alexametrics
A la Une

Le sens d?EUR(TM)un remaniement

Le sens d?EUR(TM)un remaniement
Le remaniement ministériel partiel auquel a procédé le chef de l’Etat, vendredi 29 août 2008, intervient à la veille de la rentrée politique et sociale et à trois jours du mois de Ramadan.
Il est important par le nombre des départements touchés et par l’âge des nouveaux promus. Six ministères changent de titulaire. La tranche d’âge des nouveaux promus se situe entre 46 et 61 ans. Il est à noter que tous les ministres sortants seront appelés à d’autres fonctions.

Six postes sont concernés par le récent remaniement partiel du gouvernement, à savoir les ministères de l’Education et de la Formation, de la culture et de la sauvegarde du patrimoine, de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle des Jeunes, de l'Agriculture et des Ressources hydrauliques, de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle des Jeunes. Deux secrétariats d’Etat ont été pourvus : le secrétariat d'Etat auprès du ministre du Commerce et de l’Artisanat, chargé du Commerce extérieur et le secrétariat d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse, des Sports et de l'Education physique, chargé des Sports, deux postes nouvellement créés, ce qui donne une idée sur la stratégie gouvernementale à suivre dans les prochains mois.
Ainsi, Hatem Ben Salem est nommé à la tête du ministère de l’Education et de la Formation. Ce docteur d’Etat en droit de la faculté de Droit et des Sciences politiques et économiques de Paris et agrégé en droit public, remplace Sadok Korbi. M. Ben Salem occupait le poste de Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargé des Affaires européennes.

Abderraouf Basti est le nouveau ministre de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine. Il succède à Mohamed Aziz Ben Achour. M. Basti occupait la charge de Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargé des Affaires maghrébines, arabes et africaines. Ce Tunisois, tout comme son prédécesseur, est un homme de culture bien réputé en Tunisie et ailleurs puisqu’il a occupé des postes de haute responsabilité dans différents départements : la Télévision et Radio tunisiennes, à plus d’une reprise, le centre d’arts dramatiques, l’ASBU… Pour avoir fréquenté de près les hommes de culture, il a déjà (avant même d’occuper ce poste) une large idée des problèmes actuels du secteur.

Ancien ministre de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle des Jeunes, Chadli Laroussi cède la place à Slim Tlatli. De novembre 2005 jusqu’à sa récente nomination, M. Tlatli était conseiller principal auprès du Président de la République, président de la commission supérieure des grands projets. Il connait les méga projets arabes, et leurs promoteurs sur le bout des doigts. Il a une idée précise des besoins de ces méga projets en main d’œuvre et compétences. Son challenge n’est pas des moindres puisque la réussite de l’exécution de ces projets dépend, en bonne partie, des compétences locales et du degré de technicité de nos cadres et ouvriers pour répondre aux exigences de ces projets à la dimension desquels la Tunisie n’est pas habituée. Lors d’une récente réunion organisée par le CJD, Slim Tlatli a évoqué largement le sujet et la nécessité d’une mise à niveau dont il a la recette (cliquer ici pour lire notre article à ce sujet).

Samir Lâabidi est le nouveau titulaire du département de la Jeunesse, des Sports et de l'Education physique. Il prend la place de Abdallah Kâabi. Cet ancien membre actif de l’UGET (il a même été secrétaire général) a participé à plusieurs conférences internationales sur la jeunesse, les droits de l’Homme et les relations internationales.

Abdesselem Mansour est nommé ministre de l'Agriculture et des Ressources hydrauliques au lieu et place de Mohamed Habib Haddad. Ancien de l’API, de la FIPA et de la BFPME (et également de Sicars), M. Mansour est titulaire d’un mastère en économie agricole de l’université du Minnesota aux Etats-Unis d’Amérique. Connaissant tous les rouages en terme d’investissements (locaux et étrangers), il aura pour mission de développer le secteur agricole tunisien et de le doter des armes dont il a besoin.

Mme Samira Khayach Belhaj cède son poste de ministre de l'Equipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire à Slaheddine Malouche.
M. Malouche a entamé sa carrière professionnelle en 1981 dans le ministère de l’Equipement où il a monté les échelons pour devenir PDG de Tunisie Autoroutes et de l’ARRU. Il maîtrise logiquement sur les bouts des doigts les besoins de l’infrastructure urbaine et routière en Tunisie.

Notons par ailleurs que Chokri Mamoghli garde son poste, comme Secrétaire d'Etat auprès du ministre du Commerce et de l’Artisanat, mais sera chargé désormais du Commerce extérieur. Un poste nouvellement créé qui chapeautera, normalement, le CEPPEX. Il y a de quoi booster le commerce extérieur de la Tunisie ce dont nous avons vraiment besoin en ces temps de renchérissement des prix des hydrocarbures.

Enfin, un nouveau Secrétariat d'Etat auprès du ministre de la Jeunesse, des Sports et de l'Education physique est créé. Il a été confié à Béchir Louzir, médecin de formation et de parcours, qui sera chargé des Sports.
Notons enfin que le vétéran des nouveaux venus est Abderraouf Basti, âgé de 61 ans. Le plus jeune est Samir Labidi, âgé de 46 ans.

A lire également : Nouvelle composition du gouvernement et biographies des membres nouvellement nommés

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

A lire aussi

La crise de l’immobilier n’est un secret pour personne. Alors que beaucoup de Tunisiens privilégient

16/11/2018 19:59
2

Les indicateurs économiques sont en nette amélioration, mais il faut poursuivre les efforts et

15/11/2018 19:59
0

Le paysage politique et partisan est en perpétuelle métamorphose. Le passage à l’Assemblée des

14/11/2018 20:13
10

En dépit de son appartenance à l’un des plus grands groupes internationaux, Total Tunisie brille par

13/11/2018 16:59
22

Newsletter