Tunisie – Ettakatol en colère contre Hamadi Jebali et le CPR

Businessnews.com.tn | publié le 15/11/2011 23:26

Alors que Samir Ben Amor, porte-parole du Congrès pour la République (CPR) a annoncé que le nom du président de la république sera connu mardi 15 novembre 2011, une source d’Ettakatol nous a indiqué qu’aucune décision n’a été prise à ce propos. Le parti Ettakatol semble ne pas apprécier ce genre de déclaration tendant à imposer des faits accomplis.

Le parti de Mustapha Ben Jaâfar a, par ailleurs, annoncé la suspension de sa participations aux comités qui ont été créés dernièrement pour l’élaboration d’un programme social et politique commun entre les trois partis censés former la prochaine alliance en vue de la formation d’un gouvernement d’intérêt national.
Dans une déclaration, faite à ce propos à la radio Mosaïque Fm, Khemaïs Ksila, membre du bureau politique d’Ettakatol, a tenu à préciser qu’il ne s’agit point d’une rupture, mais plutôt d’un message à l’opinion publique et aux adhérents du parti et d’un avertissement transmis par son parti qui n’admet pas ce genre de propos tenus par Hamadi Jebali, très probablement, futur Premier ministre.

En effet, ajoute M. Ksila, « il est inadmissible de parler de reconquête d’Al Qods et de 6ème Califat, alors qu’en Tunisie, on parle des principes devant régir la deuxième république »

Tunisie – Ettakatol en colère contre Hamadi Jebali et le CPR

publié le 15/11/2011 23:26

Alors que Samir Ben Amor, porte-parole du Congrès pour la République (CPR) a annoncé que le nom du président de la république sera connu mardi 15 novembre 2011, une source d’Ettakatol nous a indiqué qu’aucune décision n’a été prise à ce propos. Le parti Ettakatol semble ne pas apprécier ce genre de déclaration tendant à imposer des faits accomplis.

Le parti de Mustapha Ben Jaâfar a, par ailleurs, annoncé la suspension de sa participations aux comités qui ont été créés dernièrement pour l’élaboration d’un programme social et politique commun entre les trois partis censés former la prochaine alliance en vue de la formation d’un gouvernement d’intérêt national.
Dans une déclaration, faite à ce propos à la radio Mosaïque Fm, Khemaïs Ksila, membre du bureau politique d’Ettakatol, a tenu à préciser qu’il ne s’agit point d’une rupture, mais plutôt d’un message à l’opinion publique et aux adhérents du parti et d’un avertissement transmis par son parti qui n’admet pas ce genre de propos tenus par Hamadi Jebali, très probablement, futur Premier ministre.

En effet, ajoute M. Ksila, « il est inadmissible de parler de reconquête d’Al Qods et de 6ème Califat, alors qu’en Tunisie, on parle des principes devant régir la deuxième république »
N.H
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration