alexametrics
Dernières news

Tunisie - Nouveau bras de fer entre Tunisair et Syphax Airlines

Tunisie - Nouveau bras de fer entre Tunisair et Syphax Airlines

Vendredi 7 juin tard dans la soirée, un incident s’est produit à l’aéroport de Sfax entre les deux compagnies aériennes Syphax et Tunisair. En effet, intervenant sur les ondes de radio Mosaïque FM, Mohamed Frikha, président directeur général de Syphax Airlines, a expliqué que les employés de Tunisair Handling ont refusé d’effectuer les services au sol justifiant qu’ils ne le feront qu’au profit des passagers algériens seulement qui étaient à bord de l’avion Syphax vers l’Arabie Saoudite pour la Omra. 

 

 

Mohamed Frikha a souligné qu’il était en possession de toutes les autorisations nécessaires et qu’il ne comprenait pas l’acharnement du personnel de Tunisair à l’encontre de sa compagnie aérienne Syphax.  Le PDG évoque la continuité des mêmes pratiques du régime de Ben Ali.

 

Vers la fin de la soirée, le problème a été résolu et l’enregistrement des passagers a été effectué avec un retard de plus de deux heures.

 

Na. B

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

bensa
| 10-06-2013 10:20
ce monsieur est bien connu dans le milieu des affaires, il ne respecte personne même pas l'état Tunisien, il veut profiter au maximun de la faiblesse de l'état en cette période.
demander à un journaliste de nous faire un reportage sur les pratiques en tunisie et à l'étrager, vous serez déçu.faire des affaires oui mais pas du chantage envers l'état tunisien

G&G
| 10-06-2013 09:22
bravo GG.

GG
| 09-06-2013 22:57
Voilà que certains s'improvisent experts en ressources humaines et aviation commerciale, d'autres en business plan et introduction en bourse, juste pour dénigrer la compagnie "dangereuse" qui possède 2 malheureux petits appareils et qui menace l'existence même de TUNISAIR.
Personne n'a trouvé à redire quand Nouvelair opèrait sur Tunis, Monastir et Djerba avec ses 11 appareils , y compris pour le vol tant décrié Tunis/Paris.
L'origine des problèmes de Tunisair est ailleurs et résulte d'une gestion laxiste et des décennies d'ingérences politiques.
Nouvelair et Syphax ont le droit d'opérer et n'ont pas à servir de faire valoir à Tunisair.
les chantres du monopole et du gâchis, feraient mieux de nous expliquer les investissements et les emplois qu'en aurait pu créer si nous n'avions pas à payer chaque année des dizaines de milliards pour renflouer le trou sans fond qu'est devenue Tunisair.

Lynx
| 09-06-2013 19:50
Cependant le vrai problème de Syphax réside dans le fait d'annoncer des projets et des réalisations impossibles à tenir. Dans les pays développés, l'introduction de Syphax au marché alternatif de la BVMT aurait été considéré comme un délit boursier pour les raisons suivantes:
- Une entreprise qui n'a pas d'actifs réels et qui affiche une perte de 14 MD ne peut être évaluée à 35 MD
- Le plan de croissance annoncé dans le business plan est irréaliste car prétendre réaliser 14500 heures de vol en 2013 alors que les vols long-courrier ne peuvent être programmés avant 6 mois au min est une attitude irresponsable et condamnable
- Le management savait dès le mois de Mars que l'activité était en retard par rapport aux prévisions et n'ont pas apporté les corrections nécessaires avant l'introduction en bourse. Le PDG lui-même l'a reconnu dans son interview accordé à un bi-mensuel de Tunis, ou il communique plusieurs données différentes du contenu du prospectus d'introduction à la BVMT.
Une entreprise de transport aérien ne se gère pas comme une entreprise industrielle.La réglementation du transport aérien est draconienne et ne dépend pas des seules autorités Tunisiennes.. Vouloir aller vite à coup de dérogations et de privilèges ne mènera qu'à une faillite certaine. Et les exemples sont légion. Personne ne souhaite en arriver là, et il serait temps que Syphax se rende compte de la réalité du marché, et surtout de sa propre capacité à digérer une croissance rapide et à en assurer les risques.
La direction du pôle opérationnel est confiée à du personnel sans aucune expérience et sans compétences particulières. La certification IOSA attribuée par Quali audit est basée sur la documentation présentée. L'implémentation n'existe guère. et il est temps d'y remédier pour assurer la sécurité souhaitée.



tacot
| 09-06-2013 19:50
Je suis Français ,et je viens très régulièrement en TUNISIE,mais je suis scandalisé par les prix pratiqués par Tunisair pour le mois de juin 2013.
A croire que cette compagnie aérienne nationale fait tout pour inciter les éventuels passagers à prendre les autre compagnies ou,à défaut,aller au MAROC!!!!
BRAVO!!!!

Lynx
| 09-06-2013 19:04
La réaction des agents de Tunis Air handling est exagérée et foncièrement inutile. Syphax a un contrat d'assistance et il fa

Citoyen_h
| 09-06-2013 17:58
Excellente synthèse de la situation.
Quand on vacille, les charognards ne sont pas très loin.
D'ailleurs, de très gros prédateurs lorgnent sur notre parc hôtelier, ainsi que notre unique ressource naturelle digne de ce nom, nos gisements de phosphates.
Salutations.





Anti arnaque
| 09-06-2013 15:39
Depuis sa création Syphax Airlines fait des efforts incroyables en matière d'emplois c'est ainsi que:
1. Tous les COMMANDANTS DE BORD (Jallouli, Draoui, Chakroun, Skhiri, Jallali, B Chehida, Letaief, etc) sont des retraités ayant travaillés chez Tunisair ou Nouvelair.
2- le Directeur Général, Mr Salem Miladi ex ministre du Transport, retraité du ministère du transport. .
3- le Directeur du Personnel Navigant , Mr Tahar Marrakchi, est lui aussi un ex Commandant de bord de Tunisair à la retraite depuis l'an 2000. Et la liste est longue.
Je suggère de rebaptiser la compagnie en RETRAITE AIRLINES.
Si Tunisair a des difficultés aujourd'hui, c´est la faute à tous les gouvernements successifs qui n'ont cessé de l'obliger à recruter du personnel au titre d'effort national pour l'emploi des jeunes diplomés et autres. Elle compte pas moins de 8500 employés qui ne peuvent en aucun cas laisser des requins tels que Mr Frikha l'amener vers l'agonie.
Le double discours entretenu par Frikha qui profite du vide politique et de la vulnérabilité du pays est néfaste et ne peut en aucun cas être assimilé à un acte patriotique, c'est tout le contraire. À tous ceux qui veulent une compagnie nationale digne du nom, vous devez la soutenir plutôt que l'abattre et la dénigrer.

ben95200
| 09-06-2013 15:04
arrêtez de vous chamailler pour des broutilles il est nécessaire pour nous tunisiens ou autres personnes toute nationalité confondu que d'autre compagnies soient crée pour avoir des prix allant avec les moyens de tous le monde et qu'il n y a pas qu'une seule compagnie étatique qui pratique les prix qu'elle veut j'ai voyagé sur Syphax c'est une très bonne compagnie et son fondateur a beaucoup de courage et de mérite d'avoir crée cette compagnie encourageant nos compatriotes pour que le pays avance merci et viva tunisia

G&G
| 09-06-2013 13:04
Où est mon commentaire de ce matin?

BN: Votre commentaire est en ligne.

A lire aussi

Le personnage controversé Adel Almi a encore frappé ce jeudi 24 mai 2018 ! en effet, le président de

24/05/2018 15:52
2

Le ministère chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les

24/05/2018 15:40
1

L’ancien dirigeant de Nidaa Tounes, Lazhar Akremi a réagi ce jeudi 24 mai 2018 sur Shems FM, à

24/05/2018 15:29
2

Wafa Makhlouf, l’une des fondatrices du parti Nidaa Tounes et élue à l’ARP, est intervenue le 24 mai

24/05/2018 15:11
3

Newsletter