alexametrics
Dernières news

Mohamed Abbou: Les instructions contre Sami Fehri me rappellent les exactions de Ben Ali (vidéo)

Mohamed Abbou: Les instructions contre Sami Fehri me rappellent les exactions de Ben Ali (vidéo)

Intervenant dans l’émission « Saraha raha », samedi 8 décembre 2012, sur Hannibal Tv, Mohamed Abbou, Secrétaire général du CPR et ancien ministre de la réforme administrative, est revenu sur l’affaire Sami Fehri et ses différentes péripéties, montrant son profond désaccord quant aux exactions et ingérences commises dans ce dossier, résultant sur le maintien en détention du directeur de la chaîne de télévision, Ettounsiya TV.

« J’ai rencontré Abdelaziz Essid, un des avocats de Sami Fehri et, en prenant connaissance du dossier, certains faits me rappellent les exactions de Ben Ali. Passer en sept jours de l’instruction à la chambre des mises en accusations, avec l’émission d’un mandat de dépôt, est pour le moins troublant. Si en plus il est avéré que le ministère public ait transmis sa demande le 2ème jour de l’aïd, il s’agit réellement d’une ingérence dans la justice », a déclaré M. Abbou.

Le secrétaire général du CPR est également revenu sur le maintien en détention de Sami Fehri, malgré la décision de la Cour de cassation de rejeter son dossier : « Il s’agit-là d’une nouveauté dans les procédures judiciaires ! Et ce n’est pas tout, si l’information d’un nouveau mandat de dépôt à son encontre est confirmée, alors qu’il devait être libéré, cela veut dire qu’il y a eu des instructions en ce sens et qu’on a décidé, coûte que coûte, de garder Sami Fehri en prison. Ce sont des méthodes qui me dérangent beaucoup », a-t-il souligné.

« Que des plaintes soient déposées contre Sami Fehri, que des actions en justice soient engagées, il n’y a aucun mal à cela, mais qu’on donne des instructions pour le garder en prison sans raison juridique, peu importe la personne et même si c’était le diable, c’est inacceptable », conclut M. Abbou.
M.B.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

DRAGON
| 10-12-2012 15:37
Ben ali sidek yezzi oskot .:)))), a part les choses negatives mais ila bcp de positive , le grand defaut illi masahhatkomch kbal mayettkalbou alih .efhimha bien ouhottha fimokhek a vie .surtout le mot kbal mayetkalbou alih .:)))allez preparer une sauce ca sera mieux pour toi

Noury
| 10-12-2012 15:15
Comme ça, ENNAHDHA ne pourra pas dire que c'est un subversif ennemi d'Allah qui a dit ça

><((((°>
| 10-12-2012 13:34
C'est l'assassin qui gambade sur le lieu de crime.
Qui sème le vent récolte......
"Yousallitou allahou Alkouffar ala foujjar"

Bouzid
| 10-12-2012 13:27
sauf que cette fois ci c'est toi et tes amis qui jouent le rôle de Ben Ali.

HatemC
| 10-12-2012 13:08
Parle t-il en son nom, le soit disant homme de loi,où celui du politique ? En son nom il est peu probable car il est ignorant des lois à mon humble avis, car en approuvant ces comités cela veut dire qu'ils ont été créer par DECRET et surtout qu'ils sont soumis à une hiérarchie ou tutelle. ce qui n'est pas le cas, c'est des comités anbarchiques sans tutelles qui agissent arbitrairement au mépris des lois du pays. Donc affirmer leur existance c'est être complice des agressions, et les légitimer. Par contre il parle en tant qu'homme politique et c'est là que le bat blesse, car cette homme drague ces comités pour son propre avantage, c'est de la politique politicienne infecte que soudoyer ces gens pour des calculs électorals.

Citoyen de Tunisie
| 10-12-2012 10:46
Et dire que tu as promis la potence au peuple exigeant le départ du gouvernement.
Mais depuis les vandalismes subit, ça a changé donc le peuple avait eu une meilleure lecture des évènements.

James
| 10-12-2012 10:10
La politique cest 'l'art de mentir"

houayeda
| 10-12-2012 02:01
Même du temps de ben ali un pareil scandale ne s'était pas rendu public. Pour vous dire que ce gouvernement est pire que ceux qui les ont précédé tous et sans exception. Tous ces hommes politiques qu'on voit a présent sur scène corrompus qui ne pensent qu'a leurs part du gâteau et au diable la Tunisie. Quant a Mr Abbou, il demeure, a mon modeste avis, le seul digne de respect mais il est comme son président dénoué de tt pouvoir.

Engineer Juridique
| 09-12-2012 21:31
BCE a lui gobé la question de la REVOLUTION qui était un acte illégale et punissable d'après l'article 72 dont la suite logique et l'article 73 qui puni aussi les fameuses LPR!

J'ai moi-meme avisé de sommité de NIDAA TOUNES pour actionner la la plainte, mais un MORATORIUM POLITIQUE a fait foi!

Le GOUROU tient le monde entier par la main qui fait mal:

Abolir les LPR est un acte CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRE....

Il ne reste que la rue...

Royaliste
| 09-12-2012 20:21
Rappelez lui qu'il est aussi coupable puidqu'il est président d'un parti de la troika

A lire aussi

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a publié ce vendredi 22 juin sur sa page Facebook 2018

29/06/2018 18:42
1

Le ministre de l’Education Hatem Ben Salem a remis ce vendredi 22 juin 2018 en fin d’après midi les

22/06/2018 19:42
0

Le premier centre de sclérose en plaques en Tunisie, a été inauguré ce vendredi 22 juin 2018, à

22/06/2018 19:23
0

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué rendu public aujourd’hui, vendredi 22 juin

22/06/2018 18:03
0

Newsletter