Tunisie - Des manifestants s’attaquent à un convoi ministériel, de diplomates et de journalistes à Souk Lahad

Businessnews.com.tn | publié le 27/03/2011 13:23

Une opération séduction organisée par l’administration du tourisme tunisien tourne au vinaigre. Des manifestants du village Souk Lahad dans le sud tunisien ont barré la route à un convoi ministériel en direction de Douz, dimanche 27 mars 2011 vers midi.
Mehdi Houas, ministre du Tourisme avait invité une quarantaine d’ambassadeurs de pays étrangers pourvoyeurs de touristes ainsi qu’une cinquantaine de journalistes tunisiens et étrangers.

Un éductour de trois jours dont l’objectif affiché est de promouvoir le sud tunisien en tant que destination touristique de choix et de favoriser la création de nouveaux emplois dans des régions ravagées par le chômage.
Notre collègue Zeyneb Dridi, envoyée spéciale de Business News et présente sur les lieux de l’incident, nous a précisé que le convoi devait se rendre de Tozeur à Douz, en passant par Souk Lahad, pour assister au mini festival du Sahara organisé en l’honneur des invités.
Tout se déroulait le plus calmement du monde quand, à l’approche de Souk Lahad, des manifestants ont surgi sur la route, barrant le chemin au convoi et jetant des pierres sur la voiture du ministre qui devançait toutes les autres. Les revendications de ces manifestants restent obscures pour le moment. Mais il est impératif que les autorités concernées éclairent, davantage, l’opinion publique sur les parties qui se trouvent derrière ce genre d’incidents qui deviennent, malheureusement, légion.

Les agents de la Garde nationale ont envisagé, un moment, d’inviter le convoi à rebrousser chemin et d’annuler le reste du programme.
Finalement, les esprits se sont calmés. Des représentants des délégations diplomatiques ont expliqué à notre collègue que cet incident était parfaitement compréhensible dans le contexte actuel et en ont relativisé la gravité. Plus de peur que de mal, tous les participants ont repris la route sains et saufs pour continuer le programme initialement prévu.
Un programme censé booster l’activité touristique de la région qui représente le plus grand pourvoyeur d’emplois directs et indirects.

Tunisie - Des manifestants s’attaquent à un convoi ministériel, de diplomates et de journalistes à Souk Lahad

publié le 27/03/2011 13:23

Une opération séduction organisée par l’administration du tourisme tunisien tourne au vinaigre. Des manifestants du village Souk Lahad dans le sud tunisien ont barré la route à un convoi ministériel en direction de Douz, dimanche 27 mars 2011 vers midi.
Mehdi Houas, ministre du Tourisme avait invité une quarantaine d’ambassadeurs de pays étrangers pourvoyeurs de touristes ainsi qu’une cinquantaine de journalistes tunisiens et étrangers.

Un éductour de trois jours dont l’objectif affiché est de promouvoir le sud tunisien en tant que destination touristique de choix et de favoriser la création de nouveaux emplois dans des régions ravagées par le chômage.
Notre collègue Zeyneb Dridi, envoyée spéciale de Business News et présente sur les lieux de l’incident, nous a précisé que le convoi devait se rendre de Tozeur à Douz, en passant par Souk Lahad, pour assister au mini festival du Sahara organisé en l’honneur des invités.
Tout se déroulait le plus calmement du monde quand, à l’approche de Souk Lahad, des manifestants ont surgi sur la route, barrant le chemin au convoi et jetant des pierres sur la voiture du ministre qui devançait toutes les autres. Les revendications de ces manifestants restent obscures pour le moment. Mais il est impératif que les autorités concernées éclairent, davantage, l’opinion publique sur les parties qui se trouvent derrière ce genre d’incidents qui deviennent, malheureusement, légion.

Les agents de la Garde nationale ont envisagé, un moment, d’inviter le convoi à rebrousser chemin et d’annuler le reste du programme.
Finalement, les esprits se sont calmés. Des représentants des délégations diplomatiques ont expliqué à notre collègue que cet incident était parfaitement compréhensible dans le contexte actuel et en ont relativisé la gravité. Plus de peur que de mal, tous les participants ont repris la route sains et saufs pour continuer le programme initialement prévu.
Un programme censé booster l’activité touristique de la région qui représente le plus grand pourvoyeur d’emplois directs et indirects.
Radhouane Somai
Ads
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration