alexametrics
BN TV

Après le boom démographique, Hatem Ben Salem préconise le planning familial

Après le boom démographique, Hatem Ben Salem préconise le planning familial

 

 

Dans une déclaration accordée à Mosaïque FM ce vendredi 14 septembre 2018, le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem a précisé que le nombre des écoliers inscrits en 1ère année du primaire, cette année scolaire, a augmenté de 42 mille qualifiant cette hausse de « mauvaise surprise ».

 

Le ministre prévoit, dans ce sens, que d’ici 2029, le nombre d’élèves passera du 2 millions et 120 mille à 3 millions.

« Lors de l’année scolaire précédente, la promotion du 14 janvier 2011 et des nuits d’après ont rejoint pour la 1ère fois les bancs de l’école primaire. Cette année, cette promotion a augmenté de 42 mille élèves. Si les choses continuent sur ce rythme, nous atteindrons les 3 millions d’élèves dans une décennie. La solution réside dans le planning familial ! », indique Hatem Ben Salem.

B.L

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (45)

Commenter

Zohra
| 16-09-2018 13:41
Bonjour chere Madame Amaya

Désolée pour ce lapsus, j'en fais souvent je crois que c'est la vieillesse.
Tout à fait d'accord avec, 73 avortement en Tunisie 74 en France. Ce planning familial avait changé la vie de toutes femmes tunisiennes.
Je suis très chagrinee de voir qu'on a pris du recule dans ce domaine et de voir cette société partir en vrille.


Désolée

Zohra
| 16-09-2018 12:11
Bonjour chere Madame Amaya

Désolée pour ce lapsus, j'en fais souvent je crois que la vieillesse.
Tout à fait d'accord avec, 73 avortement en Tunisie 74 en France. Ce planning familial la vie de toutes femmes tunisiennes.
Je suis très chagrinee de voir ce affreux dans ce domaine et cette société qui part en vrille.

Excellent dimanche

Amaya
| 16-09-2018 10:42
Bonjour Zohra, je pense que votre commentaire m'était adressé, merci de m'avoir choisi ce beau prénom de Houda ! :-)
Plus habituée à la côte est, je me souviens bien aussi de tout cela à la fin des années 1970, de l'immense soulagement des femmes de l'époque qui pouvaient enfin avoir accès à la contraception et à l'avortement en toute sécurité. Et de celles qui, fatiguées par les grossesses répétées et/ou non désirées, vivaient la ligature des trompes comme une délivrance. Je venais de France, où la loi Veil venait de passer après un déferlement insensé du conservatisme patriarcal le plus hypocrite, et cette liberté là me surprenait vraiment .
Leurs maris les accompagnaient, certains les encourageaient même avec la conviction (justifiée) que cela rendrait leur vie de couple et de famille plus épanouie, plus facile.
Nous étions bien loin des rumeurs diffamatoires propagées dans le but de discréditer le formidable travail du planning familial tunisien '?'.
Bien cordialement.

takilas
| 16-09-2018 08:11
Il y a pas eu lors des d'années soixante de campagnes de stérilisation mais de sensiilisatiin qui n'ont pas donné malheureusement réellement leur fruit dans les campages sauf dans les grandes villes, d'où les raisos de l'expansion de l'exode rural à partiir des années quatre-vingt et ce jusqu'à maintenant surtout ceux qui se sont enrichis par les arnaques de nahdha.

takilas
| 16-09-2018 07:49
Il ne faut pas oublier (n'oubliez jamais !) que nahdha lors troïka, et même après jusqu'à maintenant, a massacré Tunis et réciproquement l'économie tunisienne, par le recrutement anarchique de certaines de milliers de leurs concitoyens sudistes et ce dans les administratios de Tunis prétextant qu'il s'agit de capitale et qu'elle est habitable par tous; d'où lanarchie et la débandade qui règne actuellement en Tunisie, sans oublier le fiasco et le massacre de l'économie tunisienne qui ont été engendrés par ce mal.

takilas
| 16-09-2018 07:29
Tous les peuples s'accroissent, mais non pas en se concentrant dans une seule ville comme celle de Tunis.
L'?tat tunisien commet des erreurs, et ne pense pas à l'avenir, et puis après, il cherche des alibis et des circonstances atténuantes tout en déformant le vrai problème de son vrai contexte. Tous pareils, il n'ont aucune stratégie et aucue politique, ils sont debiles les banques à continuer à leur accorder des crédits, à moins qu'ils ont d'autres pensées malveillantes.

Zohra
| 15-09-2018 21:19
"Je rajoute que j'ai beaucoup de mal à croire à des stérilisations forcées menées par les autorités de l'époque sans qu'aucune suite judiciaire n'ai jamais été entreprise contre l'Etat à ce sujet. Une affirmation pareille est une accusation grave. "

J'ai vecu à la campagne toute mon enfance, je n'ai jamais entendu des sottises pareils, je sais qu'il y avait des assistances sociales qui expliquaient le planning familial et qui accompagnaient les femmes désireuses de lugatirer les trompes, les pilules ce vendaient même dans le tabac.. . Le planning familial c'était la plus belle réussite de Bourguiba allah yarhmou

Bonne soirée Houda

amaya
| 15-09-2018 20:46
Avant de vous énerver sur ma réponse à Zohra, qui traite d'un sujet que nous avions auparavant abordé entre nous pour d'autres commentateurs que vous, et dans le lot des quels j'ignore encore si je dois vous mettre, vous pourriez peut-être répondre au commentaire que je vous ai nommément adressé.
Je rajoute que j'ai beaucoup de mal à croire à des stérilisations forcées menées par les autorités de l'époque sans qu'aucune suite judiciaire n'ai jamais été entreprise contre l'Etat à ce sujet. Une affirmation pareille est une accusation grave.

observator
| 15-09-2018 19:45
Je ne vous permets pas de me traiter de haineux.
Je vous ai répondu avec courtoisie et je n ai aucune haine envers vous .
D ailleurs j ai hésité avant de vous répondre par 2fois auparavant..
Et si vous avez quelque chose à me reprocher ayez le courage de me le dire directement au lieu de l insinuer par personne interposée.

amaya
| 15-09-2018 18:36
Bonsoir Zohra, ne vous inquiétez pas !
Les haineux ne me découragent pas, au contraire ! mais à petite dose le plus souvent, je le reconnais. Il faut bien se ressourcer à de plus belles choses.
Bonne soirée à vous et restez optimiste.

A lire aussi

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
1

Salma Elloumi, cheffe de cabinet de Béji Caïd Essebsi, a pointé du doigt aujourd'hui, une

14/11/2018 19:45
25

Invitée de Midi Show sur Mosaïque FM ce mercredi 14 novembre 2018, la députée de la coalition

14/11/2018 15:41
4

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a officié, ce mercredi 14 novembre 2018, la

14/11/2018 14:29
5

Newsletter