Ahmed Néjib Chebbi : Ennahdha sera le gagnant des municipales grâce à son réseau de clientélisme

Businessnews.com.tn | publié le 19/06/2017 11:06

L’ancien chef d’Al Jomhouri et actuel président du Parti démocrate, Ahmed Néjib Chebbi est intervenu sur Cap FM, ce lundi 19 juin 2017, où il a évoqué les élections municipales, la décentralisation et la politique du chef de l’Etat concernant les protestations d’El Kamour.

 

Lors de son intervention M. Chebbi a dit : « Après 7 ans de marasmes on se demande encore si nous avons besoin d’une politique axée sur le développement des régions. La décentralisation sera effective quand le pouvoir se déplacera du Bardo et de Carthage vers le citoyen et les collectivités. Dans les pays qui ont appliqué la décentralisation, les retombées des taxes sont divisées entre le pouvoir central et celui des collectivités ».

 

Il a ensuite souligné qu’organiser des élections municipales sans changer la loi qui traite de la gestion des municipalités ne changera rien. « De plus, il y a une crise de confiance entre le Tunisien et la politique par conséquent le taux de participation aux élections municipales sera vraiment bas. Ceci dit il y aura aussi un seul parti (Ennahdha) qui en sortira vainqueur, car il a bien tissé sa toile en développant un réseau de nouveau clientélisme ».

Ahmed Néjib Chebbi a tenu à souligner qu’il soutient les initiatives de partis tel que Projet pour la Tunisie (MPT), qui appellent à la tenue de discussions « pour voir comment peut-on procéder, afin d’organiser des élections qui aient du sens ».

 

Evoquant El Kamour, M. Chebbi, a rappelé que consacrer une partie de la richesse nationale aux régions est une priorité codifiée dans la constitution de 2014.

« Déjà dans mon programme de 2011, je parlais de céder 20% des rentrée de l’Etat aux régions. J’ai donc appelé à la création de fonds qui serviront entre autre, à aider les jeunes à entreprendre » a-t-il rappelé.

Il ajoute qu’il fallait traiter le problème d’El Kamour à froid et non avec la force. « Si j’étais chef du gouvernement,  je serais allé voir les sit-ineurs et j’aurais signé avec un contrat pour la croissance dans la région ».

 

S.A

 

 

Ahmed Néjib Chebbi : Ennahdha sera le gagnant des municipales grâce à son réseau de clientélisme

publié le 19/06/2017 11:06

L’ancien chef d’Al Jomhouri et actuel président du Parti démocrate, Ahmed Néjib Chebbi est intervenu sur Cap FM, ce lundi 19 juin 2017, où il a évoqué les élections municipales, la décentralisation et la politique du chef de l’Etat concernant les protestations d’El Kamour.

 

Lors de son intervention M. Chebbi a dit : « Après 7 ans de marasmes on se demande encore si nous avons besoin d’une politique axée sur le développement des régions. La décentralisation sera effective quand le pouvoir se déplacera du Bardo et de Carthage vers le citoyen et les collectivités. Dans les pays qui ont appliqué la décentralisation, les retombées des taxes sont divisées entre le pouvoir central et celui des collectivités ».

 

Il a ensuite souligné qu’organiser des élections municipales sans changer la loi qui traite de la gestion des municipalités ne changera rien. « De plus, il y a une crise de confiance entre le Tunisien et la politique par conséquent le taux de participation aux élections municipales sera vraiment bas. Ceci dit il y aura aussi un seul parti (Ennahdha) qui en sortira vainqueur, car il a bien tissé sa toile en développant un réseau de nouveau clientélisme ».

Ahmed Néjib Chebbi a tenu à souligner qu’il soutient les initiatives de partis tel que Projet pour la Tunisie (MPT), qui appellent à la tenue de discussions « pour voir comment peut-on procéder, afin d’organiser des élections qui aient du sens ».

 

Evoquant El Kamour, M. Chebbi, a rappelé que consacrer une partie de la richesse nationale aux régions est une priorité codifiée dans la constitution de 2014.

« Déjà dans mon programme de 2011, je parlais de céder 20% des rentrée de l’Etat aux régions. J’ai donc appelé à la création de fonds qui serviront entre autre, à aider les jeunes à entreprendre » a-t-il rappelé.

Il ajoute qu’il fallait traiter le problème d’El Kamour à froid et non avec la force. « Si j’étais chef du gouvernement,  je serais allé voir les sit-ineurs et j’aurais signé avec un contrat pour la croissance dans la région ».

 

S.A

 

 

Commentaires (9) Commenter
Il lui est resté que critiquer Ennahdha !
Marisa
| 22-06-2017 12:28
Qu'a t-il préparé lui pour les élections municipales ? Depuis la révolution, Ahmed Nejib Chebbi n'a présenté aucune alternative pour instaurer la gouvernance locale.
Bien vu monsieur chebbi!
Hadj
| 20-06-2017 20:20
Ennahdha raflera la mise lors des prochaines échéances électorales deux raisons favoriseront ce succès: la grande capacité de mobilisation de ce parti et la discipline de ses adhérents et en second lieu, la dispersion de l'électorat "laïque "entre plusieurs partis dont les égos surdimensionnés des chefs empêchent l'union!!
Ennahdha a sû bien jouer
Arbi
| 20-06-2017 10:21
Quand les partis politiques perdaient leurs temps à échanger les attaques et les accusations, Ennahdha était en train d'organiser ses cartes pour se préparer aux élections municipales. Donc, je ne serai pas surprise si elle a pu les gagner. Ennahdha a montré une maturité politique alors essayez d'apprendre.
Regardes un peu ce qui se passe autour de toi...
Agatacriztiz
| 20-06-2017 00:30
Avec les Saoudiens, leurs copains du Golfe et les Égyptiens qui ont juré, avec l'aval des États-Unis, de "faire la peau" des frères musulmans dans tous le monde arabe, je ne donnerai pas cher d'Ennahda dans le futur.
Quant à son prétendu "clientélisme", il va sans doute en prendre un coup avec l'isolement du Qatar et on sait très bien qu'un autre parti politique aura tous les moyens mis à sa disposition pour en faire, au moment voulu, et vous verrez le nombre de voltefaces que ce nouveau clientélisme provoquera.
Mais Chebbi, qui n'a jamais rien compris, nous démontre encore une fois qu'il est "à coté de la plaque".
Ce type est du passé ...
HatemC
| 19-06-2017 18:41
Ce type est du passé ...

Lâche l'affaire ANC ... populiste comme la plupart des crétins post révolution ...

On vous a maintenant pratiqué ... avant le coup d'Etat vous étiez crédible .. après le coups d'Etat vous avez montré votre vrai visage ...

Je n'oublierai pas la photo aux USA avec Ghannouchi pour l'aider à être le candidat .. il s'est prostitué ...

Ce type peut dire tout et son contraire il peut aller se faire voir ailleurs .. Finished ... tu es grillé à JAMAIS ...

Eloignes toi de ma vue MINABLE ...
Ben Ali avait raison de museler ces connards ... qui ont utilisé les droits de l'homme pour avancer leur carrière ... HC
Si ANC, vous avez raté une chance historique.
Ahmed
| 19-06-2017 16:57
Posez vous la question, du Pourquoi ?
Dommage
chebou
| 19-06-2017 13:05
Dommage qu'un tel discours aussi peu mobilisateur soit tenu par un aussi grand militant. M Nejib aurait dû parler de l'union des partis d'opposition pour les prochaines élections municipales et régionales. Il aurait dû appeler à l'annulation des nominations faites par la troika dans l'administration tunisienne. il aurait dû dénoncer le retard enregistré dans les jugements des terroristes, l'absence du suivi des réformes économiques et sociales et le double langages de certains partis politiques. Au lieu de tout cela et de bien d'autres sujets importants, il vient nous dire que ennahdha gagnerait les élections grâce à son clientélisme. On attendait plus car on ne voudrait pas voir la troika de nouveau au pouvoir car si cela venait à se réaliser ça sera la faillite.Nous auront le monde entier contre nous.
Ha ça c'est sur qu'il ne faut pas être grand clerc...
Hanni2
| 19-06-2017 12:36
...pour arriver à cette conclusion! A l'instar du FN en France, la nakba bénéficie d'une base éléctorale d'au moins 30% (certainement plus) qui votera pour elle quoi qu'il arrive..d'ailleurs il ne s'agit pas tant d'élécteurs mais plutôt de fidèles qui ne réfléchissent à aucun moment puisqu'il sont convaincus de voter pour Allah, ajoutez à cela les opportunistes (catégorie sociale la plus représentée en Tunisie)...mais contrairement à la France qui a une solide tradition démocratique et donc de grand partis (même le mouvement en marche n'est en fait rien d'autre qu'un gand recyclage de la droite et de la gauche) pour contre-balancer et contenir le FN, de notre côté nous n'avons que des arrivistes/opportunistes qui allient incompétence et irresponsabilité à un degré insoupçonné...la division est telle parmis les "progressistes" qu'un homme mi-clochard mi-clown a réussi à accéder à la présidence du pays, c'est dire si la voie est plus que royale pour la nakba...et qu'on en pense que Nida a autorisé la nabka à s'octroyer tous les avantages de l'exercice du pouvoir sans qu'elle ait à donner la nécessaire contre-partie (responsabilité)avec la trahison que constitue les accords de Paris, tout ça pour que la momie puisse assurer l'avenir du "fils de", on comprend que la nakba joue sur du velour...

On aimerait dire laissez les exercer le pouvoir, ils s'auto-élimineront comme en 2013..le problème c'est qu'ils ne restent pas innactifs lorsqu'ils sont aux posts a résponsabilité et gangrènent absolument tous ce qu'ils touchent...Dieu seul sait à quoi ressemblera la Tunisie après un nouveau mandat de la nakba..les dégâts qu'ils ont causés de 2011 à 2013 (mais en fait de 2011 à 2017 puisqu'ils n'ont jamais quitté le pouvoir) semblent dors et déjà irréversibles...ils ont en plus eu le reflexe (génial - il faut bien le dire) d'impliquer tout le monde dans leurs magouilles (je te tiens tu me tiens par les coui...heu la barbichette;o)afin que la moindre mise en cause de la secte provoque un tsumani au conséquences imprévisibles...

Bref, à moins d'un miracle, on a pas finit de manger de la nakba...triste pour les enfant de Tunisie, pour eux, rattraper l'humanité en marche, ce n'est pas pour demain...

Hannibal
Ennahdha ou la secte couteau suisse !!
Alexandre Dumas
| 19-06-2017 11:27
Alors que les soit-disant partis progressistes s'insultent les uns les autres et se bouffent le nez, Ennahdha se délecte de d'une situation favorable jamais rêvée voyant l'espoir de reprendre le pouvoir pointer à l'horizon et s'organisant discrètement mais terriblement efficacement pour la reprise du pouvoir servie sur un plateau en or massif!! Une secte à l'affût de la moindre erreur de ses détracteurs, soignant sa stratégie et la préparation de ses actes dans le moindre détail ! Les 9fzin's et progressistes du dimanche risquent fort de l'avoir dans la "baba" et ça ne tardera pas à venir s'ils continuent avec leur excès de confiance et les querelles qui gangrènent leur crédibilité et image alors que que les islamistes serrent leurs rangs et s'organisent!
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration