Mongi Rahoui : Le Front a raté sa chance d’être la deuxième force politique du pays !

Businessnews.com.tn | publié le 17/11/2017 20:29

Le député du Front populaire, Mongi Rahoui a été l’invité de Boubaker Ben Akacha ce soir du vendredi 17 novembre 2017, dans le cadre de l’émission « Hadatha Hetha Al Yaoum », pour revenir sur la situation politique et économique actuelle.

 

Mongi Rahoui a indiqué que la relation entre les partis et le gouvernement est, beaucoup plus, une relation d’intérêts partisans que celle d’engagement. «  Toutefois, les pressions exercées par les partis au pouvoir sur le gouvernement, ne peuvent être assimilées à de l’opposition. Il s’agit, surtout, de manœuvres politiques pour obtenir leurs revendications ».

 

Revenant sur ses positions jugées par les observateurs comme étant contraires aux principes du Front populaire, M. Rahoui a expliqué qu’il y a un besoin d’une Tunisie nouvelle, basée sur l’équité sociale et les institutions, dont l’institution de la présidence de la République, l’institution juridique… « Nous considérons qu’il y a un grand vide politique, actuellement, mais le Front populaire a raté l’occasion pour être la deuxième force sur la scène nationale après Ennahdha. Ce ratage est dû à un manquement de la part de la direction du Front. Cela dit je reste au sein du Front, et ce que je dis est notre seul moyen de progresser ».

 

S.H

Mongi Rahoui : Le Front a raté sa chance d’être la deuxième force politique du pays !

publié le 17/11/2017 20:29

Le député du Front populaire, Mongi Rahoui a été l’invité de Boubaker Ben Akacha ce soir du vendredi 17 novembre 2017, dans le cadre de l’émission « Hadatha Hetha Al Yaoum », pour revenir sur la situation politique et économique actuelle.

 

Mongi Rahoui a indiqué que la relation entre les partis et le gouvernement est, beaucoup plus, une relation d’intérêts partisans que celle d’engagement. «  Toutefois, les pressions exercées par les partis au pouvoir sur le gouvernement, ne peuvent être assimilées à de l’opposition. Il s’agit, surtout, de manœuvres politiques pour obtenir leurs revendications ».

 

Revenant sur ses positions jugées par les observateurs comme étant contraires aux principes du Front populaire, M. Rahoui a expliqué qu’il y a un besoin d’une Tunisie nouvelle, basée sur l’équité sociale et les institutions, dont l’institution de la présidence de la République, l’institution juridique… « Nous considérons qu’il y a un grand vide politique, actuellement, mais le Front populaire a raté l’occasion pour être la deuxième force sur la scène nationale après Ennahdha. Ce ratage est dû à un manquement de la part de la direction du Front. Cela dit je reste au sein du Front, et ce que je dis est notre seul moyen de progresser ».

 

S.H

Commentaires (14) Commenter
la meilleure chance qui se presente
Hannibal
| 19-11-2017 10:27
c est d aggrandir les rangs du front parlementaire progressiste.
@Najib : très bon commentaire !
Magda
| 19-11-2017 04:31
Je suis d'accord a 100% : Hamma Hammami lui aussi a trahi ses électeurs et n'a rien accompli depuis 2011 sauf à mettre les bâtons dans les roues du gouvernement en appelant a grève et a la désobéissance. Il n'a jamais cherché l'intérêt de la Tunisie ni lui ni sa femme d'ailleurs car elle travaille contre l'Etat sous prétexte qu'elle cherche à protéger les droits des terroristes.
Rahoui un égo demeusuré
MASSINISSA
| 19-11-2017 01:33
Il est tombé dans le piège de casser le Front Populaire.
Des médias complices le manipulent dont Boubaker
Il y a une direction collégiale au Front , son problème est avec Zied Lakhdhar dans le leadership du Watad
Tenté par un portefeuille ministériel il a perdu la tête
Le FP n'a servi qu'ascenseur pour les Khouanjias .
Najib
| 18-11-2017 19:56
C'est dû à la stupidité , à l'opportunisme et à l'avidité pour le pouvoir de ses guides . Ils ont tout perdu en se collant l'étiquette des imposteurs , hypocrites , négativistes indomptables , dans des circonstances où le pays a plus que jamais besoin d'un minimum de partenariat . Appeler à la désobeissance civile ou à des présidentielles et législatives anticipées sont les pires agissements hostiles à l'Etat . Agissements irresponsables ne sont motivés que par la haine maladive pour le pouvoir en place et pour la population qui a choisi ce pouvoir . L'avidité pour le pouvoir ne peut en aucun cas être une motivation valable , car ces opportunistes sont incapables et incompétents pour gouverner . Parmi eux des charlatans qui n'ont jamais travaillé .
@ Magda : tout à fait d' accord !
AmilcarB
| 18-11-2017 14:28
J' abonde tout à fait dans votre sens . Il y asans doute un problème de leadership au sein du Front populaire . La cause de la coalition contre nature Nahdha-Nidaa actuelle est en partie due au refus du Front de Hamma de se joindre a Nidaa et les autres petits partis progressistes pour former une majorité nette devant Ennahda .. On se rappelle les tractations de l' époque . BCE , recevait les chefs de partis les uns après mes autres .. Hamma à refusé .. Son idéologie stupide l' à emporté que le pragmatisme et la réalité du danger que représente la secte Islamiste.

Je crois que BCE a essayé un coup de poker avec Gannouchi , mais il s' est retrouvé piégé .. . BCE joue sur les trahisons ..après la rencontre de Paris , il aurait pu lâcher de nouveau Nahdha pour faire une coalition solide avec le Front . Le mariage aurait été. Moins hétéroclite que ce que l' on a actuellement ..

N' importe comment ce système politique ne fonctionne pas car il repose sur une proportionnelle et oblige le Gvt à travailler avec des entités aux ambitions opposées qui bloquent le processus d' avancement et de progrès ..surtout lorsque' on travaille avec une parti basé sur un fondement religieux exploitant l' ignorance et l' inculture d' une frange de la population..

Le pire , c' est que comme le dit Magda, cette frange de la population NE REPRÉSENTE PAS la position du parti Nahdha comme première force politique dans le paysage politique . Ils le savent et ils de disent que leur survie est due uniquement à faire face uniquement comme unseul bloc discipliné et à l' occasion s' adjoindre des milices et des partis radicaux comme Ettahrir pour le chantage à la peur et comme deuxième volet parisiter les partis faibles et les casser de l' intérieur..

Nahda est très dangereux , il joue le rôle du fanfaron qui joue sur les menaces , la peur , contre les laïcs par terroristes et milices plus ou moins visibles et le mystique religieux , peur de Dieu, toi mécréant , moi croyant , polarisation semant la division et attaques sur les libertés individuelles des citoyens . Appuyés bien sur par une justice aux ordres , une police parallèle , une mafia , une économie parallèle qui prolifère dans un Gvt un des hommes sincères essayaient d' avancer mais sont cotre carrés ..

Ce système politique ne peut fonctionner . .

Il faut se regrouper sous le parapluie du FRONT PARLEMENTAIRE PROGRESSISTE et former la vraie majorité . réelle celle qui représente le pays et faire un Bloc indéfectible , de loin majoritaire pour que nous puissions voter les lois que nous avons besoin et avancer , changer le mode de scrutin parlementaire en côté majoritaire à 50+ 1 voix ..
Les autres dans l' opposition ..

Bien sur la première chose à faire Bannir à jamais la religion de la politique !

Le temps presse . . ! La chance historique de former une coalition progressiste forte .. Cependant faites attention aux chevreaux de Troyes..

Bani Watani . u' est ce que vous attendez?
Al Basil : qu ' est ce que vous attendez , ?

Lancez vous
Mounir13
| 18-11-2017 10:16
Vous avez évidemment raison et il est tout au aussi évident que vous devriez prendre la place de Hammami au plus vite. Quoi que l'on pense de la révolution, il est totalement absurde qu'un pays qui a autant de problèmes sociaux, ne bénéficie pas d'un parti social efficace. C'est la le drame du front aujourd'hui, son impact est insignifiant et pourtant la Tunisie a besoin d'un virage social net vers plus d'egalite et plus de support pour les plus demunis. Je n'ai rien contre Mr Hammami qui fait de son mieux mais il se trouve qu'il n'as pas le discours, la méthode et les idées pour imposer une vraie force politique. Les grèves n'avancent à rien quand le pays est gangréné par le marché parallèle. Il faut un discours clair sur ce que le front veut accomplir de concret sur 3, 5 et 10 ans au niveau local et national, gagner beaucoup plus de représentation au gourvernement et à l'assemblée. Il est quand même dingue qu'a à la suite de la pseudo révolution sociale, le pouvoir est partagé par deux partis ultra-libéraux sur le plan economique et social et que les Tunisiens asphyxiés par la hausse des prix et le chômage pensent que ces partis peuvent et veulent défendre autre chose que l'interet des 5% les plus riches de la population.
Malheureusement Ils ont bien vises pour detruire la colonne vertebrale du Front populaire
Hannibal
| 18-11-2017 09:33
L assassinat politique de Chokry Belaid et Mohammed Brahmi a ete le choix de ceux qui craignaient la puissance du verbe facile et la connaissance parfaite de la scene politique de ces deux veritables leaders de gauche.A qui a profite ces deux crimes..???bien sur au couple Caied Essebsi/Ghannouchi.
Mongi Rahoui doit travailler pour denicher le presque impossible alternative.Hamma Hemmami ne fait pas le poids.il a d enormes difficultes a passer son message.
Il faut savoir évoluer, mais hélas, l'évolution n'est pas à la portée de tous !
A4
| 18-11-2017 09:11
PAUVRE DARWIN
Ecrit par A4 - Tunis, le 23 Août 2017

Le pauvre Darwin s'est trompé
L'évolution n'est pas pour tous
Iguanes et singes l'ont dupé
Avec leurs histoires aigres-douces

Ils lui ont grillé les méninges
En lui sifflant dans les oreilles
Que les hommes descendent du singe
Et les éléphants des abeilles

Pauvre Darwin, drôle de destin
Du rat qui tombe dans le piège
Du wattman qui déraille son train
Et du musicien sans solfège

Qu'a-t-il pu bien boire ce jour là
Pour nous décréter à tue-tête
Que cachalot et koala
Sont des cousins à l'alouette ?

Est-ce sous l'effet d'une liqueur
Qui aujourd'hui a disparu
Que notre savant arnaqueur
A confondu grue et morue ?

Moi je pense qu'il est plus que temps
D'envoyer ce mou colosse
Faire à sa guise le charlatan
Dans ses îles des Galapagos

Qu'il garde pour lui sa théorie
Et ses affirmations immondes
Son évolution en série
N'est pas donnée à tout le monde

Sa théorie ne peut marcher
Quand on répète à l'unisson
Quand on ne cesse de rabâcher
Cinq fois par jour la même chanson

Comment peut-on évoluer
Quand des momies laides et funestes
Ne cessent jamais de s'engluer
Des mêmes paroles, cris et gestes ?

Darwin mon vieux, mange ton chapeau
Jamais tu ne changeras la donne
Les crânes où sommeillent des crapauds
N'auront jamais aucun neurone !
Le Front ne serait-il pas en mal d'un souffle nouveau ?!
Abou Walid
| 18-11-2017 08:49
De tout temps le chemin du Front a été jalonné de ratages, un rajeunissement des "Guides" apportera, me semble-t-il, un souffle politique de bon aloi et pour le pays et pour les adhérents du Front.
Votre problème est Hamma
Jilani
| 17-11-2017 21:50
Le problème du front réside dans Hamma qu'il aurait du se retirer de la politique et garder son image de militant. Il est entrain d'imiter melonchon de France mais il ne peut jamais arriver au pouvoir. C'est un bol hevik attaché à ses idées à la soviet, en plus bcp de jeunes même de sa région le rejettent et qui le considèrent comme athe et mécréant. Mais le front recèle de compétences comme rahoui Zied lakkhar et d'autres militants qui sont plus proches des citoyens. Le front reste toujours un rempart contre cette mafia protégée par BCE et ces islamistes ultra corrompus. Sans le front les Tunisiens seraient maintenant des otages de cette mafia.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration