alexametrics
Dernières news

Un nouveau conseiller principal à la présidence de la République

Un nouveau conseiller principal à la présidence de la République

Par arrêté républicain daté du 19 avril, il a été décidé de nommer Khaled Ben Mbarek, conseiller principal, envoyé spécial du président de la République et ce à partir du 1er mars 2012.
Moncef Marzouki a déjà trois conseillers principaux, à savoir Samir Ben Amor, Sami Ben Amara et Ayoub Messaoudi.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Abdel
| 03-05-2012 07:38
...... il était trés facile de critiquer quand on est dans l'opposition! au pouvoir on fait les choses pires qu'avant! plutot on calque ce qui existait pour en rajouter!!! qui'l se ravise!! pire que ben ali!!! ruée vers l'éternalisation du pouvoir, reve réalisé!! pour des nulards ! pauvre peuple tunisien!! inchallah ijihom weld hlel!!!! enfin je me demande pourquoi ces milliards pour laprésidence??? n'est-il pas un simple fonctionnaire de l'état, du peuple?????

Maissa
| 02-05-2012 22:53
A mon avis il a besoin de plus que de 3 conseillers...

cpr tajerouine
| 02-05-2012 17:18
le président assez occupé des affaires de l'état a montré un véritable besoin d'un conseiller suprême en propagande de grands souk de la Tunisie ainsi qu'en partage des séquences honteuses

ridha
| 02-05-2012 12:05
1/combien va toucher ce nouveau conseiller et combien coûtent les 2 autres conseillers principaux et pourquoi faire? pour lui conseiller quoi? pour prendre quelle décision alors que son pouvoir est limité, très très limité, et à quel prix dans dans ces moments difficiles que
2/avec plus de 2500 personnes affectés à la sécurité du président sans prérogatives, où est-ce-qu'on va??? et qu'est-ce-qu'il craint??? l'autre dictateur plantait entre Hammamet et Tunis tous les 100mètres un agent de police ou un agent de sécurité mais il craignait le peuple mais celui là qu'est-ce-il craint et s'il réaffecterait au moins 2000 agents de sécurité pour renforcer la sécurité des régions intérieures avec agressions, les meurtres, les vols de maisons et de bétail,et la liste est longue à cause du manque d'effectifs et de preneurs de décisions!!!!!!!!!

Foula
| 02-05-2012 11:50
Quelqu'un aurait la liste complète des conseillers/ministres/secretaires d'Etat...... au palis?

S O S
| 02-05-2012 10:09
commentaire censuré pour utilisation des majuscules.

juliejolie
| 02-05-2012 09:49
Nommer un nouveau conseiller,c est prouver que le President ne prend pas des decision a laa legere,partout dans les grandes chancelleries ,il y a toujours une armee de conseilles competants chacun dans son domaine,c est un signe democratique de la prise de decisions bien etudiees ....par des experts et ma foi ,le changement dans la gouvernance derange beaucoup de nostalgiques du pouvoir absolu du seul homme et d un seul parti.Reveillez vous , c est une veritable revolution que nous vivons
et une revolution exige un radical changement
Heureuse de vivre ces moments historiques,
La nation Tunisienne a prouve au monde qu il existe un peuple Arabe et musulman assoife de democratie,de la veritable democratie.Qui vivra verra ce grand bonheur sur ce petit lopin de terre Carthaginoise.Oui je crois aux miracles,et la revolution Tunisienne en est un.

Salvatore Giuliano
| 02-05-2012 04:20
@ Anonyme ;

Aux morts, la Patrie reconnaissante.
Qe veut-on de plus ?

Il est qestion d'indemnisations consistantes (?).
Si on en connaît le montant global approximatif, il n'en est pas de même de leur source de financement, ni du calendrier de leur service aux ayants-droits .
Le Pouvoir en place se donne le temps de préciser tout ça .
Si l'état actuel de la Trésorerie justifie un délai, dans l'attente, rien ne s'oppose à la mise en place d'une Instance indépendante qi s'occuperait de tous les aspects qe revêt cette tâche qi s'annonce très ardue. Travail préparatoire, critères d'éligibilité, barème, réalisation, modalités diverses, etc.

A priori, il importe de se mobiliser préventivement afin de barrer la route aux déviances du genre réservée par le compte "2626" de triste mémoire et dont le pays ne veut plus entendre parler.

Laisser le temps au temps oui, mais on a vu ce dernier favoriser la magouille...

Sémir
| 01-05-2012 21:40
Marzouki correspond à merveille à cette phrase de De Gaulle qui disait qu'il n'était pas un Président qui "inaugurerait les chrysanthèmes", les couronnes de fleurs

(comprendre un Président qui ne fait rien d'autre que visiter les hôpitaux, les anciens combattants, les communautés religieuses etc... MAIS QUI EN FAIT NE GOUVERNE PAS :-)) ET NE COMMANDE RIEN)

Ennahdha gouverne en silence et Marzouki amuse les foules.

Le conseiller nommé par un Président sans pouvoir est un conseiller sans pouvoir... donc je me permets de dire que cette nouvelle est une non nouvelle.

:-))

TAW TCHOUFOU
| 01-05-2012 21:38
Félicitations au nouveau promu, et bravo à Mr Marzouki qui continu inlassablement à lutter contre le chômage ( des siens )! Il est vrai que la fonction qu'il occupe, dans l'organigramme du nouvel état, nécessite d'énormes moyens, toujours en expansion. Oui, un président qui n'a strictement aucun pouvoir exécutif, aucune marge de manoeuvre, à qui le gouvernement peut, du jour au lendemain, couper l'eau et l'électricité, se doit d'avoir de plus en plus de conseillers pour lui tenir compagnie et lui éviter l'ennui ! Oui, il y a peu d'entreprises nouvelles ou d'usines à inaugurer et tourner en rond au palais à longueur de journée vous donne un de ces tournis, ce n'est pas humain ! Heureusement qu'il reste l'avion et les visites pour porter la bonne parole ! Les voyages, c'est connu, forment la......passons ! Donc, oui, avoir des conseillers est important, il en manque même encore trois, car il en faudrait un par jour ! On attend donc les prochains avec impatience, l'état saura les remercier pour leur dévouement ( aux frais du contribuable, bien évidement !).

A lire aussi

Le secrétaire général de Machrouû Tounes, Mohsen Marzouk, a indiqué ce dimanche 16 décembre 2018,

16/12/2018 13:15
0

Une réunion sécuritaire de haut niveau se tient, le 16 décembre 2018, à Dar dhiafa à Carthage sou la

16/12/2018 13:05
2

Le secrétaire général du mouvement Chaâb, Zouheir Maghzaoui, a indiqué, ce dimanche 16 décembre

16/12/2018 12:45
0

Le secrétaire général de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, a

15/12/2018 22:07
6

Newsletter