alexametrics
Dernières news

Tunisie - Les employés de Dar Cheraït sans salaires depuis 3 mois


Lors de l’excursion organisée par le ministère du Commerce et du Tourisme, nous avons été surpris du changement de programme avec la suppression de la visite au musée tunisien le plus prisé, à savoir celui de Dar Cheraït.

Intrigués, nous avons décidé d’effectuer une visite à ce site pour mieux comprendre ce qu’il en est.
En rencontrant les employés du musée, dont la majorité y travaille depuis 20 ans, ils ont déclaré qu’ils n’ont pas reçu de salaires depuis 3 mois.
De plus, ils n’ont aucun contact avec le propriétaire, Abderrazak Cheraït, qui refuse de discuter avec eux, les laissant dans un flou total.
Malgré ces conditions, et même après deux tentatives de fermeture du musée par le propriétaire, les employés continuent à travailler et refusent la fermeture du musée qu’ils considèrent comme une richesse nationale et surtout comme une partie de leur vie. D’ailleurs, ils ne demandent qu’à être rassurés par leur patron.

La cause probable de la fermeture du musée est, selon les employés, que M. Cheraït passe par des problèmes financiers. Or ceci ne l’a pas empêché, selon eux, de lancer un autre projet, celui de Diar Habibi, des lodges de luxe créés il ya presqu’un an et qui ont dû lui coûter une fortune.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

KB
| 31-03-2011 20:09
Dommage de nourrir un tel acharnement sur les patrons, qui représentent le salut majeur pour s'en sortir du marasme qui court!
S'en prendre de surcroît à un leader du tourisme saharien est assez désolant
L'unique bonne nouvelle de cet article est que Chraït s'attaque enfin aux lodges de luxe, tant recherchés par les touristes haut de gamme

Amoureuse du sud
| 31-03-2011 14:50
Tout le monde a le droit d'avoir son salaire mais si comme vous dites dans votre article: le proprio a fait 2 tentatives de fermeture, comment ils s'autorisent à ouvrir alors?? ils sont donc hors la loi je pense.

spartacus
| 31-03-2011 12:32
Le travail d'un bon journaliste est de se renseigner également auprès du propriétaire pour donner les vrais raisons.

A lire aussi

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a reçu, ce samedi 17 octobre 2018, à Dar Dhiafa à Carthage,

17/11/2018 13:40
0

En préparation de la grève dans la fonction publique, prévue le jeudi 22 novembre 2018, les

17/11/2018 10:11
5

Après son départ du ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières, l'ancien

17/11/2018 09:30
1

Rachid Khechana vient d'être nommé PDG de l'agence de presse Tap tel que décidé lors de la réunion

17/11/2018 09:12
0

Newsletter