alexametrics
Dernières news

Tunisie - Chourou propose la Chariaâ comme unique fondement de la Constitution

Tunisie - Chourou propose la Chariaâ comme unique fondement de la Constitution

Sadok Chourou, député d’Ennahdha et membre de la commission du préambule, a déjà donné le ton dans les débats de sa commission en déclarant que ‘le préambule doit se faire suivant trois références fondamentales, qui sont le Coran, la Sunna et l’unanimité des savants de la Umma islamique. C’est l’unique référence fondamentaliste islamiste reconnue et les théologiens de l’Islam sont unanimes là-dessus’.
Pour ce qui est du système judiciaire, qui va être mentionné dans la nouvelle Constitution, Chourou pense qu’il ‘se basera sur la Chariaâ pour organiser les relations entre les citoyens’. ‘Les références à l’homme ne peuvent être que relatives et il faut les insérer dans les références absolues de Dieu’, a-t-il ajouté.

Ces propos contredisent ceux de Rached Ghannouchi, qu’il a émis hier dans une interview à un quotidien de la place. Ghannouchi a en effet déclaré que ‘l’article I de la Constitution suspendue, qui définit la Tunisie comme étant un Etat musulman dont la religion est l’Islam, est suffisant à condition qu’on l’applique. On peut, toutefois, ajouter un autre article qui interdit la promulgation de lois qui constituent une offense à l’Islam. Même Bourguiba a refusé de promulguer une loi qui ne respectait pas de façon incontestable les préceptes de l’Islam, à savoir la loi sur l’héritage. Il n’est donc pas nécessaire que la future Constitution stipule que la Charia soit la source de la législation’.
C’est l’unique fait marquant de cette étape de démarrage des actions des six commissions de la Constitution, qui ont siégé ce matin du lundi 20 février 2012 à la Constituante au Bardo. Leurs ordres de jour ont consisté à extraire les fondamentaux des thèmes traités par chacune des commissions.
Habib Khedher, le rapporteur général de la Constitution, a expliqué qu’il ‘s’agit d’une phase de réflexions générales pour toutes les commissions’.

‘En effet, il nous faut d’abord une étape pour délimiter la structure générale dans laquelle nous allons évoluer. Ensuite, il faut réunir la matière à l’état brut, en s’inspirant des écrits, voire même, en organisant des séances d’écoute de compétences, ou de personnalités connues pour leur excellence dans certains domaines. Enfin, nous allons nous entendre, sur les priorités et faire des compromis dessus’, a-t-il souligné.

Concernant les divergences, et à part les propos de Sadok Chourou, les questions de la durée des travaux de rédaction de la Constitution et de la présence de la presse dans les travaux ont également suscité quelques remous, avant que le ton ne se calme et qu’on accorde aux journalistes le droit d’y assister.

Mounir Ben Mahmoud

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

HatemC
| 22-02-2012 14:28
brabi ne lui donnez plus l'honneur d'apparaitre dans votre journal ce nazillon. quand je vois sa gueuele j'ai une poussée d'urticaire. hatem Chaieb

sablitou
| 22-02-2012 12:50
on a chassé une dictature pour en mettre en place une nouvelle qui est en réalité pire que la précédante.

hafedh
| 22-02-2012 09:32
des deux choses l'une:
1/ soit que nos voisins et particulièrement les pays occidentaux vont laisser faire cette constitution sur le modèle de la charia sans prendre en considération les nouvelles principes des droits de l'homme dans ce cas on sera bien placé dans un isoloir politico-économique pendant un grand sommeil que durera cet constitution et jusqu'à élaboration d'une nouvelle constitution qui sera élaboré par une nouvelle génération.
2/ soit ces pays vont interposer leur "vito" sans nous le faire savoir et dans ce deuxième cas aussi on restera cloîtré entre nos quatre murs jusqu'à ce qu'une nouvelle constitution verra le jour.

mohamed
| 22-02-2012 01:41
wallahi c est a rendre debile les propositions de certains elus de la constituante.sincerement on commence a douter de leur niveau et de leur qi .

Forza
| 21-02-2012 20:49
J'ai sincèrement cru qu'il est un modéré ce Mourou. En réalité et d'après la vidéo que la lectrice nous montre est pire que Ghanouchi. Il combine et parle des autres tunisiens comme ennemis et parle qu'il veut séparer les jeunes de leurs parents gauchistes laïques. Mourou me parait l'exemple même du double langage d'Ennahda et ceux qui ont cru a sa modération et j'en fais part se sont trompe.

Raisonnable
| 21-02-2012 20:35
Ces vipères à l'ère de ZABA ils ont été dans leurs terriers pour ne pas dire qu'ils prêchaient en faveur de Ben Ali. Les voilà maintenant se trouvent à l'air libre pour nous dégager leurs fétides halènes

Tounsi ou nisf
| 21-02-2012 20:18
personne n'est contre la chariaa tout simplement il faut la rendre intelligible prendre en compte les expériences des pays progressistes comme la turqui ou la malaisie et non retrogrades...

Hamed
| 21-02-2012 18:35
Cte rage <3 que du bonheur :DDD Bravo Mr Chourou :)

tounsia
| 21-02-2012 18:23
Regardez cette vidéo, jusqu'à la fin svp, est vous allez tout comprendre.
lien: //www.youtube.com/watch?v=Fo72WMcC11I&feature=player_embedded
@lamia,qui a partagé ce lien, Merci

bouelhich
| 21-02-2012 18:12
Je crois que c ce meme grand et illustre depute qui a propose d'egorger et d'amputer des jambes et des bras tous les grevistes et les protestataires donc tout le monde devrait etre d'accord pour cette derniere proposition

A lire aussi

Le ministère de l’Intérieur a rendu public un communiqué, ce mercredi 22 mai 2019, précisant qu’il

23/05/2019 00:09
0

L’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a décidé de prolonger les délais

22/05/2019 23:21
0

L’avocat Mohamed Mannoubi Ferchichi a indiqué, ce soir du mercredi 22 mai 2019, dans une déclaration

22/05/2019 22:43
0

Un iftar collectif a été organisé ce mercredi 22 mai 2019, à la Ghriba dans l’île de Djerba, le

22/05/2019 22:08
0

Newsletter