alexametrics
Dernières news

La Tunisie compte, désormais, 100 partis politiques


Le ministère de l'Intérieur a autorisé la constitution de 6 nouveaux partis politiques, ce qui porte le nombre total des partis à 100 dont 8 existaient avant la révolution du 14 janvier 2011.

Outre le Rassemblement constitutionnel démocratique dissous, 145 autres demandes de constitution de partis politiques ont été, jusqu'à présent, refusées.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

stoufa
| 21-07-2011 12:06
Il est temps de chercher les alliances et se regrouper en coalitions. Je ne comprends pas l'existence de 20 partis de gauche par exemple avec les mêmes doctrines et dont la subtilité est symbolique dans les références historiques. Attendons pour que le filtre agit en octobre et laisse les plus viables.

Dali
| 21-07-2011 12:05
100 paartis, c'est à dire plus de 100 choix avec les indépendants. trops c'est trop et ça n'aide vraiment pas le tunisien à choisir! Comme l'a si bien expliqué un participant au débat de Nessma hier, il nous faut absolument pour devenir une démocratie comme dans toute démocratie qui se respecte en Occident et même en Turquie constituer rapidement 3 pôles politiques : une droite conservatrice, une gauche progressiste et un centre modérateur

Rifal
| 21-07-2011 10:48
c'est cela la démocratie. cela nous changera peut être des anciens partis qui ont collaboré avec l'ancien régime. Et puis tout se filtre et il en restera l'essentiel. Ainsi va la vie..

AHMADOU
| 21-07-2011 09:24
EL KOTHRA WA KILLIT EL BARKA....IMAGINEZ UN ELETEUR QUI VA PRENDE 100 Buletins a lìsoloir ???? BIZARRRE ......

observation
| 21-07-2011 08:30
En angleterre aussi vous pouvez constituer un parti trés facilement en une journée.
Mais au final et avec le temps, il ne restera que 3 voir 4 gros . Le 23/10 deja ceux qui n'obtiennent pas 60 000 voix (si j'ai bien compris les textes) n'auront pas de répresentant au sein de la constituante. .

Engineer Juridique
| 20-07-2011 23:30
ON MANQUE ENCORE DE PARTIS!

MEJRI
| 20-07-2011 22:31
100 parties politique je pense que juste avant les élections du conseil constitutionnel on aura 11000.000 parties au nombre des habitants tunisiens et chacun aura sa partie propre à lui tous des généraux et pas de soldats quel merveille.

Tunisien de coeur
| 20-07-2011 22:07
Napoléon a dit un jour : entre le sublime et le ridicule il n'y a qu'un pas !
Et bien voila entre la révolution et un gros bordel a venir, il n'y a qu'un pas ! Déjà entre deux tunisiens ils n'arrivent pas a se mettre d'accord, comment va t on faire avec 100 partis...
Heureusement que le ridicule ne tue pas, y'aurait plus aucun habitant dans ce beau pays !

Tunsi
| 20-07-2011 19:06
C'est tout simplement idiotic d'accorder tant de permis.
On devrait eliminer tout parti ayant des motifs religieux et/ou utilisant la religion comme un paravent...
On devrait egalement eliminer tout parti ayant des tendances etrangeres comme le baaath ou recevant un support etranger quelconque.
Cela devrait inclure meme les partis ayant recu deja leur visa/permis.

l'idiot du bled
| 20-07-2011 18:47
100 partis sont partis pour des les élections.çà ne va pas être une partie de plaisir pour pouvoir prendre parti pour un parti!

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter