Tunisie - Syphax Airlines obtient le visa du CMF et la souscription commence à partir du 30 avril

Envoyer cette page

Procédant à une augmentation de capital dans le cadre d’une admission sur le marché alternatif de la Bourse de Tunis, Syphax Airlines vient d’obtenir le visa du Conseil du marché financier (CMF).

L’opération porte sur une Offre à Prix Ferme et un Placement Garanti de 2.500.000 actions nouvelles émises en numéraire au prix de 10 dinars l’action. Les actions nouvelles souscrites représenteront 45,45% du capital de la société après augmentation. Les souscriptions seront ouvertes le mardi 30 avril 2013 jusqu’au lundi 20 mai 2013.

Les nouvelles actions à souscrire au moment de l’augmentation porteront jouissance à partir du 1er janvier 2012.

Tunisie Valeurs et MAC SA sont les intermédiaires introducteurs chargés de l’opération. MAC SA a été désigné comme évaluateur et Tunisie Valeurs comme listing sponsor.

 

Mohamed Frikha, président directeur général de Syphax Airlines, estime que cette introduction entre dans le cadre «des efforts déployés par la compagnie pour développer son réseau international et soutenir le tourisme et l’économie tunisienne. L’accès au marché financier permettra de doter la compagnie des ressources nécessaires  à son expansion, à de meilleures conditions et d’accroître ainsi sa rentabilité».

 

Rappelons que cette compagnie aérienne privée a été créée en septembre 2011. Son premier vol commercial a été effectué le 29 avril 2012 avec l’inauguration de la ligne Sfax/Paris, marquant ainsi le démarrage officiel de l’activité opérationnelle de la société en mode régulier, suivi par les vols Tunis-Paris, Djerba-Paris et Sfax-Istanbul.

Syphax Airlines compte lancer à partir de 2013, une offre pour plusieurs nouvelles destinations telles que le Maroc, l’Arabie Saoudite, la Chine, le Canada, les Etats Unis et le Brésil.

En mode charter, la compagnie a conclu plusieurs contrats pour desservir un bon nombre d’aéroports dans plusieurs pays (Pologne, Hongrie, Croatie, Slovénie, France, Belgique, République Tchèque, Italie, Royaume-Uni, Suisse, etc.)

On note qu’31 décembre 2012, le chiffre d’affaires provisoire de la société est estimé à 31.325 millions de dinars.

 

D’après communiqué

Ads
10 commentaires
spéculatif !
swift |21-04-2013 00:28
le PDG de cette compagnie devra tout d'abord s'expliquer au sujet des licenciements des personnes qui ont construits avec lui cette compagnie au bout de 1 an de collaboration. Contrail de travail ne régissant pas le code du travail , la cnss est amputé sur le net du salarié, licenciement abusif
Cette introduction en bourse est très louche, l'effet d'annonce et de contre annonce de recrutement et d'achat d'avion est purement commercial cette compagnie est une coquille vide arrivant à peine à remplir un vol, et n'arrivant même pas à assurer le vol de retour puisque la plupart du temps il est tous simplement annulé, je déconseille vivement à vos lecteurs ce manège boursier qui va léser les petits porteurs sensible à l'effet communicatif. Faites très attention renseigner vous auprès des agences, des aéoroports qui travaillent avec cette compagnie avant de vous lancer !
Les Sfaxiens adorent le travail.
tounesnalbaya |20-04-2013 19:43
Un journal Européen titré SFAX est le poumon de la Tunisie, sans SFAX la Tunisie n'est rien, il faut faire tout pour aider les Sfaxiens qui sont une mine d'or pour la Tunisie, ils sont des travailleurs, durs à toute épreuve, ils aiment beaucoup le travail.
A M.Frikha, Chapeau bas !
Ali |19-04-2013 10:07
Voilà qu'un holding high-tech où bossent 700 ingénieurs, pour des clients prestigieux comme Airbus, Dassault systèmes, et j'en passe et des meilleurs, décide de créer une compagnie aérienne juste pour arnaquer les gens !?
Je suis interloqué par la hargne que déploient certains à discréditer ceux qui réussissent, à moins qu'ils ne soient mû par un ressentiment d'une autre époque.
Le recours au marché financier renforce l'indépendance...
observator |19-04-2013 09:23
Il semblerait que syphax airlines compagnie naissante compte acquérir un certains nombre d'avions pour le besoin de son expansion. Les moyens de financement dans le cadre d'une acquisition sont de 2 ordres :
-emprunts
-fonds propres
-ou la combinaisons des 2 à la fois.
Le 1er mode implique une contrainte de remboursements et de payement d'intérêts à respecter et ceci quelque soit la rentabilité de la compagnie.
Le 2eme est le recours à l'épargne publique et donc au financement direct et donc au renforcement des fonds propres donc une plus grande autonomie financière de la compagnie. Ce dernier mode évite à la compagnie de rembourser . Elle peut rémunérer les apporteurs de ces capitaux par des dividendes si les résultats de la société le permettent.
Syphax étant une société nouvelle, l'acquisition des avions nécessitent beaucoup d'argent, semble préférer, à juste titre, le financement direct par le biais de la bourse.
Le tout c'est de s'assurer de la véracité de la valeur d'introduction en bourse . Donc la difficulté à mon sens réside dans l'evaluation de la valeur d'introduction de la jeune société
Syphax n'a que 12 mois d'existence donc cette valeur va être surtout fonction des perspectives d'avenir de cette compagnie. D'où à mon sens la difficulté d'évaluer cette valeur. Ce sera plutôt au flair de l'investisseur plutôt ceux qui sont au fait du marché aérien.
Donc il est difficile de dire aujourd'hui quelle sera la rentabilité future de cette compagnie sachant que l'open-sky pointe à l'horizon et le marché aéronautique est très concurrentiel. . Mais d'ici là les choses évoluent et syphax aussi. Les fusions sont monnaie courantes dans ce secteur très mouvant.
Mais si on n'a rien sans risque aussi aujourd'hui.
merci à prince
amabis |19-04-2013 07:47
merci beaucoup - prine - tu ns as eveillé
d'ailleurs c'etait le bon boulot de BN dés sa creation malheureusement le journal a derailler vers le milieu politique malsaint
Escroquerie
Engineer Juridique |19-04-2013 03:13
Ce sont nos nuls hommes d'affaires Tunisiens...
escroquerie
Prince |18-04-2013 21:42
Frikha si pressé à faire entrer syphax airlines (il l'a voulu quelques mois après sa création!) ce qui est très louche! et on sens l'arnaque!
la lois dit il faut au min 2 bilans (bénéficiaire si l'entreprise vient d'être crée)
alors je vous déconseille la souscription!
Il cherche à récupérer une belle somme et faire le même scénario dans d'autres projets
Je ne sais pas si on a une cellule d'inspection et police boursière en tunisie afin de vérifier que ce n'est pas de l'escroquerie!
inacceptable
stevejob |18-04-2013 21:00
je trouve dépitant d'accepter une entreprise sur la cote qui n'a aucun bilan. marché alternatif ou pas cela n'y change absoluement rien. les 10 dinars proposés sont de l'air pur. à moins que vous manquez d'air je vous conseille vivement de ne pas y souscrire!!
Bravo Syphax Airlines
toto5585 |18-04-2013 20:24
Dans un environnement économique défavorable je ne peux dire que bravo Syphax et bonne continuation
Inchalla mabrouk l'A330
Un escroquerie ouverte
Amine |18-04-2013 18:02
a partir du 30 avril
1
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025