alexametrics
BN TV

Le public du Festival de Carthage a été payé par l’argent britannique de Chahed

Le public du Festival de Carthage a été payé par l’argent britannique de Chahed

Un seul public, un seul endroit, deux comportements différents et radicalement opposés.

La première scène se passe au Théâtre archéologique de Carthage à l’occasion du festival éponyme dans la soirée du 16 juillet 2018 où l’humoriste Jamel Debbouze assurait son spectacle. Evoquant la politique tunisienne, Jamel Debbouze s’est permis de tourner en dérision Béji Caïd Essebsi et son fils Hafedh qui veut devenir président à la place du président.

« Il (BCE) va se présenter bientôt inchallah, mais sous un autre prénom…Hafedh ! », a dit Jamel Debbouze. Une blague qui a suscité les huées et sifflements réprobateurs du public. La réaction spontanée du public a bien duré un temps et les réseaux sociaux en ont fait leurs choux gras pendant un temps pour montrer que Hafedh ne suscite vraiment pas de sympathie.

 

La deuxième scène au même endroit le jeudi 9 août 2018 à l’occasion du spectacle musical El Hadhra. Invité surprise : Youssef Chahed était parmi les spectateurs et son arrivée n’est pas du tout passée inaperçue. Alors que Hafedh « l’absent » a fait l’objet de huées, Youssef « le présent » a fait l’objet d’applaudissements nourris et clameurs d’enthousiasme. Huées pour l’un, clameurs d’enthousiasme pour l’autre, la spontanéité était dans les deux cas au rendez-vous chez ce public unique et inégalé du Festival de Carthage. Les deux vidéos ci-dessous témoignent de toute façon de la spontanéité de la scène et des réactions de ce public.

 

Reste maintenant l’analyse politique de tout cela. D’après les réseaux sociaux, les pages nouvellement créés et les sites d’informations anonymes hébergés au Gabon et autres, ce type de soutien ne peut pas être fortuit. Etre un « Go Jo », exprimer un avis positif sur Youssef Chahed ou s’opposer à son limogeage est forcément suspect et rémunéré. D’après ces pages, il y a eu de l’argent britannique versé à Youssef Chahed pour être distribué à plusieurs médias main stream (dont Business News à qui il a été attribué quelque 200 millions de livres sterling en guise de premier versement, le second sera versé plus tard par Iyad Dahmani). Ni la grossièreté de la chose, ni le manque total de preuves, ni les démentis officiels de l’ambassade britannique n’ont eu raison de ces rumeurs.  « Il n’y a pas de fumée sans feu », dit-on.

Alors pour continuer dans le même délire, il y a lieu de s’interroger si Youssef Chahed n’a pas vraiment reçu cet argent britannique pour le redistribuer aux 10.000 spectateurs du Festival de Carthage en guise de rémunération pour les applaudissements nourris observés hier soir.

Autant de spectateurs qui soutiennent Youssef et huent Hafedh, ça ne peut pas être gratuit, forcément !!

 R.B.H.

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (39)

Commenter

Maxula
| 13-08-2018 16:25
"ces juifs "supermans"....!!!!
"Que faire, pleurer ou rire; rire ou pleurer ou les deux à la fois, suite à l[a] débilité inouïe" du châtré du bulbe ?

"supermans"...!
Ecrire ainsi "superman" au pluriel...est la preuve irréfutable que le châtré n'a jamais dépassé le niveau primaire...et n'a même pas passé "la sixième" (examen qui sanctionne la fin des études primaires et ouvre la voie aux études secondaires).
Car de mon temps (qui remonte à belle lurette !) l'apprentissage des rudiments de la langue anglaise commençaient dès la première année du secondaire.
Et entre-autres, les multiples difficultés et bizarreries que cèle toute langue, afin de s'y familiariser.
Savoir que le pluriel de "man" s'écrit "men", la prononciation des deux mots étant similaire; et que le pluriel de "woman" est "women", le pluriel se prononçant(phonétiquement donc) "wimen"...c'est en effet, le "b-a, ba" de la langue d'Albion !
Dans ces conditions vous en conviendrez, braves gens, que le châtré qui se dit "musulman", ment comme il respire...et va même jusqu'à fantasmer qu'il est "journaliste", qu'il lui arrive non seulement de jacter dans le crachoir(*) ou d'apparaître au fenestron(**)'?'mais en plus, accrochez-vous au bastingage, il publie(***) aussi des articles et des livres !
Vouais môssieur'?'!
Reste à savoir quelle est la radio(*) qui serait aussi nulle que lui pour lui permettre de l'ouvrir sur ses ondes ! Et quelle est la télé(**) qui serait au moins autant ridicule que lui pour lui permettre d'y apparaître ! Et quelle maison d'édition ou quelle feuille de chou, seraient aussi bêtes que lui pour accepter de lui publier ne serait-ce qu'une seule malheureuse ligne !
Alors oui ! "que faire" disait Oulianov...parodié par "le châtré magnifique" : "Que faire, pleurer ou rire" (voir plus haut la suite).
Maxula.

Abel Chater
| 11-08-2018 22:30
Il n'y a pas plus de trois millions de juifs au grand maximum de par le monde entier, alors que plus de sept millions de génocidaires de Gaza commettent leurs crimes contre l'humanité entière, en Palestine occupée.
Les cocoricos de certains génocidaires de Gaza, m'amusent beaucoup, surtout en regardant leurs propres anciens films en noir et blanc, dont ils nous amusent toujours, jusqu'à ne plus savoir si on doit pleurer pour ces malheureux juifs ou rire à cause de ces juifs "supermans", dont le cocoricos résonnent sur tous les toits des toilettes.
Que faire, pleurer ou rire; rire ou pleurer ou les deux à la fois, suite à leur débilité inouïe?

Farouk
| 11-08-2018 21:00
Les juifs t'enmerdent, ils ne sont que 12 millions dans le monde et donnent une lecon au milliard et demi de bras casses.
La jalousie se soigne.


arabo musulmans

Aksel
| 11-08-2018 19:35
Reçu cinq sur cinq maxula
nous défendons les mêmes couleurs

Maxula
| 11-08-2018 18:32
Vous m'excuserez...mais entre le raisonnement de bon sens de "Moha"...et le "résonnement" (par le vide comme un tambour) du châtré-du-bulbe, "y a pas photo"!
Maxula.

Zohra
| 11-08-2018 17:09
Vous n'avez rien à prouver, c'est la suite de la machine think tanks. La Turquie, Arabie,......

Aksel
| 11-08-2018 17:06
Si erdocon tombe je paye la tournée generale.
Parce-que il a une cervelle de moineau

eshmoun
| 11-08-2018 15:59
Pardon ! "Le vilain petit Qatar" ala ouezn "le vilain petit canard" comme il en existent parfois (les V;canards)dans certaines familles !

Moha
| 11-08-2018 14:59
Je parie avec vous que plus rien ne pourra stopper la chute de la livre turque et de l'économie turque, et ceci par la seule faute de Recep Tayyip Erdogan!

Je vous redonne son dernier discours au peuple turc:" "Si vous avez des dollars, des euros ou de l'or sous votre oreiller, allez dans les banques pour les échanger contre des livres turques. C'est une lutte nationale"

Ce discours d'Erdogan a ruiné la livre turque en quelques heures! Comment aurait-il pu tenir un pareil discours, il faut être vraiment nul ou très mal conseillé!

En diplomatie internationale, il faut savoir jongler et être fort en jeu de poker!

Aksel
| 11-08-2018 14:09
Pour une fois je suis d'accord a 100% avec Abel chater

A lire aussi

Invité, aujourd’hui, lundi 23 octobre 2018, de l’émission Midi show, sur les ondes de Mosaïque Fm,

23/10/2018 16:57
2

Mohamed Omri, délégué d’El Oueslatia (gouvernorat de Kairouan), a opté pour la «proximité», dans ses

23/10/2018 11:52
5

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui a condamné, lors d’une conférence de presse

22/10/2018 21:18
38

Trois accords de coopération d’une valeur de 49 millions d’euros ont été signés, ce lundi 22 octobre

22/10/2018 14:49
5

Newsletter