alexametrics
Dernières news

Tunisie ? Le développement des investissements au centre d'une rencontre entre Jomaâ et Bouchamaoui

Tunisie ? Le développement des investissements au centre d'une rencontre entre Jomaâ et Bouchamaoui
Une rencontre a réuni le chef du gouvernement Mahdi Jomaâ et la présidente de l'UTICA Wided Bouchamaoui, mercredi soir 5 février 2014 au palais de la présidence du gouvernement. Il s’agit de la première rencontre entre eux depuis la prise des fonctions du nouveau gouvernement.

A l’issue de cette réunion, Mme Bouchamaoui a indiqué que la discussion a évoqué les moyens de booster les investissements dans les régions et la nécessité d’envoyer des messages positifs aux investisseurs tunisiens et étrangers. Les deux parties ont, également, évoqué les dossiers brulants qui les concernent et qui devront être au cœur de prochaines discussions pour y trouver des solutions, lors de la commission mixte qui sera désormais périodique, a-t-elle précisé. Autre point, le chef du gouvernement sera accompagné dans ces prochaines visites extérieures d’hommes d’affaires pour encourager et développer la diplomatie économique, a-t-elle noté.

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

pseudo
| 06-02-2014 20:43
Un representant économique renseigne sur les opportunités;la solvabilité ,détecte les potentialités et cela est vital pour les PMe ;PMI veritables pourvoyeurs d 'emplois ;Mr Jomaa devrait faire du sport pour perdre son ventre ;les hommes politiques de sa generation presentent une image dynamique

DR. HONORIFIQUE ENGINEER JURIDIQUE
| 06-02-2014 19:05
A dans son ADN les solutions techniques pour lutter contre le commerce //

DR. HONORIFIQUE ENGINEER JURIDIQUE
| 06-02-2014 12:01
Désolé SAFSAF123 ce n'est pas la solution....

Le TECHNOCRATE BEN HAMOUDA est incapable d'jouter un commercial ou un juriste à l'ambassade de Tunisie à Beijing...

Allah yarham BOURGUIBA dictateur ou pas, a su créer des chancellerie à travers le monde

Mais qui va concevoir que la Tunisie dispose d'une multinationale appelée MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES en attendant la GAMINE MOALLA EPOUSE HARROUCHE de créer le ministère de commerce extérieur qui verrait les directions ACHATS, APPROVISIONNEMENTS et COMMERCIALES du groupe chimique sous sa tutelle...

D'ailleurs, une patente de vente de détail peut-elle avoir un code en douane et faire de l'import???

Léon
| 06-02-2014 11:22
Tous les tunisiens crachant leur venin dès le lendemain du 14 maudit et appelant à arrêter les hommes d'affaires.
Les ouvriers qui cassent leurs propres usines afin d'assouvir leurs sentiments les plus vils, croyant appauvrir leur employeur et qui se sont retrouvé au chômage.
Les citoyens (qui n'ont rien de citoyens) qui appelaient à vendre aux étrangers les sociétés tunisiennes les plus prospères, sans se rendre compte qu'ils en appelaient à la colonisation.
Toute cette haine a ruiné la Tunisie et surtout ruiné les porteurs de haine qui en voulaient à la distribution de Dieu.
Savez-vous qu'il faut entre 10 et 30 ans pour faire un homme d'affaires. Un investissement de milliers d'hommes d'affaires crées sous la période Ben Ali et balayés d'un revers de mains par des instruits et moins instruits qui, par leur comportement, ont prouvé qu'il fallait qu'ils soient tenu en respect pour ne pas nuire à leur propre pays.
Voilà qu'aujourd'hui on essaie tant bien que mal, de récupérer l'état dans lequel était le payslaissé Ben Ali.

safsaf123
| 06-02-2014 11:17
Ce qu'il faudrait surtout changer c'est de remplacer les attachés dans les ambassades et consulats détachés du ministère de l'intérieur pour fliquer les tunisiens à l'étranger, par des détachés économistes qui chercheraient plutôt à attirer les investissements et à faire la promotion économique du pays

A lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a démenti, ce mardi 18 décembre 2018, dans

18/12/2018 22:51
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a accueilli, ce soir du mardi 18 décembre 2018, le

18/12/2018 22:20
0

L’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) a rendu public un communiqué, ce mardi 18 décembre

18/12/2018 21:39
1

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, est revenu, ce soir du mardi 18 décembre 2018, lors de sa

18/12/2018 20:58
2

Newsletter