alexametrics
Dossiers

A consulter : Le texte du projet de loi sur l’égalité successorale

A consulter : Le texte du projet de loi sur l’égalité successorale

 

Le projet de loi sur l’égalité dans l’héritage, porté par le président de la République, Béji Caïd Essebsi a été adopté, vendredi 22 novembre 2018, lors d’un conseil des ministres exceptionnel.

 

Ce projet de loi passera ensuite devant le parlement et sera examiné en commission et puis en plénière pour adoption.

 

 

 

I.L.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

Tunisien
| 25-11-2018 12:28
Cette loi a été concue par l'opposition tunisienne pour en faire un Persépolis 2.0.
Les islamistes n'ont pas mordu à l'hamecon, encore plus, ils ont adopté cette initiative et ils comptent bien l'exploiter pour les prochaines élections !
Pour faire chuter les islamistes, il ne vous reste que cette histoire de la chambre noire et son adoption par les ministres de l'intérieur et de la justice sous une couverture et un matraquage médiatique inégalés, sinon, vous pouvez dire adieu à 2019.

Amine
| 25-11-2018 08:30
Contrairement à l'interdiction de la polygamie, précipitée par décision bourguibienne, je pense qu'il est mieux de devoir débattre profondément des nouvelles avancées sociales, comme l'égalité de l'héritage, on ne dira plus maintenant que ce sont des bouleversements autoritaires imposées au "peuple musulman". Mais pour cela, il faut que le camp "égalitaire" milite pour ses idées et ne se contente pas d'applaudir le président ou de faire du lobbying au parlement, il faut sortir dans la rue, parler du sujet dans les cafés et les taxis, oser présenter des arguments pour l'égalité qui sont nombreux.

Les tenants du Coran ont essayé de résister à l'imprimerie, puis à la photographie, puis à l'alphabétisation des femmes, puis à la mixité, puis aux vêtements occidentaux, puis au droit au divorce moderne, puis à l'interdiction de la polygamie ; ils ont échoué sur tous ces points car le progrès est plus puissant que la théologie, les gens n'ayant qu'une conscience floue et conformiste de la religion.

Il est temps maintenant qu'ils apprennent à faire avec l'égalité des sexes, le contexte social et économique des femmes tunisiennes l'exige.

Tunisien
| 25-11-2018 07:56
L'article 2 stipule qu'à defaut de déclaration les nouveaux articles seront applicables. Normalement, c le contraire. Ceux qui veulent appliquer les nouvelles dispositions doivent faire la declaration. Simplement, c pour favoriser l application de cette loi, mal écrite et contre la volonté de la majorité des tunisiens, à defaut de déclaration et en cas de mort subite...est ce qu'il y a quelqu'un qui peut m'éclairer sur la position des huissiers notaires? Pour ou contres...

Lilia
| 24-11-2018 20:57
Ce projet a été fait rien que pour emmerder Ennahda, mais il se trouve que cette dernière s'enfiche pas mal et c'est fort probable qu'elle votera pour !
Résultat, ont aura à gérer les aléas de cette loi précipitée et mal conçue pour les années à venir !

DHEJ
| 24-11-2018 19:14
Le articles à ajouter sont en totale contradiction avec un article plus FORT du code du statut personnel


BCE est foutu

A lire aussi

Le projet de loi sur l’égalité dans l’héritage, porté par le président de la République, Béji Caïd

24/11/2018 14:46
5

Basma Jebali a été nommée, lundi 5 novembre 2018, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires

06/11/2018 12:12
2

Ahmed Gaâloul a été nommé, lundi 5 novembre 2018, pour le poste de secrétaire d’Etat auprès de la

06/11/2018 11:08
0

Adel Jarboui a été nommé, ce lundi 5 novembre 2018, au poste secrétaire d’Etat auprès du ministre du

05/11/2018 22:17
1

Newsletter