alexametrics
Dernières news

Abdelmajid Charfi nouveau président de Beit al-Hikma

Abdelmajid Charfi nouveau président de Beit al-Hikma

Le professeur Abdelmajid Charfi a été élu, aujourd’hui mardi 15 décembre 2015, nouveau président de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts Beit al-Hikma, succédant à Dr. Hichem Djaiet. Abdelmajid Charfi, professeur émérite et ancien doyen de la faculté des Lettres et Sciences Humaines de Tunis est un spécialiste de la civilisation et de la pensée islamique.

 

Notons, également, que la Fondation Arabe des Études et de l’Édition de Beyrouth a désigné le penseur tunisien Hichem Djaiet personnalité culturelle pour l’année 2016.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (14)

Commenter

Mohamed Bourbaki
| 03-03-2016 07:03
Pourquoi le décret de nomination du Professeur Abdelmajid Charfi en tant que président de l'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts Beit al-Hikma,n'est pas encore signé? Pourtant, il a été reçu le 29 décembre dernier par le Président de la République qui l'a félicité et l'a encouragé. Qui bloque la signature de ce décret depuis le 15 décembre? Est-ce que cet éminent intellectuel siégeant à la tête de cette prestigieuse assemblée gêne certains?

Sensei
| 17-12-2015 00:03
le politicien et pseudo-specialiste de l Islam Charfi remplacant du presque seul intellectuell existant en Tunisie Mr.Djaiet c est une insulte a l esprit.C est la politisation de la libre pensee et le retour des caciques de la dictature !

fethia
| 16-12-2015 17:45
C'est un grand homme et un grand penseur. Il mérite sa place. Pourvu que son savoir rayonne sur les tunisiens et anéantit l'ignorance dont ils font preuve et qui continue à se propager à la vitesse de la lumière.

3ABROUD
| 16-12-2015 17:00
On en a marre de ces spécialistes comme Daesh !

nourbr
| 16-12-2015 12:23
De toute évidence .. Ce monde d'aujourd'hui avance grâce aux logiques et investigations scientifiques vouloir dire " les théories de l'homme intelligent.
je crois que la plus haute distinction divine est belle et bien ce monde fait pour nous comme humains productifs, progressif est intelligents. Pas seulement religieux. Moralité : une harmonisation serait tellement nécessaire pour nous comme solution de progrès voir réagir contre un certain obscurantisme religieux.

Nourbr
| 16-12-2015 11:58
Interrogation et ambivalence religieuse

L'islam de Mohammad restera une référence de conduite communautaire est sociale pour tout croyant par crainte voire la peur de l'enfer. Essentiellement. cette peur en particulier dont tout monarque républicain conservateur et politique joue avec pour intimider et conditionner. Chercher les vérités c'est bien dans l'histoire des peuples et rien d'autres pour parler religion sans complexe ni intimidation. Pourquoi pas ne pas mettre aujourd'hui la religion en transparence sur la table et on décortiqué les vrais sens de la parole de la création..... Reste, la pire question qui gêne plus d'un : faut'il bien trouver des spécialistes audacieux honnêtes et perspicaces pour progresser dans le bon sens des théories et non dans les méandres de ce "inconscient collectif" qui fait défaut pour les plus rusés, religieusement.

Bob
| 16-12-2015 10:54
Votre commentaire est parfaitement juste!!! Rien à ajouter, sauf un merci cordial.

moez
| 16-12-2015 07:47
SAYIDOUNA hichem va enfin nous convertir à la pensée universelle. cette religion éxclusive réservée aux pauvres qui n'ont rien compris à la démocratie.

JOHN WAYNE
| 16-12-2015 03:33
Le tribunal de Kairouan vient de condamner 6 homosexuels à des peines allant de 3 ans à 3 ans et demi de prison ferme. Ces peines sont accompagnées d'interdictions de séjour dans la ville de Kairouan.
Il s'agit d'un incident à la fois grave, tragique, mais qui est surtout symbolique puisqu'il confirme mes avertissements d'une Tunisie devenue à bas bruit une théocratie.
Peuple Tunisien, les homosexuels sont la réalité de toutes les sociétés du monde car Dieu l'a ainsi voulu.
L'Arabie Saoudite qui prône un Islam orthodoxe, possède en sa famille royale de nombreux sujets connus pour être homosexuels.
La famille du Sheikh Koweitien Al Sabah compte au moins un membre ouvertement homosexuel et dont les trajets entre Paris, Tunis, et le Koweït étaient bien connus de notre Ministère de l'Intérieur.
Du temps des gouvernements nationalistes et intègres de Bourguiba et de Ben Ali et même si l'homosexualité était considérée comme un crime selon le Code pénal Tunisien, ces régimes modernes et tolérants ont entretenu une politique de clémence, de discrétion, et de compréhension a l'égard de nos citoyens Tunisiens connus pour ces différences de mode de vie que seul Dieu a le droit de juger ou de condamner.
Les condamnations du tribunal de Kairouan indiquent que la Tunisie est en voie de devenir une théocratie comme l'Iran et l'Arabie Saoudite.
La Tunisie aura comme ville Sainte Kairouan et comme ville administrative Tunis, comme Qom et Téhéran pour l'Iran, et Médine et Ryadh pour l'Arabie Saoudite.
Peuple Tunisien !
Les gouvernements laïques fantoches qui siègent au Palais de Carthage ou à la Kasbah sont contrôlés entièrement par les islamistes Tunisiens qui eux même obéissent a l'Arabie Saoudite et au Qatar.
Peuple Tunisien !
Depuis le 14 Janvier 2011, je vous ai mis en garde quant aux graves dangers que court notre Nation Bourguibienne moderne.
Je vous ai maintes fois invité à boycotter les élections mais vous avez répondu par la théorie du vote utile qui n'a fait que consolider la mainmise des islamistes sur votre destin et celui de la Nation Tunisienne.
Votre seule chance de mettre fin à cette islamisation progressive et puissante de la Tunisie est de boycotter le système même qui l'a enclenché.
A partir d'aujourd'hui, vous devez boycotter toutes les élections et rejeter toute théorie du vote utile.
Que vaudront des élections remportées par des islamistes Tunisiens qui ont vu le boycott du peuple lui-même ?
Il s'agira d'élections caduques qui pousseront les islamistes à l'échec politique car le seul moyen de combattre cette force obscurantiste est par des crises politiques successives et répétées, en attendant un nouveau 7 Novembre.
Seul un boycott du système même qui a permis l'entrée fatale des islamistes dans le destin de la Nation permettra d'enrayer cette islamisation de la société Tunisienne.
Il est encore temps pour vous de faire dérailler le complot fatal qui étreint notre Nation.
Il vous suffira de comprendre qu'il n'y aura jamais de démocratie véritable dans le monde Arabe sans une révolution de l'Islam qui verra cette religion modernisée et affaiblie dans la vie des citoyens dignes.
Une telle révolution culturelle de l'Islam ne verra le jour qu'au sein de régimes autoritaires et laïques qui devront gouverner sur des siècles.
Il est grand temps pour vous d'abandonner vos rêves absurdes de démocratie et de droits de l'homme dans un pays ou ceux qui commettent des crimes de guerres sont libérés sur parole, et ou ceux qui ont été créés différemment par Dieu sont persécutés même s'ils sont inoffensifs.

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien élève au Collège Sadiki
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.




ourwa
| 16-12-2015 00:03
" un spécialiste de la civilisation et de la pensée islamique." sic
On aura tout vu, tout lu...dans l'art de faire l'éloge de la nullité et de la platitude des pensées et des propos. Dans une série télévisée très inintéressante, en sept épisodes, diffusée dernièrement sur la chaîne franco-allemande arte et intitulée " Jésus dans l'Islam", une dizaine de spécialistes de l'Islam interviennent brillamment sur le sujet, sur les spécificité du Coran,sa genèse, son histoire, son contexte, sa relation aux textes bibliques etc...parmi ces spécialistes, nous retrouvons Abdelmajid Charfi, qui brille par l'absence de profondeur de ses propos, des lieux communs où l'apprenti historien le dispute au bigot qui proclame ses convictions et ses croyances comme étant des arguments imparables. Avec un tel "spécialiste", ne doutons pas que Beit al-Hikma gagnera en prestige et en compétences analytiques et scientifiques... A comparer avec les autres intervenants, on se demande que vient faire M. Charfi dans une émission d'aussi haute qualité...Cela dit, on ne peut que louer l'excellente qualité des propos de Hichem Djaiet, dans la même émission, lequel fait montre d'un réel savoir et d'une capacité d'analyse évidente. Sous la nouvelle présidence de M. Charfi, il faut s'attendre à ce que Beit al-Hikma se transforme en maison close et obscure où la seule "hikma" qui vaille sera celle obscurantiste, islamiste et rétrograde... Ainsi va la Tunisie wahabite...

A lire aussi

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri a

20/11/2018 20:05
2

Plusieurs internautes ont relevé, ce mardi 20 novembre 2018, des difficultés à accéder à leurs

20/11/2018 17:42
1

L’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat de Sfax relevant de l’Utica a

20/11/2018 16:46
3

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi a présenté, ce mardi 20 novembre 2018, ses excuses auprès

20/11/2018 15:50
17

Newsletter