Versions contradictoires autour du meurtre du dirigeant de Nidaa Tounes à Tataouine (MAJ)

Envoyer cette page

Des affrontements survenus, aujourd’hui, jeudi 18 octobre 2012, à Tataouine entre des manifestants appartenant à la Ligue nationale pour la protection de la Révolution et des membres de l’Union régionale de l'agriculture et de la pêche (URAP) ont causé la mort du coordinateur provisoire de Nidaa Tounes dans la ville,  Lotfi Nagdh, également président régional de l’Union Tunisienne pour l'Agriculture et la Pêche.

Une manifestation, organisée par la Ligue nationale pour la protection de la Révolution, proche d’Ennahdha à Tataouine, réclamant « l’assainissement de l’administration des symboles de l’ancien régime », s'est rendue dans l'après-midi au siège de l'URAP. La manifestation a ensuite dégénéré, et les deux camps se sont affrontés avec des cocktails molotov et des pierres.

Alors que Nidaa Tounès, dans une déclaration à l’AFP, soutient la thèse que « les violences provenaient uniquement du camp des manifestants composés notamment d'éléments d'Ennahda et de criminels notoires de la région qui ont investi le siège de l'URAP, frappant des occupants avec des bâtons », le porte-parole du ministère de l’Intérieur affirme, de son côté, que des cocktails Molotov ont d’abord été lancés par des membres de l’URAP et que les manifestants ont, par la suite, riposté par des jets de pierre.
 
Le ministère de l’Intérieur soutient également que Lotfi Nagdh a été victime d’un malaise cardiaque, ce qui a été confirmé par l’autopsie, toujours selon le même département. Version démentie par Nidaa Tounès qui précise que « même s'il s'agit d'une crise cardiaque, elle est directement liée à l'attaque que Lotfi Naguedh a subie ».


Selon la TAP, huit personnes ont été également blessées et transportées à l’hôpital régional, dont certaines sont dans un état critique.

Des témoins présents sur place ont noté l’absence des forces de l’ordre outre la fermeture des commerces alors que certains d’entre eux ont été endommagés.

Mise à Jour, 21h30 : Le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué publié aujourd’hui, 18 octobre 2012, aux environs de 20h30, affirme que, suite aux résultats de l’autopsie réalisée  par l’hôpital universitaire de Gabès, sur le corps du défunt Lotfi Nagdh, « la cause du décès est la crise cardiaque et la victime ne porte aucune trace de violences ».

Un communiqué qui a été mis en doute par Lazhar Akremi, dirigeant de Nidaa Tounès, qui a appelé, dans une intervention sur la chaine Hannibal TV, à ouvrir une enquête et à recueillir les témoignages des familles et des présents sur les lieux des affrontements.

 



S.T.




Ads
131 commentaires
Où est la police .Où sont ceux qui tabassent les innocents
S.Citoyen |20-10-2012 10:51
et les gens civilisés et démocrates le 9 avril 2012 , où sont ces salauds qui sont payés par l'argent des contribuables , ils sont complices dans ce meurtre et doivent être jugés avec leur bougre ministre.Un type sans aucun gramme ou mm 1 milligramme de dignité.Il devra assumer toute la responsabilité de ce qui se passe en Tunisie , des gens comme lui veulent nous faire revenir à une dictature plus sauvage que celle de Ben Ali , d'ailleurs ce sont eux la cause , pour avoir tenter de renverser le régime par la force , maintenant se plaignent qu'ils étaient victimes .Des gens malhonnêtes
les aveugles de ben ali
carlos |20-10-2012 10:15
il faut pas toujours voir avec les yeux des traîtres mais il faut voir en face vous allez distinguer que les crimes de sebsi et ettajamma3 sont les seuls qui veulent faire entrer la tunisie à l'enfer de la haine jamais il passeront même au dessus de nos corps jamais ...............................................!
*********** en plus
canalou |19-10-2012 19:26
ILS croient qu il suffit de faire quelques prieres pour se laver des crimes et le tour est joue .Voila comment raisonne un salfashiste .ILS croient que dieu leur pardonne mais qu ils ont une mission pour corriger les autres sans attendre la lemence de dieu
De plus le fils du martyre est dans "un comas" suite
salahtataouine |19-10-2012 18:36
au choc emotionnel !!!!! perdre un etre cher et dans ces conditions est tres difficile a supporter surtout pour un enfant .....Courage la famille ,de tout coeur avec vous !!
Une dexieme autopsie aura lieu à sfax
salahtataouine |19-10-2012 18:32
....................ils veulent quoi chez cette extreme droite de malheur ...dire que ce martyr n a jamais existé et qu il n est pas tunisien et que ............... deja la premiere a bien demontré les coups recus sans parler de temoignages !! larayedh voit tout de tunis !! OSONS compatriotes pendant qu il est temps!!
Ou sont les croyants, ou sont les musulmans?
Marvel |19-10-2012 18:15
J'ai bien peur qu'une page soit définitivement tournée...
Nadha n'a peut-être que cette stratégie pour récupérer la main.
Après les différentes fuites de conversation, ce parti de soit disant croyant n'a d'autre solution que de verser le sang.
Ils se disent musulmans, des personnes souffrent de cette violence aveugle, des hommes sont frappés, battu, assassinés..
Le premier devoir d'un état est de protéger ces citoyens.
Le premier devoir d'un croyant est de préserver la paix entre les êtres.
Ils en oublient que des enfants, des femmes, des personnes âgées ne mangent plus à leurs faim à cause de la montée vertigineuse des prix..
Les tunisiens n'ont plus les moyens de se soigner, de vivre dans un climat de paix..
Les nombres de chômeur n'a cesse d'augmenter..
Rien n'a été fait en matière d'économie..
Rien n'a été fait en matière d'éducation..
Rien n'a été fait pour contenir la hausse des prix..
Rien n'a été fait pour endiguer la hausse du chômage..
Rien n'a été fait pour le système de santé..
Le bilan est vraiment pitoyable..
Les députés ne s'inquiète que de leurs avantages, de leurs salaires..Se sont des mécréants
Nous avons un président vraiment irresponsable devant son peuple et la scène internationale.
Les leaders quelque soit les partis ne recherche qu'une chose, s'enrichir sur le dos des tunisiens..
Tous ces hommes politiques (députés, chef de parti...)qui se disent agir pour le bien de leur pays sont de véritables menteurs..
Certains ont du sang sur leurs mains, mais cela ne les inquiètent pas..
Ils se sentent au dessus du peuple qui ne représente rien à leurs yeux..
Musulmans qu'ils se disent, mais qu'ils en donnent la preuve..
Quel acte charitable, ils ont réalisé?
Offrir le pèlerinage à des pauvres, ne serait ce qu'un pauvre?
Non, les députés s'octroient le droit de se rendre en pèlerinage..
Aider les plus pauvre, en faisant quelle action?
La seule chose qui sort de la bouche de ces hommes n'est que mensonges et tromperie..
Personnellement, je n'accepterais jamais de telles responsabilités, car j'aurais trop peur de ne pas réussir dans ma tache qui est celle d'aider du mieux que je peux la personne qui souffre..Et ce quelque soit le salaire..
Je me demande comment ces hommes politiques peuvent trouver le sommeil avec un peuple qui est en train de souffrir..
J'ai un éléments de réponse, pour en arriver à de telles extrêmes, je pense que l'orgueil à prit le dessus..
pour eux se sont les autres, ceux qui ne fond pas comme eux qui sont des mécréants..
A partir de la on peux se permettre ce que l'on veut..
Par exemple, demander aux salafistes de mettre les bazars, de violenter un touriste parce que sa femme et sa fille ont une tenue incorrect..
Le leader de Naha qui dit qu'il ne faut pas diaboliser les salafistes...
Je pense personnellement, que lorsque des hommes agissent de cette manière c'est qu'il doit y avoir surement une pathologie mentale..
Vous êtes vous déjà posé la question, à savoir..
Est ce que le chef du parti politique, ou le président sont-ils saint d'esprit?
L'histoire nous montre chaque jours la monstruosité des hommes, exemple la famille Bush et les guerres qu'ils ont monter et orchestré de toute pièces, Sarkozy et son empressement de libérer le Libye ou plutôt de tuer Khadafi..
Le président Poutine et le massacre d'enfants dans une école de Beslan..
plus loin dans l'histoire Hitler, Staline...et bien d'autre..
La force des ces hommes politique est de jouer sur la peur des gens, qui persuader qu'ils ont la solution..
Les tunisien ont choisi démocratiquement le parti islamiste, ce n'ai à critiquer.
Mais qu'est ce qu'ils proposent pour les tunisiens, pour la tunisiens, pour la santé, l'économie, l'éducation..
La première chose à laquelle ils pensent c'est abolir la polygamie..
C'est surréaliste...
Mettre en place un ministère de la religion et l'atteinte au sacré..
Mais pourquoi?
Si quelqu'un ne souhaite pas suivre les préceptes de l'Islam, cela ne regarde que lui..
Si je comprends bien l'état décide de ce qui est bon ou mauvais à la place des tunisiens..donc les tunisiens n'ont pas de cerveau donc je leur dis ce qui est bon pour eux..
Ce n'est pas une forme de dictature?
Je crois que les pays arabes n'évolueront jamais..Car les hommes qui les dirigent sont trop orgueilleux et avide de pouvoir.
L'Islam de développe dans le monde, le nombre de conversion ne cesse de progresser, mais la vie des croyant évolue-t-elle?
Ont-ils suffisamment à manger, ont-ils assez de travail pour tous...?
je me demande pour l'occident de développe aussi rapidement, par exemple dans la recherche...etc.
Même si je sais qu'il y a beaucoup de chose à redire au sujet de l'occident, mais ils créent, ils innovent; ils inventent..
Aujourd'hui je suis très inquiets pour mon pays, pour mes compatriotes, mes concitoyens, pour la jeunesse..
Si un homme politique me lit, je lui demanderais juste une chose :
Aidez mon pays, aidez nous, protégez nous..

Refaire les otopsies
1/Raisonnable |19-10-2012 17:41
On est mal barré de voir ces ******** prendre possession du pays, en muselant tout ceux qui bouges ; et celui qui persiste et fait preuve d'homme de conviction ils vont l'éliminer. Quant- à la population, elle est entre les mains du pouvoir bien formatée déjà depuis des décennies, elle n'a d'autres espoirs que voir cette bande ******* quittés le lieu le23/10/2012.
NOTRE ARMÉE ET NOS POLICIERS SE SONT AVÉRÉS ÊTRE DES BOUFFONS..........
Citoyen_H |19-10-2012 16:46
Face à l'absence et l'indifférence des autorités de tutelle, il n y a qu'une phrase pour résumer les faits de ce qui s'est passé hier: la guerre civile a débuté.
Les ex-taulards qui nous gouvernent sont sans foi ni loi. Leur mensonges à répétition, leur partialité, leur mauvaise foi, leur haine aveugle, leur faim insatiable, leur manque d'arguments, leur incapacité à gérer une épicerie, leur sauvagerie congénitale (Bab souika & Monastir) vont faire couler des fleuves de sang.
Une chose est certaine, on ne se laissera pas faire quelque soit le prix à payer, et on s'en souviendra de cette haute trahison.
Ils ont fait couler le sang !
Abou nawess |19-10-2012 15:49
Le premier sang a coulé !

Des hordes sauvages ( milices ) appartenant à la pseudo Ligue nationale pour la protection de la Révolution ( Nahdha et CPR ) se sont attaqué au siège de l'Union régionale de l'agriculture et de la pêche (URAP) .
Ils l'ont saccagé et agressé mortellement Mr Lotfi Naghd le responsable de Nida Tounes...

Ces milices violentes d'Ennahdha vont mener le pays vers des affrontements et une guerre civile certaine !
Toutes les forces du pays, Partis, Organisations, Associations, Syndicats, Société civile; ont intérêt à s'y préparer et à mettre en place leurs propres comités de défense ou même propres milices !
Les islamistes/salafistes ne reconnaissent pas le jeu démocratique, le débat des idées, le respect des minorités...ils ont eu toujours une vision hégémonique de la société !
A partir du moment où ils ont la majorité...ils ont tendance à appliquer la terreur par la force !
On n'a pas affaire à des démocrates ...
ce sont des obscurantistes, des rétrogrades, des arriérés...
Il faut les combattre avec leurs propres moyens !

Hier, La réaction du porte parole du MI est pathétique...Il ferait mieux de s'abstenir et jouer tactiquement la montre jusqu'à la publication du rapport officiel du médecin légiste !




no comment
azabi mohamed |19-10-2012 14:55
enought...is enought
1234567891011121314
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025