "

griguer
| 10-08-2014 20:56
trop d'opportunistes qui veulent profiter es subventions sans après rembourser . ils vont gaspiller l'argent du contribuable . anarchie politique . ça sera des milliers de voix perdues . le futur parlement sera mosaïque et une crise politique des coalitions a gogo .
trop de partis = retour dictature = impossible de former un gouvernement .
ils n'ont rien compris des élections de 2011 , des voix perdues , ils vont tous perdre et en premier le citoyen et l'électeur .
aucune leçon retenue des élections de 2011.
anarchie politique , des profiteurs sans programmes réalisables .
l'apès élection sera très compliquer et risque de mèner le pays vers le chaos et le crise profonde .
ce n'est pas un paysage politique sain .
c'est grave . c'est dangereux pour une démocratie naissante . lisez les chiffres des élections de 2011.
les même erreurs risquent se répéter .
malheureusement . mahzla

A lire aussi

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques r, Samir Taïeb, a démenti,

17/12/2018 12:03
4

Le président de la commission de la santé et des affaires sociales à l'ARP, Souhail Alouini a

17/12/2018 11:37
0

Le ministre du tourisme et de l’artisanat, René Trabessi, a appelé, hier, 16 décembre 2018, les

17/12/2018 11:13
1

Le dernier attentat terroriste et la Loi de finances 2019 ont été parmi les sujets abordés par le

17/12/2018 10:54
3

Newsletter