alexametrics
Dernières news

Affaire Barraket Essahel : Deux ans de prison pour les accusés

 Affaire Barraket Essahel : Deux ans de prison pour les accusés

La chambre correctionnelle de la cour d'appel militaire de Tunis a condamné, dans la matinée du samedi 7 avril 2012, à deux ans de prison, les accusés Mohamed Ali Ganzoui, Abderrahmen Kassmi, Mohamed Ennacer Alibi et Abdallah Kallel, dans l'affaire de « Barraket Essahel ».


L'avocat des accusés, Me Hassen Ghodhbani a qualifié le jugement d' « injuste » et d' « abusif », déclarant qu' « une telle sentence administre la preuve de l'absence d'indépendance de la magistrature et sa dépendance par rapport aux agendas du gouvernement ».


Il a ajouté que la défense s'orientera vers la cour de cassation pour « obtenir un jugement équitable pour ses clients et modifier le verdict prononcé ce samedi 7 avril 2012 ».

L'affaire, dont les faits remontent à l'année 1991, concerne l'arrestation et la torture de plusieurs officiers de l'armée nationale, accusés alors d'avoir planifié un coup d'Etat contre l'ancien président déchu.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

nsima
| 10-04-2012 01:56
Je n'en reviens pas. C'est une honte! mais à quoi correspondent ces 2 ans de prisons??? A l'humiliation des victimes?à la destruction de leur vie professionnelle et personnelle? Au non fondé de leur accusation de A à Z? A la torture sadique continue? Aux handicaps physiques et psychologiques définitifs des victimes? ...Décidément, il ne faut compter que sur la justice de Dieu! Et dire que l'avocat parle d"injustice"!!!!!!

Engineer Juridique
| 07-04-2012 23:00
Comme le veut l'article 288 du code de procédure pénale,

JOHN WAYNE
| 07-04-2012 20:56
Veuillez aller à :

http://www.lepoint.fr/monde/tunisie-ben-ali-et-d-ex-responsables-condamnes-en-appel-pour-actes-de-torture-07-04-2012-1449329_24.php

Bonne lecture

F.M. alias JOHN WAYNE
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens
(Avril 1990 au 11 janvier 2011)


Moncef BR
| 07-04-2012 18:04
En Tunisie c'est malheureusement toujours les vainqueurs qui dictent et modifient l'histoire de notre pays: Ce que Ben Ali a commence Ennahdha et compagnie le poursuivent. Jamais on osera dire que Ennahda était armée dans les années 90, jamais on osera parler du groupe sécuritaire numéro 2 infiltré par ennahda et la tentative de coup d'état ...

J'ai assisté au tribunal de première instance où un accusé du ministère de l'intérieur (Abdi de mémoire) disait au président du tribunal : Mr le juge demandez à ces militaires combien d'armes et d'explosifs on a retrouvé chez eux ...

Personne n'osera en parler aujourd'hui... mais l'histoire sera encore modifiée par les vainqueurs de demain !

Engineer Juridique
| 07-04-2012 17:22
288 et 289 du code de procédure pénal, 42 du code pénal...

Ces articles sont de rang plus important que l'article 101 du code pénal...

Le juge fonctionnaire public n'a pas de qualité à juger l'autorité en la personne de ABDALLAH KALLEL membre de gouvernment qui d'après la constitution ABROG2E ne peut etre jugé que pour HAUTE TRAHISON...

En plus la convention des nations unies contre la torture le dit bien dans l'article 5.3l que la convention n'écarte pas l'application du droit pénal des pays membres.

La Tunisie pays membre dont le droit pénal ne permet pas un jugement d'une affaire aussi ancienne, donc toute cette mascarade est BLIDA...

Cordialement!

Justice libre
| 07-04-2012 17:14
Tres bizarre vraiment cette affaire . Y en a marre des bouc emissaires et des reglements de comptes. Si Kallel est innocent liberez le et osez le dire haut et fort ca ne sera que la meilleure des preuves de l independance de la justice Tunisienne!

yam
| 07-04-2012 17:12
voila la question au debut c t 4 ans apres c 2 ans apres apres c rien quelle bouffonade vaut mieux paRLER DE LA hausse des prix et de la baisse de tension a sbeitla en passant par lavenue habib bourguiba et j en passe

Megrinois
| 07-04-2012 17:07
Une question me vient a l'esprit.Les juges qui ont condamne a l'epoque les militaires innocents,a quoi va-t-on les condamner?ou est ce que les juges ne sont pas condamnables?Car,au fond,ce n'est ni abdallah kallal ,ni ses co-accuses qui ont pris la decision de les mettre en prison.

momo
| 07-04-2012 16:49
Honnêtement ,je n'ai rien compris ,je ne suis pas au courant de cette histoire ,je recommande à B N qu'a l'avenir , faire un petit résumé relatant les faits ,pour que des gens comme moi ,qui ne sont sur place de se faire une idée précise des évènements.

Mohamed Cheikh
| 07-04-2012 15:31
La peine sera bientôt réduite et ils seront relâchés conformément à l'agenda imposé par l'Arabie Saoudite.

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter