alexametrics
Dernières news

Clôture de l'instruction et classement définitif de l'affaire Kamel Letaïef

Clôture de l'instruction et classement définitif de l'affaire Kamel Letaïef
L’affaire de Kamel Letaïef est définitivement classée. Le juge d’instruction près du Tribunal de Tunis 2 a clôturé son instruction et a décidé de classer le dossier et ce après des années d’investigations et de remous judiciaires. Pendant tout ce temps-là, l’homme d’affaire a été interdit de voyage et lynché médiatiquement.

L’affaire dite Kamel Letaïef a commencé en avril 2011 par un recours déposé par l’avocat Chérif Jebali. L’avocat avait alors accusé l’homme d’affaires de complot contre l’Etat. Il en tient pour preuve des listings des communications téléphoniques entre l’homme d’affaires et plusieurs personnalités politiques et de hauts responsables de l’Etat. Des listings confidentiels que l’avocat a réussi à obtenir d’une façon illicite.

A plusieurs reprises, Cherif Jebali a rendu publics ces listings et a annoncé l’arrestation ou l’imminente arrestation de Kamel Letaïef.
L’affaire était instruite par un juge d’instruction près du Tribunal de première instance de Tunis. Un juge à qui il est arrivé de quitter son bureau pour aller procéder à l’arrestation à son domicile, un week-end, de Kamel Letaïef dont la maison était encerclée par des membres des Ligues de protection de la révolution et des médias qui leur sont proches, tel Al Jazeera.

Face au tollé médiatico-judiciaire déclenché après cette visite, et l’interview télévisée accordée par le juge, ce dernier a été dessaisi de l’affaire et c’est le tribunal de Tunis 2 qui a pris le relais.
Le juge d’instruction de Tunis 2 a pris en main le dossier en décembre dernier. Il lui a fallu moins de six mois pour auditionner tous les protagonistes et clôturer son instruction en la classant.

A lire également : Affaire Kamel Letaïef saison 2 : on efface tout et on recommence !

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

aymenbouslama@yahoo.fr
| 03-06-2014 12:38
Une remarque d'un citoyen taré T21: Ceux qui critiquent ce clown deviennent par la presse (la tranche "des lécheurs" du Quatrième pouvoir) des psychopathes, quelle coïncidence!!!

The SK (futur BS) Ou Jouha fi bled el Bahamas.

Le condidat du Troisième bureau de la XXX.

Tunisien
| 03-06-2014 10:14
Des citoyens innocents ont très lourdement payé leurs relations amicales et ou professionnelles avec Kamel Ltaief .......avant et après le 14 janvier ......et ce n'est pas fini !!!!
Arrêtons la ""chasse aux sorcières "" le pays est à la dérive !!!!!

Tounssi Horr
| 02-06-2014 22:17
Si Kamel est un fin politicien et un stratège hors norme. Il mérite son acquittement et il saura bien gérer cette victoire. L'acharnement dont a fait l'objet Kamel Eltaief est d'une bassesse inouïe. Les imbéciles qui l'ont mené sont aujourd'hui au pied du mur, bien fait pour eux. Encore félicitations Si Kamel.

Hahaha
| 02-06-2014 22:09
... qui ne bénéficie pas de l'appui de Letaïef pour les présidentiels. Ce dernier soutient ANC.
Cocos idiots vous ne savez rien de ce qui se passe en Tunisie.
Hahaha
Hahaha
Hahaha

DIEHK
| 02-06-2014 13:36
Bonjour la Paix maintenant et je lance les Paris que le chef des LPR sera en taule dans moins d'un mois et je mets en joux:
40 caisses de Celtia pour Abou Celtia!!!!
Démarage des PAris!!!!

tounsi
| 02-06-2014 13:09
l'un aprés l'autre les figures de l'ancien régime sont blanchi . ils sont libres de leurs mouvements , ils ont leurs nouvelles parties politique .

par naiveté les révolutionnaires croyaient qu'ils ont coupé la tète du pieuvre , séquestre les tentacules , et l'affaire est close . les nouveaux venus au pouvoir savaient qu'ils ont besoin de l'éxpérience des anciens pour gouverner , et aussi ils ont besoin de l'argent et le savoir faire des hommes d'affaires de l'ancien régime pour relancer l'économie .

les nouveaux venus ont procédé a de multiples méthodes pour engloutir les anciens . par l'intimidation , le raquettage , le harcèlement . mais les anciens étaient plus malins . ils avaient leurs armes secrètes , ils savaient gérer le temps , ils savaient donner des coups la ou ca fait mal . les anciens détiennent le vrais pouvoir , celui de l'argent , des relations économiques internationales . les anciens tenaient les rennes du pouvoir depuis des décennies . sur que la dite révolution n'est pas éternelle , ils ont laché un peut les laisses tout en gardant le fil bien attaché a la main .

emporté par l'ivresse du pouvoir et par le fanatisme révolutionnaire les nouveaux venus ont cru que le pouvoir est absolut . après l'ivresse vient la migraine , et nos malheureux nouveaux se réveillent sur des évenements socio_ économico_ politiques désastreuses . les anciens ont simplement tendu leurs filets , et comme les nouveaux manquaient d'éxperience , ils tombent dans le piège .

le fameux kamel elltaef est l'un des pilliers de l'ancien régime il est certainement parmi les plus dangereux , pour la simple raison qu'il était toujours dans l'ombre . c'est un grand manipulateur . avec les destouriens , les nidaa tounes , et tout les anciens nouveaux joueurs sur la scène politique tunisienne , énnahdha avait bien compris que ni elle ni ses satellites de mini partie ne ferons jamais le poids . alors pourquoi ne pas chercher des compromis au lieu de s'affronter .

le problème c'est que les bases populaires des parties sont dogmatiques , ils ne comprennent pas facilement les enjeux politiques . dans le monde politique il n'éxiste ni noir absolut ni blanc absolut , le gris est toujours la couleur préférée des politiciens .

dans ce monde l'ennemie d'hier peut devenir l'ami de demain . une simple tactique dans une stratégie de détention du pouvoir .

griguer
| 02-06-2014 12:40
la politique et les affaires , les relations et les relations internationales , les états et les secrets d'état , le peuple ne peut pas tout savoir : c'est universel . en tout cas dans le monde entier et surtout en tunisie : il y a justice à deux vitesse une justice our les riches et une justice pour les pauvres malheureusement .
pauvre tunisie pauvre contribuable pauvre électeur .
la nouvelle tunisie du gourou du traître et du tartour .
les masques sont tombés : le pack " ennakba , cor ( ennakba bis ) , lpr , ettahrir , ansar charria " , nidaa tounes = rcd new look .
les injustices continuent : injustice sociale , injustice fiscale , injustice judiciaire ....
le pays souffre le pays recule le pays va mal.
il faut changer les mentalités , pas uniquement loi fondamentale et lois

Brunette
| 02-06-2014 11:50
Ama enti thezz fi 9offfa kbiiiiraaaa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

The Mirror
| 02-06-2014 11:33
Tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil. Tous les collaborateurs de Ben Ali sont libres, le RCD a maintenant les mains libres, les médias violets perfectionnent l'intox à merveille, la justice transitionnelle n'a pas encore quitté la poubelle de Samir Dilou, l'UGTT (pardon, le Dialogue National) décide pour l'ANC, l'ANC exécute les ordres du Dialogue National. Alors, dans cette ambiance morose où le pays marche à l'envers, la justice est parfaitement dans ses cordes lorsqu'elle innocente Kamel ltaief. Elle aurait d'ailleurs mettre en taule ceux qui ont porté plainte contre le Héro National kamel Ltaief.

aymenbouslama@yahoo.fr
| 02-06-2014 11:15
Et maintenant, tu vas bosser ou non?

Sortir ton p**** d'argent, on va les blanchir à travers des invest.

hhhh

A lire aussi

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri a

20/11/2018 20:05
1

Plusieurs internautes ont relevé, ce mardi 20 novembre 2018, des difficultés à accéder à leurs

20/11/2018 17:42
1

L’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat de Sfax relevant de l’Utica a

20/11/2018 16:46
3

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi a présenté, ce mardi 20 novembre 2018, ses excuses auprès

20/11/2018 15:50
16

Newsletter