Affaire de l’assassinat de Brahmi : Le procès ajourné au 23 mai 2017

Businessnews.com.tn | publié le 11/01/2017 17:32

 

Le porte-parole de Tribunal de première instance de Tunis et du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Sofiene Selliti, a indiqué, ce mercredi 11 janvier 2017, que le procès du martyr Mohamed Brahmi a été reporté au 23 mai 2017.

 

Dans une déclaration accordée à la TAP, Sofiene Selliti explique que c’est sur demande de la défense que le procès du martyr, tué par balles devant son domicile le 25 juillet 2013, a été reporté à cette date par la 5ème chambre criminelle du Tribunal de première instance de Tunis.

 

Rappelons que la séance consacrée à l’examen de l’affaire qui s’est tenue hier, mardi 10 janvier 2017, a été marquée par la participation d’un grand nombre d’avocats et de proches du martyr et qu’un seul accusé était présent parmi les 6 personnes impliquées.

Notons également qu’avant le démarrage de la séance, des membres de la famille du défunt, des partisans du Courant populaire et du Front populaire avaient observé un sit-in de protestation devant le tribunal pour demander à ce que la vérité sur cet assassinat soit dévoilée.

 

K.H

Affaire de l’assassinat de Brahmi : Le procès ajourné au 23 mai 2017

publié le 11/01/2017 17:32

 

Le porte-parole de Tribunal de première instance de Tunis et du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Sofiene Selliti, a indiqué, ce mercredi 11 janvier 2017, que le procès du martyr Mohamed Brahmi a été reporté au 23 mai 2017.

 

Dans une déclaration accordée à la TAP, Sofiene Selliti explique que c’est sur demande de la défense que le procès du martyr, tué par balles devant son domicile le 25 juillet 2013, a été reporté à cette date par la 5ème chambre criminelle du Tribunal de première instance de Tunis.

 

Rappelons que la séance consacrée à l’examen de l’affaire qui s’est tenue hier, mardi 10 janvier 2017, a été marquée par la participation d’un grand nombre d’avocats et de proches du martyr et qu’un seul accusé était présent parmi les 6 personnes impliquées.

Notons également qu’avant le démarrage de la séance, des membres de la famille du défunt, des partisans du Courant populaire et du Front populaire avaient observé un sit-in de protestation devant le tribunal pour demander à ce que la vérité sur cet assassinat soit dévoilée.

 

K.H

Commentaires (5) Commenter
@ tune com en clere
takilas
| 12-01-2017 21:21
Vous avez tout dit ! Ce maudit secte a été préparé et formé en Europe pour ça. Toute cette formation a été basée sur la violence et l'apeurement des "indigènes" .
tant que le peuple ne se sort pas les doigts du cul...
indeependence day
| 12-01-2017 01:45
Ce procès et bien d'autres ne verront jamais le jour..
Seule salvation : cramer l'antre du diable.. : Notre-plaisir !!! À
Il n'aura jamais lieu ce procès!!!!
Tune comen colère
| 11-01-2017 23:37
Et de même pour Chokri!!!
Vous ne comprenez rien de rien à tout ce qui se passe autour de vous?
BCE & Ghannouchi se sont ligués pour que la vérité n'éclate jamais et tant pis pour ceux qui ont cru en la parole d'1 vieux sénile!!
Autant le reporter...
Chaba7
| 11-01-2017 20:32
...aux calendes grecques!
===== C'EST UN SCANDALE =====
aldo
| 11-01-2017 18:38
prendre ce peuple pour des cons , il y a un blocage au niveau d'ennahdha c'est flagrant , et pourquoi pas en 2020 ? normal ghanouchi le décideur qu'attendez vous Mrs le président de la république tunisienne (( ECHHAAB FADD )) prouvez vos boules pour une fois !!!!! .
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration