Afek Tounes lance une initiative pour la création d’un Front progressiste

Businessnews.com.tn | publié le 12/08/2017 22:46

 

Afek Tounes a appelé, à l’issue de son conseil national, tenu ce samedi 12 août 2017, à ouvrir le débat sur les conditions de l'organisation des élections municipales et les défis de la décentralisation ainsi qu’à la création d’un Front progressiste.

Il a ajouté que la question des alliances a été abordée, précisant qu’elles sont possibles pour les prochaines élections municipales, exprimant son ouverture à la société civile, aux forces politiques et aux indépendants.

 

Le parti a également annoncé le lancement d’un dialogue au plus haut niveau avec les dirigeants des partis politiques afin de former un Front progressiste « qui rétablira l'équilibre politique au sein de l’ARP et soutiendra le principe d’unité nationale « face à la menace croissante de l'alliance stratégique entre Ennahdha et Nidaa Tounes, impliquant une déviation des principes d’unité édictés par l’Accord  de Carthage ».

 

Afek Tounes a précisé, que le Front œuvrera dans les prochaines semaines, et avant le début de la nouvelle année parlementaire, à la formation d'une coalition parlementaire qui soutient la guerre contre la corruption et qui soumettra des propositions concrètes pour accélérer les réformes nécessaires dans les domaines économique et social.

« Le Conseil national du parti sera convoqué à titre exceptionnel avant la fin du mois de septembre 2017 pour présenter les résultats de cette initiative, qui vise à assurer la stabilité et rétablir l'équilibre politique dans le pays » a-t-il conclu.

 

M.B.Z

Afek Tounes lance une initiative pour la création d’un Front progressiste

publié le 12/08/2017 22:46

 

Afek Tounes a appelé, à l’issue de son conseil national, tenu ce samedi 12 août 2017, à ouvrir le débat sur les conditions de l'organisation des élections municipales et les défis de la décentralisation ainsi qu’à la création d’un Front progressiste.

Il a ajouté que la question des alliances a été abordée, précisant qu’elles sont possibles pour les prochaines élections municipales, exprimant son ouverture à la société civile, aux forces politiques et aux indépendants.

 

Le parti a également annoncé le lancement d’un dialogue au plus haut niveau avec les dirigeants des partis politiques afin de former un Front progressiste « qui rétablira l'équilibre politique au sein de l’ARP et soutiendra le principe d’unité nationale « face à la menace croissante de l'alliance stratégique entre Ennahdha et Nidaa Tounes, impliquant une déviation des principes d’unité édictés par l’Accord  de Carthage ».

 

Afek Tounes a précisé, que le Front œuvrera dans les prochaines semaines, et avant le début de la nouvelle année parlementaire, à la formation d'une coalition parlementaire qui soutient la guerre contre la corruption et qui soumettra des propositions concrètes pour accélérer les réformes nécessaires dans les domaines économique et social.

« Le Conseil national du parti sera convoqué à titre exceptionnel avant la fin du mois de septembre 2017 pour présenter les résultats de cette initiative, qui vise à assurer la stabilité et rétablir l'équilibre politique dans le pays » a-t-il conclu.

 

M.B.Z

Commentaires (11) Commenter
Nécessité VITALE d'un front commun, sinon l'islam politique va assassiner notre pays et nos enfants. Retenons la leçon Nida Tounes pour avancer.
Carthage Libre
| 14-08-2017 10:42
Un front commun, incluant afek, machrou Tounes, destouriens et autres progressistes, surtout pour les municipales, où des décisions vitales concernant la vie du citoyens de tous les jours, doit être formée MAINTENANT. Sinon, vous aurez 3 fois plus de mosquées, en lieu et place d'écoles civiles et d'hopitaux, maisons de retraites, la poubelles, la saleté, la cohue et les mouches/moustiques, dont les islamistes en sont friands, puisqu'ils font commerce sur les cadavres des gens.

Donc, retenons la leçon sur ce qui n'a pas marché dans Nida Tounes, qui s'est fait avaler par les islamistes. Et progressons. On a pas le choix.
Afek tounes
Mim Del
| 14-08-2017 08:19
J'adhère entièrement à cet initiative.je participerai aux actes qui être pris .merci
Les inconséquences d'un parti !
Amor
| 13-08-2017 18:01
Un parti qui fait parti du gouvernement et qui apporte des critiques acerbes à deux autres partis partenaires dans le gouvernement,c'est de l'inconséquence .
Un parti dont le secrétaire général traine l'affaire LAZARD et qui prend parti pour la lutte contre la corruption sans souligner qu'il y a lieu qu'elle se fasse dans le cadre de la loi, c'est de l'inconséquence.
La politique est une éthique que certains semblent oublier au péril de leurs vies puisque ce que vous instaurez comme pratiques aujourd'hui vous seraient applicables demain.
Il vaut mieux que ces pratiques soient justes et équitables.
Il faut construire un front progressiste solide et unifié durable à long teme. mettre de côté les interets personnels
AmilcarB
| 13-08-2017 13:15
C est vrai , il faut à terme l unification des partis progressistes pour pour avoir en bout de ligne un ou deux partis forts face à Ennahdha . Nidaa va se dissoudre de lui même. Nahda à terme va adopter des comportements pseudo- modernistes pour donner l' illusion de satisfaire le peuple. Mais les tunisiens rejetterons massivement le parti islamiste. Celui- ci n' à jamais remis en question son allégeance aux F. Musulmans . Ni au référant islamique qui revient comme litanie de temps à autre ! . Ce sont des hypocrites et des lâches , comme les caméléons qui se drapent d' un camouflage trompeur selon les circonstances .
Ils ne feront rien de bon pour la Tunisie. Leur politique c' est la tromperie , les mensonges , la destruction , le sabotage .. Dans le but de prendre le pouvoir et revenir à leurs racines fondamentales par la suite . Leur modèle c' est Erdogan .

C' est vrai que Les tunisiens n' investirons pas et ne reviendrons pas au pays , tant que' il y aura cette menace obscurantiste








Invention mad in Tunisia
Ayari Nabil
| 13-08-2017 11:26
Mais que peuvent t'ils encore inventée comme connerie, le Disc rayé et le jeu et fait
Mandicité
Zug
| 13-08-2017 11:14
Ce n'est pas une alliance stratégique entre Nidaa et Ennahdha, c'est la stratégie de la neutralisation, Nidaa neutralisant en grande partie l'effet néfaste des islamistes, soutenus par une Turquie particulièrement dangereuse, en attendant l'effondrement de la Turquie d'Erdogan et la normalisation en Libye et alors là Tunisie pourra faire valoir auprès de notre voisin et auprès de la Turquie qu'il n'y a pas eu de chasse aux sorcières chez nous et que nous méritons quelques milliards de dollars pour régler nos dettes colossales dont la Libye et la Turquie, voire également le Qatar, sont responsables suite aux attentats terroristes en Tunisie, pilotés par les islamistes libyens associés à leurs homologues Tunisiens : une forme de mandicité en somme mais qui devrait théoriquement fonctionner!, Les attentats étant bel et bien été commandités depuis la Libye, soutenue par la Turquie et le Qatar, qui deviennent de fait responsables, sans parler de la contrebande ... Ce sont des paris bien risqués. Au lieu de cela nous ferions mieux de nous réformer, mais en sommes nous capables ? Non, la preuve : que proposent nos partis politiques, rien de sérieux soyons lucides si ce n'est que de s'opposer aux Islamistes qui sont au pouvoir parce que précisément personne ne propose d'alternative !
Des élections pour les affamés et les traîtres ?
A4
| 13-08-2017 11:09
LE VIEUX (2)
Ecrit par A4 ' Tunis, le 12 Août 2017

Notre petit vieux est sénile
Il n'est plus du tout dans le coup
Il s'est montré très malhabile
En ne maîtrisant rien du tout
En s'entourant de gens débiles
Et de fistons à moitié fous

Le petit vieux est un vendu
Qui pactise avec le diable
Qui dévore le fruit défendu
Bien en cachette sous la table
Qui nous dessine des voies tordues
Aux désastres implacables

Il y va au pas des traîtres
Qui ne font jamais de cadeau
Qui ne pensent qu'à leur bien-être
En vous coulant votre radeau
Qui sont prêts à tout promettre
puis vous poignardent dans le dos

Il y va d'une main tremblante
Dans un gant de compromission
Avec une voix haletante
Nous balbutiant sa reddition
Amère débacle humiliante
Abandon et renonciation

Moi ma voix est partie au loin
Vers Jupiter ou Saturne
Pour cacher son amer chagrin
Avec des gens taciturnes
Sans discours de stupides babouins
Sans mensonge et sans urne

Ma voix à moi est bien morte
Comme meurent les espoirs trahis
Les feuilles que le vent emporte
Vers de noirs horizons haïs
Où l'on voit claquer les portes
Des coeurs de tristesse envahis

Une voix ça se cultive
Demande rêve et grand dessein
Mérite pour rester bien vive
Lueur d'espoir même lointain
Ma voix est à l'autre rive
Et vous en êtes l'assassin !
Afek, il faut savoir sur quel pied danser
Richard
| 13-08-2017 10:38
En principe les "markentia" redoutent les mouvements progressistes. Ils ont toujours la main dans la poche.
La voix de la sagesse
Hakim
| 13-08-2017 09:47
Bravo a Afek Tounes pour cette sage initiative , c'est la seule solution pour sauver la Tunisie et briser l'alliance contre nature de Nidaa et ennahdha !
tourner en rond....
hadou
| 13-08-2017 09:21
Rien ne marchera en tunisie tant que ennahtha n'est pas dissoute et jugée..Aucun,tunisien ou étranger ne mettra un dollar en tunisie tant qu'il y'a le risque que les islamistes gagneront les élections. .
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration