Tunisie - Rached Ghannouchi au siège de l’UGTT

Businessnews.com.tn | publié le 10/03/2012 16:05
 

Le leader d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, s’est déplacé ce matin, samedi 10 mars, à la place Mohamed Ali, pour rencontrer le secrétaire général de l’UGTT Hassine Abassi et examiner avec lui la situation générale dans le pays.
 
La visite de Ghannouchi au siège de la centrale syndicale confirme le processus d’apaisement entre le parti au pouvoir et la principale centrale syndicale du pays, qui a été déjà déclenché par la venue, avant-hier, du conseiller politique du gouvernement, Lotfi Zitoun, pour préparer le terrain à la rencontre de ce matin, au cours de laquelle, Hassine Abassi a offert un tableau montrant Ghannouchi et les militants d’Ennahdha, en sit-in au siège de l’UGTT, au début des années 90 du siècle dernier (sur la photo).

" C’est normal que la principale organisation de masse du pays, qui est l’UGTT, se concerte avec le plus grand parti, qui est Ennahdha, dans l’intérêt du pays. Quant à cette photo, elle remonte au début des années 90, je pense, et montre que nos liens ne sont pas nouveaux avec cette grande centrale syndicale", a expliqué Rached Ghannouchi, en réponse à une question sur l’objet de sa visite.

Concernant les revendications syndicales comme celle des municipaux et des employés de la santé, le leader d’Ennahdha a souligné qu’elles sont "du ressort des départements spécialisés qui vont les examiner de pair avec les responsables syndicaux".

Selon des sources proches de la centrale syndicale, la rencontre a tourné autour "des priorités de l’étape et de la manière pour y faire face". L’UGTT a insisté sur "son droit à la contribution à la recherche de solutions" en cette phase critique de l’histoire de la Tunisie. Hassine Abbassi a été catégorique sur "l’impossibilité de donner une carte blanche au gouvernement, tout en se disant ouvert à un dialogue constructif et à des solutions qui prennent en considération les spécificités de cette phase de transition".

Il est attendu à ce que cette rencontre ouvre la voie à des négociations entre l’UGTT et le gouvernement concernant les différentes problématiques en suspens, notamment l’application des accords passés avec le gouvernement de transition et la révision des salaires.

 

Tunisie - Rached Ghannouchi au siège de l’UGTT

publié le 10/03/2012 16:05
 

Le leader d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, s’est déplacé ce matin, samedi 10 mars, à la place Mohamed Ali, pour rencontrer le secrétaire général de l’UGTT Hassine Abassi et examiner avec lui la situation générale dans le pays.
 
La visite de Ghannouchi au siège de la centrale syndicale confirme le processus d’apaisement entre le parti au pouvoir et la principale centrale syndicale du pays, qui a été déjà déclenché par la venue, avant-hier, du conseiller politique du gouvernement, Lotfi Zitoun, pour préparer le terrain à la rencontre de ce matin, au cours de laquelle, Hassine Abassi a offert un tableau montrant Ghannouchi et les militants d’Ennahdha, en sit-in au siège de l’UGTT, au début des années 90 du siècle dernier (sur la photo).

" C’est normal que la principale organisation de masse du pays, qui est l’UGTT, se concerte avec le plus grand parti, qui est Ennahdha, dans l’intérêt du pays. Quant à cette photo, elle remonte au début des années 90, je pense, et montre que nos liens ne sont pas nouveaux avec cette grande centrale syndicale", a expliqué Rached Ghannouchi, en réponse à une question sur l’objet de sa visite.

Concernant les revendications syndicales comme celle des municipaux et des employés de la santé, le leader d’Ennahdha a souligné qu’elles sont "du ressort des départements spécialisés qui vont les examiner de pair avec les responsables syndicaux".

Selon des sources proches de la centrale syndicale, la rencontre a tourné autour "des priorités de l’étape et de la manière pour y faire face". L’UGTT a insisté sur "son droit à la contribution à la recherche de solutions" en cette phase critique de l’histoire de la Tunisie. Hassine Abbassi a été catégorique sur "l’impossibilité de donner une carte blanche au gouvernement, tout en se disant ouvert à un dialogue constructif et à des solutions qui prennent en considération les spécificités de cette phase de transition".

Il est attendu à ce que cette rencontre ouvre la voie à des négociations entre l’UGTT et le gouvernement concernant les différentes problématiques en suspens, notamment l’application des accords passés avec le gouvernement de transition et la révision des salaires.

 
Mounir Ben Mahmoud
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration