alexametrics
Dernières news

Abir Moussi : la popularité du PDL dérange !

Abir Moussi : la popularité du PDL dérange !

 

 

« Si la Tunisie devenait un jour un pays islamiste ou que les Tunisiens disent qu’ils sont du côté des islamistes, nous serons toujours contre ces derniers », a lancé la présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, lors de son passage à Jawhara FM ce vendredi 24 mai 2019.

Mme Moussi a, par ailleurs, démenti l’information selon laquelle elle aurait rencontré secrètement le président du mouvement islamiste Ennahdha, Rached Ghannouchi, au cours de ses derniers jours assurant qu’elle est victime d’une campagne de diffamation.

« Ceux qui ont propagé cette rumeur n’aiment pas la popularité du PDL à Sousse en particulier. Je ne veux pas donner plus de détails à ce sujet », a-t-elle déclaré.

Réagissant à l’interview de M. Ghannouchi accordée, il y a quelques jours, sur France 24, la présidente du PDL  a indiqué que le président du mouvement Ennahdha n’est pas en position de parler en son nom.

Pour Rappel, Rached Ghannouchi avait estimé que la montée du PDL dans les sondages d’opinion n’est qu’un simple phénomène éphémère.  

E.B.A.


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (44)

Commenter

Moi meme
| 26-05-2019 21:03
On fait feu de tout bois quand on est aux abois. Qui peut croire à cette farce pas même ceux qui l'on propagée ?
Moussi n'a jamais retourne sa veste ni céder aux compromissions. Et c'est pour cela que nous tous Tunisiens et Tunisiennes pour le salut de notre pays seront derrière.elle.
Comment se fait il que des personnes qui sont aux commandes du pays depuis près de 5 ans et l'ont mène à une situation le moins qu'on puisse dire catastrophique osent se présenter aux élections et avec quel bilan ?

Mansour Lahyani
| 26-05-2019 12:05
Je partage totalement votre profonde admiration pour les femmes de Tunisie, qui pourraient en remontrer aux hommes en matière de résistance, de sagacité, et d'efficacité.
En revanche, je suis plus réservé à l'égard de Abir Moussi, simplement parce que nous ne savons encore rien d'elle qui justifierait ce tsunami d'éloges et de disponibilité qui a déferlé sur les colonnes : QUI est-elle, qu'a-t-elle fait jusqu'ici, qu'a-t-elle dit Le peu qui a émergé de son mystérieux personnage, c'est qu'elle s'est déclarée anti-Nahdha, ce qui est fort appréciable, mais également nostalgique de Ben Ali, ce qui l'est beaucoup moins, et jusqu'à la rupture...
J'attends patiemment la consultation électorale de novembre pour connaître le nombre de gogos (ne le prenez pas pour vous !) qui se seront laissé séduire par le chant de cette sirène qui n'en a vraiment pas le profil !
Et tahya Tounès wennsa Tounès !!!

Kays
| 25-05-2019 22:01
J'ai une profonde admiration pour les femmes de mon pays de manière générale.

Les tunisiennes ont ceci de particulier qu'elles sont porteuses d'un féminisme heureux. Ce féminisme loin de singer le féminisme occidental (médiatique) hystérique se particularise par le fait que loin de s'opposer à l'homme, il s'oppose au machisme brutal et barbare en véhiculant un féminisme de complémentarité, affirmant pleinement le rôle pivot de la femme dans notre société aux côtés de l'homme , tenant tête par là aux barbares phallocrates.

Mme Moussi fait preuves de qualités viriles évidentes (la virilité n'est absolument une vertu réservée aux hommes) au sens étymologique du terme.

Elle semble prouver au fil de son parcours son aptitude à devenir une Femme d'?tat... Quelle agréable et réjouissante surprise pour mon pays...


Tahya Tounes

EL OUAFFY Y
| 25-05-2019 18:28
Si sont les Islamistes qui sont sortis le 14 Janvier 2014 qu'elles sont les fruits que nous avons récolté de cette mot districtif si ce n'est pas qu'une situation miséreuse ,l'absence de sécurité le niveau de moral des agents de l'ordre devenue dans une état de baisse l'anarchie règne dans tous les secteurs de l'état la vie sociale elle aussi se rétrogradée non parlons pas de l'inflation monétaire les jeunes devenues comme des marchandises déplacés vers les zone de conflits au lieu de les formés .
Un regret profond de la chut du régime de Ben Ali l'homme sérieux et intégre .

Madard
| 25-05-2019 15:09
Pourtant ce n'est pas les islamistes qui sont sortis le 14 Janvier 2011 (date historique mémorable) , pour dire le mot magique DEGAGE .

AMAZIGH
| 25-05-2019 11:46
Je vote Abir Moussi, je partage ses idées et son intégrité.

welles
| 25-05-2019 08:58
Courageuse et intègre avec un projet économique social et culturel clair

Ahmed
| 25-05-2019 08:11
Un grand homme, une plume exceptionnelle.

Citoyen_H
| 25-05-2019 00:25
Un très grand merci pour le lien.
Je m'en doutais mais je voulais pas y croire.
Allah yarham John Wayne, un grand homme, un tunisien éclairé doté d'un rare franc-parler envers toute la racaille des mafieux chéyék bagla liha.
C'était un patriote comme on n'en fait "presque" plus de nos jours..
Que Dieu le bénisse.
Salutations.






EL OUAFFY Y
| 24-05-2019 23:55
Abeir Mouissy la femme la très occupée des préoccupations du peuple mais elle doit faire la distinction entre L'Islam politique et L'Islam du mosquée ,elle doit donner l'importance à la religieux les éléments du Zeytouna car en politique il est déconseiller de régénérer les ennemis peut être sans faire attention ( les amalgames ) .
Soit qu'il en soit la position de Abir Mouissy elle est très transparent plus loin de la Machiavelli et sa ce voit à travers le constat de l'actuelle gouvernance du partie Islamique et ses défaillances par rapport à la gestion de l'Etat profond .

A lire aussi

La réaction des islamistes tunisiens suite au décès de l’ancien président égyptien, Mohamed Morsi,

17/06/2019 19:50
1

Annoncer la deuxième phase du projet «Economy First» et les recommandations de la première phase a

17/06/2019 18:47
0

L’ancien président égyptien, Mohamed Morsi, est décédé aujourd’hui, lundi 17 juin 2019, à l’âge de

17/06/2019 17:15
20

Selon le dirigeant de Tahya Tounes, Moez Ben Nasr, le patron de Nessma TV, Nabil Karoui, avait

17/06/2019 16:53
5

Newsletter