Lotfi Mraihi attaque Slim Riahi

Businessnews.com.tn | publié le 15/09/2011 16:53

Lors de la conférence de presse organisée aujourd’hui jeudi 15 septembre 2011 par l’Union Populaire Républicaine, son secrétaire général Lotfi Mraihi a déclaré sur un ton ferme que le pays est actuellement en grande difficulté. « Le lendemain du14 janvier, nous avions tous rêvé d’un avenir meilleur et d’une Tunisie démocratique et libre, mais, malheureusement, on a vu naître ‘l’Instance de l’emprise sur la révolution’ qui a laissé libre cours à l’argent politique et la publicité commerciale des partis politiques.
Ennahdha, le PDP et Ettakatol, ont tous eu un passé de militantisme et ont subi la répression de l’époque Ben Ali, mais aujourd’hui ces mêmes partis n’ont pas hésité à abuser de l’argent politique dont les sources sont loin d’être claires. Cette Instance a également ouvert la porte à un parti tel que l’UPL, qui n’a fait qu’exhiber la fortune de son fondateur Slim Riahi.»
A ce propos M. Mraihi a affirmé que les médias se doivent d’investiguer sur certaines rumeurs qui courent et qui concernent Slim Riahi et son père. Il a ajouté : «L’opinion publique a droit à la vérité et ces personnes doivent affirmer ou démentir ces rumeurs».

Nous y reviendrons.

Lotfi Mraihi attaque Slim Riahi

publié le 15/09/2011 16:53

Lors de la conférence de presse organisée aujourd’hui jeudi 15 septembre 2011 par l’Union Populaire Républicaine, son secrétaire général Lotfi Mraihi a déclaré sur un ton ferme que le pays est actuellement en grande difficulté. « Le lendemain du14 janvier, nous avions tous rêvé d’un avenir meilleur et d’une Tunisie démocratique et libre, mais, malheureusement, on a vu naître ‘l’Instance de l’emprise sur la révolution’ qui a laissé libre cours à l’argent politique et la publicité commerciale des partis politiques.
Ennahdha, le PDP et Ettakatol, ont tous eu un passé de militantisme et ont subi la répression de l’époque Ben Ali, mais aujourd’hui ces mêmes partis n’ont pas hésité à abuser de l’argent politique dont les sources sont loin d’être claires. Cette Instance a également ouvert la porte à un parti tel que l’UPL, qui n’a fait qu’exhiber la fortune de son fondateur Slim Riahi.»
A ce propos M. Mraihi a affirmé que les médias se doivent d’investiguer sur certaines rumeurs qui courent et qui concernent Slim Riahi et son père. Il a ajouté : «L’opinion publique a droit à la vérité et ces personnes doivent affirmer ou démentir ces rumeurs».

Nous y reviendrons.
D.M
Ads
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration