alexametrics
Dernières news

Tunisie - Un nouveau gouverneur à Gabès

Tunisie - Un nouveau gouverneur à Gabès

Le chef du gouvernement vient de décider la nomination de Houcine Jrad en qualité de gouverneur de Gabès en remplacement d’Omar Chahbani, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur rendu public aujourd’hui mercredi 31 octobre 2012.

Cliquer ici pour voir sa biographie (en arabe)

I.N.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Hamzaoui
| 01-11-2012 17:31
Nous avons des postes vaquons à Tamezret, que Si Amor déteste, mais on peut lui réserver une place.

karima Oualik
| 01-11-2012 09:16
la seule solution moderne et republicaine est celle de L ELECTION des gouverneurs par les citoyens des regions.La designation par le gouvernement en exercice des gouverneurs est un actes antidemocratique.Anos deputes de l imposer dans la nouvelle constitution.
Seul le peuple doit faire son choix de ceux qui doivent decider en son nom.,c est le peuple

Léon
| 01-11-2012 00:00
Et celui-là? Combien tiendra-t-il?

LE NEVEU D'EL HADJ KLOUF
| 31-10-2012 21:55
Je te remercie pour ton attention, mais mon ami je ne suis que l'élève de mon oncle le DR ING EL HADJ KLOUF qui m'a formé à l'ancienne vu que c'est mon oncle qui m'a aidé à grandir plus que le Maître.
Il est en voyage et il fait la gueule à BN.
A 70 ans nos anciens il faut les prendre comme ils sont!!!!!
Amitiés mon ami
LE NEVEU D'EL HADJ KLOUF

Engineer Juridique
| 31-10-2012 20:19
Il accède au grade d'Ingénieur... en 1987!

Comment? Il a eu un coup de pied dans le **.!

landy
| 31-10-2012 17:14
De 1990-1994 responsables comme ingénieur .puis le silence.
Op :en 2007 il est directeur .
En 2012 il prépare une thèse de doctorat (d'état ou troisième cycle )
Personnellement je vais vomir.
Les années de silence veut dire pour moi une mission top secrète ou dans l'armée ou dans la police ou encore dans le parti dominant RCD.
Je veux une autre explication de la part des lecteurs.
L'ASCENSION FULGURANTE DE SI JRADA AU SEINS DE LA FONCTION PUBLIQUE EST ENIGMATIQUE.
J'AI VECU CETTE EPOQUE DANS L'ADMINISTRATION PUBLIQUE ET CETTE PROMOTION N'EST OFFERTE QU'A DES OISEUAX RARES DU GENRE BOULICE CIACI OU RCDISTE .AUTRE CHOSE ALLAHOU AALAM

felfel
| 31-10-2012 17:13
Ca fait plaisir de savoir qu'il y a des tunisiens sur le web qui connaissent le Baron d'hollback et Meslier. Je les ai decouvert en lisant le traite des 3 imposteurs. Finalement la Tunisie n'est pas encore completement perdue du moment qu'il existe aujourd'hui des gens comme toi avides de curiosite et de savoir. Desole pour le hors sujet.

Il Pazzo
| 31-10-2012 16:19
En regardant le parcours de ce mr,on voit qu'il a passé sa carrière dans le domaine de l'agriculture.Quand on sait que Gabès est une ville industrielle(GC,cimenterie...) ,et que les derniers évènements sont survenus suite au concours du GC,je ne vois pas comment ce profil serait en ligne avec les problématiques de la région.

Bondak
| 31-10-2012 16:13
Un choix qui veut dire beaucoup de choses pour une gouvernorat jadis tenu par les ténors de la politique.
Il suffit de nommer à titre indicatif :

Ahmed Bellalouna (1961-1967)
Zakaria Ben Mustapha (1967-1969)
Hédi Baccouche (1969-1970)
Abderrahim Zouari (1974-1978)
Mohamed Jegham (1979-1980)
Ahmed Ben Jemiaâ (1980-1983)
Mohamed Habib Gharbi (1983-1984)
Abdelhak Lassoued (1984-1986)
Mohamed Essid (1986-1988)
Naceur El Gharbi (1988-1990)
Moncef Louati (1990-1993)
Slaheddine El Abed (1993-1996)
Hassène Smaoui (1996-1998)

On dirait que la Tunisie s'est subitement vidée de ses compétences et l'ENA qui a formé des milliers de cadres sont mis sur le banc de touche.

Pour cette raison Ennahdha si elle peut rester au pouvoir il lui faudra au moins 20 ans pour former des compétences capables de tenir des postes clé et ce n'est surement pas des théologiens qui pourrons faire l'affaire.


Engineer Juridique
| 31-10-2012 15:52
Les SAUTERELLES inondent la pays!

Mais combien a se mec dans son actif pénitentiaire???

A lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a démenti, ce mardi 18 décembre 2018, dans

18/12/2018 22:51
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a accueilli, ce soir du mardi 18 décembre 2018, le

18/12/2018 22:20
0

L’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) a rendu public un communiqué, ce mardi 18 décembre

18/12/2018 21:39
1

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, est revenu, ce soir du mardi 18 décembre 2018, lors de sa

18/12/2018 20:58
2

Newsletter