alexametrics
Dernières news

Tunisie ? La victime de viol par des agents de la police, comparait en tant qu'accusée

Tunisie ? La victime de viol par des agents de la police, comparait en tant qu'accusée

Selon un communiqué publié par l’Université féministe Ilhem Marzouki, créée en mars 2010 par l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), la jeune femme victime de viol par 2 agents des forces de l’ordre, le 3 septembre dernier, aurait été convoquée pour comparaitre devant le juge d’instruction, demain, mercredi 26 septembre, en tant qu'accusée pour « outrage public à la pudeur » et afin d’être, également, confrontée à ses deux agresseurs. Le fiancé de la victime a également été convoqué dans le cadre de cette même affaire, étant donné qu’il a été victime de chantage de la part d’un autre agent.

 

Les associations signataires de ce communiqué, à savoir, l’Association tunisienne des femmes démocrates , l’Association des femmes tunisiennes pour la recherche sur le développement, la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l'homme (LTDH), le Conseil national pour les libertés et l’Association tunisienne contre la torture, expriment « leur profonde préoccupation » face à la tournure des événements surtout que « la jeune fille se trouve encore dans une situation psychologique fragile nécessitant soutien et encadrement ».

 

Ces associations dénoncent « de tels comportements qui transforment une victime en accusée afin de la tenir responsable d’un crime qui a été commis contre elle et afin de la terroriser pour la dissuader de porter plainte et décourager ainsi les autres victimes de telles pratiques ».

 

Tout en regrettant les récentes déclarations du porte-parole du ministère de l’Intérieur « considérées comme une justification inacceptable de ce crime ainsi qu’une double atteinte aux droits humains les plus élémentaires », les associations signataires s’interrogent sur « le sérieux du gouvernement dans la mise en œuvre d’un plan national pour la prévention des abus contre les femmes ainsi que l’application de ce plan par toutes les parties prenantes du gouvernement et des institutions de la société civile ».

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

WARDA
| 26-05-2013 09:52
Si cette femme est accusée alors quelle a été violée, cela veut dire que les enfants mineurs violés sont coupables.C'est une honte. Le code pénal devrait etre révisé et les peines alourdies.La peine de mort rétablie pour les violeurs et les adulterins.

j.trad
| 02-10-2012 09:18
c'est par le biais de cette séquence tirée du saint CORAN ,que la polémique doit être entamée ,ce verset vient dans le contexte du crime de meurtre ,Allah ,ordonne que celui qui tue soit tué (sauf si la famille de la victime pardonne ,ou accepte de l'argent en réparation du préjudice ) ,ce qui important dans cet ordre ,c'est qu'il insinue ,une conséquence positive ,psychologiquement et socialement très efficace ,par sa rigueur ,elle empêche les gens de tuer parce-qu'ils savent qu'ils seront tués (pas emprisonnés ,avec l'espoir de grâce ,ce qui élimine la peur ,et facilite le crime de meurtre ) . la preuve de l'efficacité de cette mesure DIVINE ,c'est que les meurtres se comptent sur les doigt ,dans les pays des mouslimin .en question ,de vol :la loi de la main coupée ,semble pour certains cruelle ,mais en réalité ,c'est une loi ,pleine de clémence ,parce-qu'elle arrache la tentation du vol ,même en cas de besoin ,et cela est :nachroun lil amni sans agents de sécurité ,venons maintenant au "zina" la censure est connue :flagellation en publique ,pour les célibataires ,et"LAPIDATION " à jet de pierres en publique (voir le film Zorba le greque,car la lapidation est la loi chez les juifs et chez les chrétiens) cette loi semble cruelle ,mais elle est pleine de clémence et de justice ,et de sagesse protectrice ,elle arrache la corruption et ne lui laisse aucune racine ,parce-que les familles craignant pour leur renommée ,surveillent leurs enfants ,et font le travail de la police des moeurs bénévolement ,tout citoyen devient policier ,ce que IBN KHALDOUN appelle "al waza3addini " le merveilleux gardien de l'immense et longue KHILAFA ISLAMIYA ,(même lorsqu'elle devint Rajouloun maridh ,comme se plaisait de dire ,les envieux ,) .revenons à :ce fait divers dans une société qui a chassé "houkm ALLAH" ,ce qui se passe ,c'est un banal fait divers qui ne mérite même pas d'en parler ,les associations toutes réunies ,ne font que souffler dans une CENDRE BRULANTE ,chaque citoyen doit se démerder tout seul ,se casser la tête ,et "kan 3JIBKOUM" ,puisque VOLTAIRE qui n'est pas mouslim est plus mouslim que beaucoup qui se disent mouslimin VOLTAIRE disait :que serions nous si DIEU,n'existait pas (il veut dire dans le coeur des gens ,et en particulier dans les sociétés bourgeoises ;les servantes ,les femmes de chambres,et ...),les trois policiers ;"kan iddinya dinya,c'est à dire kan huokm ALLAH youhkoum :ils doivent êtres lapidés en publique s'ils sont marriés,et lapidés jusqu'à la mort s'ils sont mariés (wa la ta2khoudhkoum fihima rahma :en cas de consentement ,mais ici ,le crime de zina estdoublé de viol ,la LAPIDATION s'impose pour ceux qui sont célibataires ,(je ne connais pas houkm ;el irtisab fil ISLAM?)

Citoyen_H
| 27-09-2012 11:08
Le triumvirat est en train d'achever sa basse besogne.
On s'en souviendra, et cette fois ci, il n y aura aucune pitié.

Engineer Juridique
| 27-09-2012 10:48
Ce ne sont pas les BHIRI qu'il faut blâmer mais plutôt

Le code de procédure pénale ainsi que le code pénal...


Quand le Tunisie citoyen lambda ne connait pas que l'agent de l'ordre en uniforme dispose de l'impunité pénale plus forte que l'immunité judiciaire ou parlementaire ou constitutionnelle, alors comment PÉNALISER le DÉPÉNALISÉ? En d'autres termes comment prouver le non respect de la loi par ceux censés appliqués la loi? A cette question même TRIFI président d'honneur de la LTDH n'a pas su répondre...

Sémir
| 27-09-2012 10:30
Le viol est devenu une arme pour INTIMIDER les femmes.

Le viol est devenu un instrument de coercition aux mains de ceux qui veulent installer un régime rétrograde.

Il ne s'agit pas d'un banal fait divers mais d'une réalité politique qui touche la Tunisie.

Sémir
| 27-09-2012 10:29
Les policiers doivent être sanctionnés de façon plus qu'exemplaire.

Ils ne doivent plus être FONCTIONNAIRE pour faute GRAVE. Leurs noms doivent être dévoilés à la presse.

Il n'est pas normal que des agents des forces de l'ordre dont la vocation est de protéger le citoyen deviennent de quasi criminels.

Il éradiquer de la police de tels individus qui salisse la police, qui salissent la Tunisie.

Ils savent que dans un pays d'Islam comme la Tunisie, le viol est grave pour une femme. C'est pourquoi, ils doivent aussi payer pour cela.

samth
| 27-09-2012 09:41
En se posant la question et si c'était une proche de ces 2 juristes qui a été violée est ce que la victime se retrouverait sur le banc des accusées? Au lieu d' accuser cette fille de mauvaises moeurs comme précité par les 2 supposées racailles , même une prostituée a le droit de déposer plainte pour viol si elle n' est pas consentante; bande de NAZES !

Sémir
| 27-09-2012 09:14
Enfin, Ennahdha a véritablement raté son virage historique en pouvant devenir une sorte de parti islamo-démocrate conservateur.

Il n'est finalement devenu qu'un parti islamiste comne les autres sans ouverture d'esprit, sans vision à long terme.

Un parti qui se droitise ou plutôt se salafise ce qui a abouti à tant de bavures dont la dernière est cet ACTE DE GUERRE contre les Etats-Unis via l'attaque de leur ambassade !!

Un parti qui n'est pas un parti tunisien et représentant la Tunisie mais un "parti de l'étranger" inféodé aux monarchies dictatoriales et arriérées du Golfe.

Je vous le dis tout net : être du côté d'Ennahdha c'est être avec les salafistes.

DONC VOTER ENNAHDHA C'EST VOTER SALAFISME.

Sémir
| 27-09-2012 09:03
Il est evifdent aussi que la justice tunisienne est plus qu'un corps malade, c'est un véritable paillasson, une institution sans réelle vocation pour notre société si ce n'est être le bras armé juridique du pouvoir.

Ce n'est pas le 3eme pouvoir mais rien du tout. Une nullité crasse quoi.

Je le dis comme je le pense étant donné son absence d'indépendance, son instrumentalisation par ceux qui sont au pouvoir par effraction.

Sémir
| 27-09-2012 08:56
C'est tellement scandaleux cette affaire qu'elle est comparable à l'affaire de cette jeune fille marocaine de 16 ans qui a été violée puis qui A ÊTE OBLIGÉE DE SE MARIER AVEC SON VIOLEUR !!

Elle s'est suicidée presque immédiatement ce qui a causé un scandale au delà du Maroc.

Dans la Tunisie islamiste, le violeur est condamné comme la victime violée.

QUELLE DÉMOCRATIE !
Ya3tikom saha ya touensa 3al kanoun jdid !

C'est tout simplement de la barbarie. C'est ça la douceur tunisienne ??

A lire aussi

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a rendu public un

19/04/2019 18:56
0

La Compagnie d’assurance et de réassurance tuniso-europeenne (Carte) a convoqué ses actionnaires

19/04/2019 17:42
0

4 mandats de dépôt ont été émis contre la mère de l’enfant qui est apparu dans une vidéo

19/04/2019 16:52
3

L’Union Internationale de Banques (UIB) enregistre une belle performance au cours du premier

19/04/2019 16:24
0

Newsletter