Tunisie - La supposée maîtresse de Rafik Abdessalem affirme être la cousine du ministre (audio)

Envoyer cette page

La supposée maîtresse de Rafik Abdessalem, appelée par ses initiales «SN», sur le blog d’Olfa Riahi (où cette dernière soupçonnait le ministre des Affaires étrangères de relations extra-conjugales qu’elle a qualifiées d’ « affaires de mœurs »), s’est exprimée aujourd’hui 27 décembre 2012 sur les ondes de Mosaïque Fm pour démentir les accusations dont elle a fait l’objet. SN a affirmé être la cousine germaine de Rafik Abdessalem, son père étant le frère de la mère du ministre.

La femme a affirmé qu’elle se trouvait au Sheraton pour rencontrer le ministre pour des affaires familiales et que son mari, également de la famille de M. Abdessalem, était tout à fait au courant. Elle a précisé que son cousin devait la recevoir dans son bureau mais n’a pas pu le faire en raison d’obligations professionnelles. M Abdessalem lui aurait alors demandé de l’attendre à l’hôtel Sheraton où il a pu s’entretenir avec elle plus tard dans la soirée.

La dénommée SN s’est indignée de telles méthodes de la part des médias qui « n’ont pas à s’occuper d’affaires personnelles ». Elle a souligné que ce genre d’informations infondées a participé à salir sa réputation et celle de son cousin et déclaré qu’elle avait l’intention de porter plainte contre Olfa Riahi pour diffamation.

M.B.H
75 commentaires
et pendant ce temps là ...
le solutionneur final |21-01-2013 12:59
La jeunesse tunisienne n'a plus aucun espoir dans cette Révolution, les Tunisiens se laissent chaque jour envahir par la souillure immonde de l'islamisme, les pauvres d'avant la révolution sont encore plus pauvres, les chômeurs d'avant la révolution sont toujours des chômeurs, ceux qui avaient un emploi avant la Révolution n'en ont plus maintenant, la sécurité qui régnait avant la révolution n'existe plus aujourd'hui
Et pendant de temps là .... ***
Il nous prend pourdes débiles commes lui
Fontme |12-01-2013 13:47
Vas ton on veut plus de toi c clair nom pourquoi tu et lâche ta pas de personnalité ta pas dis que t avais un poste clé alors lâche nous les bottes et retourne a ton poste on a n'a mar des ***** comme toi et ton Charlie de beau père *********
bent 3amtou mahich okhtou non ?
al rahma |06-01-2013 09:30
meme si c est sa cousine ce n est tout de meme pas sa soeur ni sa tante onisa mere ?taiter des af de familles au ministere c est faisable ? je ne pense pas el karam 3enda al 3Arab hiya al istidhafa fil menzel la fil nozl hika 3almouna heka abrouna moch fil traken
Secrets de familles...
Abdel Rahim |31-12-2012 00:21
Tant mieux si c'est la cousine, tout reste en famille.
SARKOZI NICOLA ou DOMINIQUE STRAUSS KAHN
boukatla |30-12-2012 19:33
c'est sur une affaire familiale tre's urgente qui se regle seulement dans une chambre a 5 etoiles sans le mari et ne peut pas etre regle'e par telephone le jour et la cousine habite tres loina elmourouj et elle n'a pas de voiture et lui son chauffeur est fatigue' tout est normal porquoi vous etes subconneux sa arrive meme dans le sgrandes famille
@ Amilcar
Citoyen_H |29-12-2012 17:00
Exact. D'ailleurs c'est pour cela qu'une très grande majorité des tronches des habitants des pays du golfe ont un profil louche.
C'est dû à l'appauvrissement des gènes.
Quand à la dégradation des facultés intellectuelles, je préfère éviter d'en parler.
Il n y a qu'à enquêter sur le panel des savants, scientifiques, ingénieurs, etc...
Ce n'est pas que je veuille me moquer d'eux, mais ces gens sont étanches à toutes sortes de conciliations, même si cela est uniquement pour leur propre intérêt.
D'ailleurs c'est souvent typique aux chameliers.
Salutations

quel niveau
sarra |29-12-2012 16:54
et alors sa cousine?est ce que c' est normal quelle soit acceuillie de la part de son cousin dans un hôtel 5 étoiles ?
ingénieur
Amilcar |29-12-2012 08:42
Le fait d'être des cousins n'explique rien, puisque, chez le musulman, contrairement aux autres religions, il est normal d'avoir des relations sexuelles avec sa cousine, on peut l'épouser. Les pays musulmans sont ceux ou il y a le plus fort taux de mariages consanguins, et donc d'enfants dégénérés.
C'EST SALE
KarimBY |29-12-2012 01:13
Meme si Enahdha parti hipocrite, donner tous les détails sur une maîtresse, ce n'est pas normal surtout par cette malade du parti des psychopates le CPR. Elle fait tout pour qon parle d'elle, je pense ca va pas, mahich normal. Même si c vrai il faut parler d'une femme et pas dire son nom et dire des indications pour lui causer des problèmes.
Le sheraton est devenu le salon de Bouchleka !
Hasdrubal |29-12-2012 00:05
Le peuple de l'intérieur du pays grelote et n'a pas d'emploi et Bouchleka règle ses soucis de famille au Sheraton !

Qu'il les règle chez lui !

Vivement la fin de ce cauchemar !
12345678
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025