Mehdi Jomaâ : La situation n'est pas propice à la tenue des municipales

Businessnews.com.tn | publié le 12/08/2017 18:14

Le président du parti, Al Badil Ettounsi, Mehdi Jomaâ a estimé que l’environnement général du pays n’est pas propice à la tenue des élections municipales.


Il a précisé, dans une déclaration relayée par Mosaïque Fm, en marge d’une conférence de presse tenue ce samedi 12 août 2017, qu’un climat favorable aurait dû être instauré pour garantir les conditions de réussite des élections et épargner aux Tunisiens une déception.


M.B.Z

Mehdi Jomaâ : La situation n'est pas propice à la tenue des municipales

publié le 12/08/2017 18:14

Le président du parti, Al Badil Ettounsi, Mehdi Jomaâ a estimé que l’environnement général du pays n’est pas propice à la tenue des élections municipales.


Il a précisé, dans une déclaration relayée par Mosaïque Fm, en marge d’une conférence de presse tenue ce samedi 12 août 2017, qu’un climat favorable aurait dû être instauré pour garantir les conditions de réussite des élections et épargner aux Tunisiens une déception.


M.B.Z

Commentaires (14) Commenter
Voici un des liens qui pourra vous donner une idées sur notre potentiel énergétique qui est évolutif.
Chaabouni Rafik Raouf
| 13-08-2017 13:27
Comparativement à l'Algérie, notre cher pays voisin, et si un calcul au km2 est fait, nous sommes dans un rapport équivalent.
Ces informations sont évolutives par deux facteurs.
1- le facteur de dissimulation volontaire des résultats des dernières explorations, pour éviter des "mouvements" tel que "winou el pétrole" qui pourrait créer des mouvement sociaux et des revendications supplémentaires.
2- le facteur des explorations encours et à venir, dont les gisements n'ont pas été encore précisément quantifiés.
Le plus impressionnant dans tout cela c'est la progression de la Tunisie depuis 2010/2011.
De 78eme mondial à 58eme mondial c'est impressionnant.
Les gisements offschore étant à priori les plus prometteurs (toujours pas quantifiés) nous n'aurons pas de mal je penses, à nous situer dans les 10 premiers mondiaux à l'horizon 2025.


https://www.cia.gov/library/publications/resources/the-world-factbook/geos/ts.html
Tout à fait d'accord avec MJ
kameleon78
| 13-08-2017 12:58
Même si Mehdi Jomaâ n'est pas ma tasse de thé, il a parfaitement raison, le pays a autre chose à faire que de s'occuper d'élections municipales, qui sont très complexes, multiplicité des communes, des candidats, des listes, l'organisation logistique complexe dans chaque commune, les partis politiques ne sont pas prêts, l'ISIE pareil, moi je pense qu'il faudrait les tenir dans un climat politique apaisé après les élections générales de 2019, 2020 par exemple.
Merci isie
Tounsi toujours
| 13-08-2017 12:44
Il ne faut pas que LSIE fait marcher arrière et tombe dans le piège nida et nnahda sont près c'est parfait.
@chaabouni Rafik Raouf
Zug
| 13-08-2017 12:37
Que Mehdi Jomaa soit un imposteur, c'est évident, qu'il ait été désigné par nos partenaires du Nord pour protéger les intérêts des 2000 entreprises européenes implantées en Tunisie, c'est de bonne guerre, mais quand vous parlez de ressources'', soyez précis s'il vous plaît, pour être sérieux, à part les ressources humaines qui sont bradées avec la curieuse complicité de l'UGTT depuis 1987 et la monnaie nationale qui a été définitivement sacrifiée sur l'autel de la contrebande, depuis 1987 également, et ça ce n'est a pas de la responsabilité de
Jomaa, mais de la responsabilité collective des Tunisiens qui ont laissé Ben Ali poursuivre la politique désastreuse de Nouira, à quelles ressources faites vous précisement allusion (en Tunisie j'entends, pas en Libye'', où les enjeux énergétiques sont à l'origine de tous les maux qui secouent la région de Tel Aviv à Casablanca depuis bien trop longtemps !) ?
Mémoire à rafraîchir
ELHOR
| 13-08-2017 11:58
Bonjour mes chers tunisiens et tunisiennes
Je me rallie au commentaires précédents à 90%
Et je rajoute que notre constitution nous a coûté très cher matériellement ( les salaires des députés) mais aussi aussi ses conséquences; les sitin'eurent ? c'est à l'époque du président du albadil tounsi que tout les contrats des sociétés offshore étaient reconduit automatiquement et maintenant ce monsieur il prétend que il est la pour le bien de la république
TOTAL TOTAL avant tout
Je suis pas d'accord
Tounsi toujours
| 13-08-2017 10:13
Monsieur marzouk et Monsieur mehdi joumaa il cherche des prétexte de ne pas aller au élections municipales la vérité il sont pas prêts vu qu'il sont rien à proposé au pauvre tunisiens pas de projet trouver autre chose les jeux sont faits.
@hadou | 12-08-2017 18:22
Mansour Lahyani
| 13-08-2017 08:22
Sortir par la petite porte ??? Désolé, ils ne savent que ça...
Et quand la situation deviendra-t-elle propice ??
Mansour Lahyani
| 13-08-2017 08:21
S'il fallait attendre que Mehdi Jemaa donne le signal pour la tenue des élections municipales, nous serions obligés d'attendre 2027...
Après tout, qu'est-ce qu'il a fait à cet égard, lors de son passage furtif à la présidence du gouvernement ? Je ne me souviens même pas qu'il ait jamais évoqué es élections ! Peut-être pas assez importantes et présentables à ses yeux ???
@hadou
Citoyen_H
| 12-08-2017 23:49

Parce que la "faim" justifie les moyens.

Salutations.



Cet ex-islamiste, n'a ni le profil, ni le charisme d'un homme d'Etat. Il est sans projet comme tous les autres "politiques"
Gabès-la-polluée
| 12-08-2017 22:27
Il ferait mieux de réintégrer son travail dans la sous, sous filiale du groupe Total.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration