Abdallah Rabhi : Pour ce qui est de l’eau potable, il n’y aura aucun problème cet été

Businessnews.com.tn | publié le 19/05/2017 13:21

Le secrétaire d'Etat aux Ressources hydrauliques et à la Pêche, Abdallah Rabhi a déclaré ce vendredi 19 mai 2017 lors de la matinale d’Express Fm, présenté par Wassim Ben Larbi, que malgré le manque d’eau stockée dans les barrages, la situation n’est pas catastrophique.

 

« Si l’on regarde nos réserves de l’année dernière nous disposons de 450 millions de m3 en moins. Les réserves stockées dans les barrages sont donc faibles » a-t-il dit avant d’ajouter : « Pour les années qui arrivent nous avons préparé 4 nouveaux barrages pour couvrir la demande ».

 

M. Rabhi dit en outre que pour ce qui de l’eau potable il n’y aura aucun problème cet été. « Et pour ce qui est des agriculteurs, nous sommes en train de les appuyer. Ceci dit, il faut que les citoyens donnent de l’importance au fait de bien utiliser l’eau ».

 

L’expert en ressources hydriques relève aussi que la colonne vertébrale des réserves hydriques est représentée par le barrage de Sidi Salem qui alimente Tunis et le nord du pays, d’une manière plus générale. De l’eau qui sert aussi à l’irrigation. « Aujourd’hui, ce barrage est presque à l’arrêt nous l’avons remplacé avec celui de Sidi El Barrak ».

M. Rabhi a expliqué en outre que le problème d’eau est un problème global, il évoque à ce propos le problème de sècheresse en Californie tout en relevant que la Tunisie s’est toujours bien adapté à ce problème et ce depuis l’âge d’or de Carthage.

 

S.A

 

Abdallah Rabhi : Pour ce qui est de l’eau potable, il n’y aura aucun problème cet été

publié le 19/05/2017 13:21

Le secrétaire d'Etat aux Ressources hydrauliques et à la Pêche, Abdallah Rabhi a déclaré ce vendredi 19 mai 2017 lors de la matinale d’Express Fm, présenté par Wassim Ben Larbi, que malgré le manque d’eau stockée dans les barrages, la situation n’est pas catastrophique.

 

« Si l’on regarde nos réserves de l’année dernière nous disposons de 450 millions de m3 en moins. Les réserves stockées dans les barrages sont donc faibles » a-t-il dit avant d’ajouter : « Pour les années qui arrivent nous avons préparé 4 nouveaux barrages pour couvrir la demande ».

 

M. Rabhi dit en outre que pour ce qui de l’eau potable il n’y aura aucun problème cet été. « Et pour ce qui est des agriculteurs, nous sommes en train de les appuyer. Ceci dit, il faut que les citoyens donnent de l’importance au fait de bien utiliser l’eau ».

 

L’expert en ressources hydriques relève aussi que la colonne vertébrale des réserves hydriques est représentée par le barrage de Sidi Salem qui alimente Tunis et le nord du pays, d’une manière plus générale. De l’eau qui sert aussi à l’irrigation. « Aujourd’hui, ce barrage est presque à l’arrêt nous l’avons remplacé avec celui de Sidi El Barrak ».

M. Rabhi a expliqué en outre que le problème d’eau est un problème global, il évoque à ce propos le problème de sècheresse en Californie tout en relevant que la Tunisie s’est toujours bien adapté à ce problème et ce depuis l’âge d’or de Carthage.

 

S.A

 

Commentaires (5) Commenter
SPECIALISTE D'EAU DOUCE !
TAW TCHOUFOU
| 20-05-2017 15:47
Ce pseudo-expert en baratin , qui vient de déclarer que " la situation n'était pas catastrophique " , aurait pu préciser qu'il parlait en fait de lui , ctd de sa " précieuse personne " , et non pas de la Tunisie !
Qu'il fasse un petit tour à Sfax , et il se rendra compte rapidement de l'absurdité de ses propos !
Que quelqu'un à Express FM lui achète un téléphone portable ou une radio , pour qu'il puisse suivre les infos !
Au passage Mr Rabhi , ne comparez pas l'incomparable pour excuser vos bourdes et justifier votre fiasco . Laissez la Californie où elle est , et montrez nous ce que vous et vos services êtes vraiment capable de faire , pour éviter ces coupures à répétition , qui n'existaient pas depuis des décennies , mais qui existent bel et bien " sous votre mandature " !
pur mensonge
afour
| 20-05-2017 08:56
venez du cote de sfax et vous allez constater que ce que vous dites c de la desinformation pure et simple il n' y a rien de probleme d"'entretien c tout simplementun probleme d'economie d'eau sur le dos des sfaxiens
Question à ce spécialiste
DHEJ
| 19-05-2017 20:12
Mais pourquoi le barrage Sidi Salem est à l'arrêt?


Hein BERNOULLI fait défaut au ministère de l'agriculture?

Mais combien à coûté la réalisation du barrage au peuple pour être géré par des sans bras"?


Tu vois toi le spécialiste la conséquence de la mauvaise gouvernance?

Et puis es-tu toi aussi un "sans bras" et tu ne dois ton poste qu'à ton lien avec le pouvoir???
Commençons à prier Dieu pour avoir de la pluie l'année prochaine
bhjkf
| 19-05-2017 20:09
Pour camoufler le problème de la pénurie d'eau en Tunisie, on évoque la Californie et Carthage.C'est les stratégies des trois directions du ministère de l'agriculture qui sont en relation avec les ressources en eau durant les deux dernières décennies qui ont causé ces problèmes. Les experts en ressources en eau dimensionnent les barrages en tenant compte des années sèches. Ainsi, les réserves d'eau des barrages permettent de régulariser la variabilité inter-annuelle des eaux de surface (donc des pluies). C'est le manque de coordination entre les trois directions du ministère de l'agriculture qui touchent à la mobilisation des eaux de surface durant les 25 dernières années qui sont en partie la cause de ce manque d'eau dans les principaux barrages du pays dont Sidi salem et autres.Si cette sècheresse persiste durant l'année prochaine, il y aura la révolution de l'eau au lieu de la révolution du pétrole.
Déclarer charabia...
DHEJ
| 19-05-2017 14:28
Le barrage sidi Salem est un barrage perdu comme ceux à construire d'ailleurs ma question à ce pseudo spécialiste sont-ils des barrages poids ou en terre qui seront aussi perdus...
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration