alexametrics
Dernières news

Slim Feriani : L’objectif est de produire 3500 MW d’énergie renouvelable d’ici 2030

Slim Feriani : L’objectif est de produire 3500 MW d’énergie renouvelable d’ici 2030

Le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani a relevé, ce jeudi 14 mars 2019, l’accélération de la cadence dans le secteur des énergies renouvelables représentant aujourd’hui « une priorité en vue d’augmenter la production de l’énergie et réduire le déficit de la balance commerciale et énergétique » soulignant que l’objectif est de produire 3500 mégawatts (MW) d’ici 2030 à partir des énergies solaire et éolienne.

Invité de la matinale d’Express FM, M. Feriani a également précisé que miser sur l’énergie renouvelable « améliorera la compétitivité dans les secteurs de l’industrie et de l’énergie » soulignant la nécessité de baisser le coût de l’énergie et de la logistique.

Il est, par ailleurs, revenu sur les autorisations préliminaires pour la production d’électricité à partir de l’énergie solaire le 12 mars courant. Il s’agit de 6 autorisations accordées à des sociétés tunisiennes et étrangères parmi 22 ayant présenté leurs demandes dans le cadre de l’appel d’offre lancé par le ministère de l’Industrie et des PME.

La capacité globale de production de l’électricité en énergie photovoltaïque de ces 6 projets, qui sera vendue en exclusivité à la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg), est estimée à 60 MW, soit 10 MW pour chaque projet. Ces projets seront implémentés dans plusieurs gouvernorats à l’instar de Gabès, Sidi Bouzid et Béja et leur coût évalué à 125 MD.

B.L

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

rz
| 16-03-2019 13:20
On a plutôt besoin de démocratiser cette production en permettant à chaque ménage de produire une partie de sa consommation d'énergie par un système éolien ou des plaque photovoltaïques. Mais laisser le monopole à la STEG toute seule cela ne va pas nous permettre que quitter l'auberge de si tôt.

Mansour Lahyani
| 15-03-2019 18:15
C'est ce qu'on pourrait appeler une prévision a minima : 3.500 MW d'ici à 2030 ! C'est vraiment mesquin, alors que le soleil nous déverse sur la tête, et gratuitement, des millions de MW !!! Qu'est-ce qui nous rend si peu ambitieux ? En Tunisie le moulana nous fait frire huit mois sur douze, et ce petit ministre pense nous faire l'aumône de 3.500 malheureux MW, et d'ici à 2030 !!!
J'ai déjà connu des épiciers plus ambitieux et bien plus généreux!

Lajna - Commission - Comité -
| 14-03-2019 16:07
...Au lieu que de tels projets passent normalement par les banques et que la STEG annonce son prix plancher. d'achat......non....on refait autrement...

Rationnel
| 14-03-2019 13:25
C'est une très bonne initiative, les énergies renouvelables sont la seule solution qui va permettre a la Tunisie de sortir du cercle vicieux: déficits budgétaire et commercial - chute du dinar - inflation.

La solution pour la STEG et la Tunisie est simple et claire, accélérer au maximum les projets d'énergies renouvelables surtout éolienne. La STEG produit l'électricité a 270 millimes le kWh et la vend a 200 millimes le kWh pour une perte de 70 millimes sur chaque kWh. Les projets d'énergies renouvelables proposent le kWh (Kilowattheure) a 110 millimes et on peut s'attendre a des prix inférieur dans les prochaines années. Le programme prévoyait l'installation d'un Gigawatt jusqu'à l'an 2020, révisé a 3,5 Gw (1 Gw: 1 million de kW) mais on peut installer 10 GW en une seule année, le Maroc va couvrir que 40% de ces besoins par les énergies renouvelables d'ici 2020. On a reçu plusieurs offres de tous les leaders mondiaux pour le dernière appel d'offres au lieu de sélectionner juste 4 petites sociétés pour l'éolien et 6 pour le solaire on aurait accepter les offres des 10 premiers dans chaque domaine. Les sociétés qui ont présenté des dossiers sont des noms de prestigieuses sociétés dans le domaine comme ACWA Power, Masdar, EDF, ENEL (Italie).

Une turbine éolienne peut atteindre une capacité de 10 MW, donc on parle du déploiement d'un millier de turbines par an ce qui est réalisable, le Cap Bon offre un terrain idéal pour ces projets le vent y est constant dans plusieurs régions. Le financement est arrangée par les sociétés étrangères, des banques internationales comme la banque africaine de développement sont les garants, ils ont des fonds dédies aux énergies renouvelables. La STEG n'aura plus besoin d'investir dans des turbines a gaz, elle peut a long terme décommissionner ces turbines excédentaires et les vendre. Au lieu de perdre 70 millimes pour chaque kWh, la STEG fera un profit de 90 millimes sur chaque kWh vendu. Le profit sera encore plus important vu que la STEG va réduire ses besoins d'investissements. On va aussi réduire le déficit commercial dont 30% est du au déficit énergétique, le dinar va s'apprécier ce qui réduira l'inflation importée.

Les énergies renouvelables sont la seule solution pour la Tunisie vu que le pays a besoin d'investissements mais manque d'épargne et de capital. Les travailleurs tunisiens sont paresseux et super-protégés par la STEG donc les industriels sont peu enthousiastes pour investir en Tunisie. Obtenir des prêts pour financer les déficits va devenir de plus en plus difficile, les banques internationales comme le FMI vont devenir plus sévère vu que le gouvernement n'a pas mis en place les reformes promises et la Tunisie arrive a un taux d'endettement élevé. L'investissement dans les énergies renouvelables est fourni par des banques et fonds internationaux, c'est un investissement. Les énergies renouvelable vont réduire le besoin d'importer le gaz naturel d'Algérie ou payer British Gaz en devises pour le gaz tunisien donc ça va réduire le déficit commercial, et le déficit financier de la STEG.

Amilcar
| 14-03-2019 12:46
Dans les jambes!
Bonne chance!

Le marseillais
| 14-03-2019 12:35
Avec des incinérateur vous detruirez tous les dechets et en plus vous produisez de l électricité et le réchauffement climatique ont sans ba le steak

Bab ezzira
| 14-03-2019 10:46
Rappelons à ce pauvre ministre que l'Europe compte pomper un minimum de 30 % de ses besoins énergétiques du nord Afrique. C'est l'équivalent de 4 fois ce que produit aujourd'hui l'Arabie Saoudite en pétrole.
Une manne que certain traîtres proches de la secte du diable veulent céder aux particuliers et étrangers.
Ce ministre n'arrive même pas à se projeter dans l'avenir et faire des prévisions exactes sur un horizon de dix ans. Pire encore il ne sait même lire et comprendre les études déjà réalisées depuis 2004 et 2006.
Pire encore on sabote et on Tue la STEG pour céder ces mégas projets aux occidentaux et aux particuliers cupides non patriotes Tunisiens.
Et danse avec les ânes si tu ne veux pas perdre la tète . Barrouet m3a illi y barrouet au temps de la fameuse révolution de la brouette.

LE TUNISIEN
| 14-03-2019 10:43
Les 125MD sur un projet qui sera rentable aprés 11 ans avec une situation economique actuelle alarmante, cette somme aurait due etre destinée à aider les PME totallement exportatrice afin d'alleger le deficit de la balance commerciale exterieure, toujours profil bas Mr le ministre.

Léon
| 14-03-2019 10:33
C'est la seule solution pour pallier aux risques éventuels de coupures futures de gaz passant chez nous à très bas prix (frais de douanes).
La méthanisation utilise surtout la merde; et cette dernière est la seule énergie durable chez nous. Plus sure que l'énergie solaire dans le pays du Soleil, on ne risque jamais d'en manquer.

A bon entendeur.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

lechef
| 14-03-2019 10:30
60 ans ou plus et on ne parlait que des objectifs....malheureusement, qui ne sont jamais réalisés ....
Donc, il faut parler très peu et travaillez , puis travaillez et encore travailler .... La situation, comme vous le savez est alarmante , donc travaillez , exécutez et réalisez avec le minimum de bruit ...et aussi de propagande...Une fois c'est fait, une fois qu'on cueille les fruits, vous pourrez crier fort pour montrer vos réalisations... Mais, à l'échelle de projet,.parlez très peu, sinon inutile de parler ...

A lire aussi

Il s’agit de Jabrane Jlidi, président de l’arrondissement municipal de Riadh Ennasr et médecin de

23/05/2019 17:00
0

Le ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec les instances

23/05/2019 15:48
1

Si les réformes ne sont pas engagée, jamais, et je dis bien jamais la Tunisie ne réalisera 5 ou 6 ou

23/05/2019 14:37
2

Le président directeur général de Chakira Câble, Zied Elloumi, a rejoint le parti Afek Tounes le 23

23/05/2019 14:25
5

Newsletter