Les avoirs tunisiens gelés par les Suisses n’appartiennent pas à Ben Ali !

Envoyer cette page

Les 60 millions de francs suisse (96 millions de dinars) d'avoirs tunisiens bloqués sur des comptes en Suisse n'appartiennent pas en propre à Zine el Abidine Ben Ali, a affirmé le Département fédéral des affaires étrangères, selon l’agence de presse suisse ATS, mercredi 12 septembre 2012.
Ces avoirs seraient détenus par des proches de l'ancien président tunisien, indique l’agence, confirmant ainsi les propos d’Akram Azoury, avocat de Zine El Abidine Ben Ali qui a affirmé plus d’une fois que son client n’avait pas d’avoirs à l’étranger.

"Vu l'évolution du dossier, le département fédéral est maintenant en mesure de communiquer que, à ce jour, le montant de 60 millions ne comprend pas d'avoirs de Zine El-Abidine Ben Ali lui-même", affirme la vice-directrice de la direction du droit international public du DFAE, Rita Adam, dans un mail adressé à la Radio-télévision suisse (RTS), indique l’ATS.
Selon Me Azoury, la fortune de Ben Ali " se résume à ce qu'il possède en Tunisie: une maison, un ou deux terrains et un compte bancaire d'un montant raisonnable".

Pour Enrico Monfrini, l'avocat genevois des autorités tunisiennes, cette information ne change pas fondamentalement les choses. "Jamais une banque suisse ne va ouvrir compte en banque au nom de Ben Ali en Suisse, en France ou même au Kamtchatka!", a-t-il affirmé au journal de la Télé Suisse, indique l’ATS.
"Mais cela ne signifie pas que Ben Ali ne possède pas d'argent en Suisse porté par d'autres personnes. (...) La fortune amassée par le clan Ben Ali en dehors de Tunisie est considérable", a-t-il ajouté.

R.B.H.
30 commentaires
d'accord ergo sum sur le commentaire de K BA
nan |13-09-2012 16:27
le seul président légitime (après un coup d'état) mon 'il
argent gagné honnêtement, c'est trop drôle

les avoirs bloqués en suisse appartiennent surement à des suisses ayant comme homonymes Ben Ali, Trabelsi, matri, bouaouina, etc

même après le 14/01 ils vivent toujours dans une bulle et semblent réellement croire aux conneries qu'ils racontent.

@Ergo sum et @ Engineer Juridique
Karim Ben Ali |13-09-2012 16:11
Messieurs Je ne vous connais, pas vous ne me connaissez pas, donc 1ére : Je ne vos autorise pas à me tutoyer 2 éme : Vous ne connaissez pas mon niveau d'instruction. 3 éme : Pour ergo sun je pense sincèrement que je pourrais tapisser votre chambre à coucher avec mes diplômes, quand à vous vu le niveau de vos écris, je pense qu'un simple timbre poste suffirai. De plus pour votre gouverne, j'ai fais mes études à l'étranger (vu le faible niveau des universités tunisiennes) le seul point que mon cher oncle n'ai pas réussit (l'éducation de son peuple) lors de son honorable règne.
@Karim Ben Ali
Ergo sum |13-09-2012 14:02
Si ce gouvernement de post "révolution" comme tu l'as écrit était voyou et donc comme celui de ton oncle inculte, vous auriez été tous exécutés à bab bhar.
Tant que tu peux parler et t'exprimer et dire des bêtises genre 7acha lblèd, ou 7achèna ne7na : "son excellence", "légitime", "honnêtement"... sans que tu sois repris!
Vous êtes complètement dépassés, vous êtes des incultes c'est normal vous ne comprenez pas les valeurs humaines, au moins par l'argent que vous avez détourné, vous auriez du poursuivre vos études arrêtées en école secondaire...

***
@KARIM BEN ALI: Gagné honnêtement ou...
Engineer Juridique |13-09-2012 13:38
Légalement?


Je te renvoies lire l'article 87 du code pénal pour pouvoir me répondre...

Car l"également revient à dire ÊTRE EN RÈGLE avec la loi Tunisienne entre autre FISCALE...

Quand à moi, je peux en 5 coups de BERNOULLI te démonter que c'était ILLÉGALE!

Alors comme le disait le cousin de BOURGUIA: YA WILD KHLATI IDHA MA NISTAGHNAWISH FI HAHDIK WAQTAH NISTAGHNAW?


Bien à toi!
@Enrico Monfrini
Karim Ben Ali |13-09-2012 12:47
Monsieur, vous n'êtes qu'un imposteur et un malade mentale. Je suis un neveu de son excellence Zine El Abidine Ben Ali, notre cher président, car à ce jour c'est le seul président légitime de la République Tunisienne. Je peux vous dire monsieur, que je ne possède aucun compte en Suisse ni ailleurs et que mon argent honnêtement gagné se trouve sur des comptes bloqués, par les voyous du pseudo gouvernement post "révolution" et que ces comptes sont dans des banques Tunisienne.
@Léon |
KArim |13-09-2012 12:38
Bravo pour votre commentaire enfin une personne honnête et cohérente
coût
Unautrecitoyen |13-09-2012 11:43
Combien coûte Mr Enrico Monfrini à l'Etat Tunisien ?
J'aimerai avoir une réponse à cette question
(sans doute plusieurs Millions d'Euros)
UBS et CS
Helvète |13-09-2012 08:52
@juriste. Bravo pour votre commentaire bien documenté sur les relations qui désunissaient la Suisse et la Tunisie ! Enfin un commentateur informé du fédéralisme helvétique ! Nonobstant, les banques suisse pourraient communiquer au gouvernement tunisien les noms de détenteurs tunisiens de comptes suisses, comme l'on fait l'UBS et le Crédit Suisse aux landers allemands ainsi qu'aux USA.
Beau comme Crésus!
Léon |13-09-2012 08:08
Sa photo me manque. Je suis sûr qu'elle manque aussi aux péteux qui ont crié "Dégage!".
Quant à l'argent en Suisse, il est en majeure partie celui des bourgeois en concurrence avec ses proches. Ces derniers étant issus du peuple se satisfaisaient largement d'investir en Tunisie.
Mais le peuple est haineux, jaloux et envieux.
Les amerlocs ont profité de ces mauvais sentiments pour mettre au point leurs plans colonialistes.
Bien fait pour nos gueules!
Il est beau hein !
KArim |12-09-2012 18:25
Comparé à l'autre abruti le macaque de carthage le tartour avec son air de demeuré ne dit pas que ce n'est pa
123
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025