Le Maghreb, son quotidien, son mensuel et ses actionnaires

Envoyer cette page

Une date historique pour le journaliste tunisien Omar S’Habou avec la nouvelle parution du Maghreb. En ce 23 août, le Maghreb renaît sous deux formes : un quotidien en langue arabe et un mensuel en langue française.
Pour le quotidien, Le Maghreb se présente en format tabloïd de 32 pages, 100% en couleurs.
Pas de place au sensationnel et au populisme, le contenu s’annonce sérieux, voire élitiste. Un peu trop élitiste même et ce n’est nullement étonnant quand on voit la composition de l’équipe et son parcours.
Omar S’Habou occupe toute la page 2, revient sur son parcours et ce qu’il a « enduré » sous Bourguiba et sous Ben Ali et promet que le journal se comportera vis-à-vis de son parti politique sans aucun … parti-pris. 100% de ses lecteurs le prendront au mot pour surveiller l’équipe que dirige Zyed Krichen.

L’ancien directeur de la rédaction de Réalités est donc aux commandes de la rédaction, mais il ne sera pas le seul maître à bord. On lui a « flanqué » un large comité de rédaction qui pèsera certainement de tout son poids dans les différentes décisions. Y aura-t-il consensus ?
On sait que d’ores et déjà, quelques belles plumes tunisiennes ont été écartées de l’équipe parce qu’il n’y a pas eu de consensus entre les membres de cette équipe à la moyenne d’âge relativement élevée.
D’ailleurs, il y a lieu de s’interroger sur la place donnée aux jeunes dans le Maghreb quand on sait, comme nous le rappelle le fondateur, que Omar S’Habou a été le rédacteur en chef de L’Action (journal du parti au pouvoir de surcroit) à l’âge de 24 ans. Conséquence, on remarque le peu de place donnée au web ou encore le site internet du journal annoncé dès la première page, mais qui ne fonctionne pas.
A défaut d’être jeune, l’équipe a cependant la force de l’expérience et de la pédagogie. Le contenu sera d’un niveau élevé et cette équipe formera, sans aucun doute (on en sait quelque chose), de nouvelles générations de journalistes qui n’auront pas à trainer de mauvais reflexes et de mauvaises habitudes que subissaient leurs prédécesseurs.
Parmi les membres de cette équipe rédactionnelle, et outre M. Krichen, on citera Amel Grami, Hammadi Redissi, Sana Ben Achour, Chaouki Tabib, Abdelaziz Mzoughi, Sadok Hammami, Mohsen Rezgui, Adel Hadj Salem…

Pour le mensuel, c’est Mohamed Salah Bettaieb qui est aux commandes et le directeur d’Alif confirme à merveille tout ce que l’on sait de lui. Le premier numéro du Maghreb Magazine bénéficie d’une infographie de haute qualité, voire très haute. 114 pages où l’on donne place à tout le monde. Les jeunes ont la place belle dans ce premier numéro distribué gratuitement avec le quotidien pour les 20.000 premiers exemplaires. A partir de demain, il sera proposé à 3 dinars.
Aussi bien dans le quotidien que dans le magazine, le lecteur a droit à des informations croustillantes et à quelques scoops comme, par exemple, la diffusion en direct à la télévision du procès de Ben Ali depuis le tribunal militaire ou encore le poste de Premier ministre que devrait occuper Mustapha Kamel Nebli dans le gouvernement d’après la Constituante, si Ennahdha ne s’assure pas à la majorité.

Quant à l’entreprise éditrice de ces deux nouveau-nés, une SA a été créée (Grand Maghreb Média) dotée d’un capital de 1,25 MDT. Aucun actionnaire ne détient plus de 10% du capital.
On y trouve un certain nombre d’hommes d’affaires aux côtés de Omar S’Habou et de Mohamed Salah Bettaïeb qui assure le poste de PDG. Parmi eux, citons Khemaïes Chammari, Ridha Mlaïef, Ridha Zerzeri, Slim Chelly, Salem Rejeb, Sadok Mzabi, Abdelmajid Hfaïedh, Férid Abbes, Karim Siala, Moncef Sellami, Mohamed Ben Jemâa, etc. N.B.

Ads
24 commentaires
initiative jeballi
jamel |10-02-2013 11:08
je me pose l a question suivante.
En cas de réussite de l'initiative de Mr jeballi
QUEL RÔLE JOUERA L'ANC dans cette période?
merci
saif |19-11-2011 16:32
je vous remercie pour votre article écrit par Mr AbdelAziz Mzoughi qui a écrit ce qu'il fallait écrire
Merci, c'est du bon journalisme .
@ lambda - omar shabou ? pfffff
amadyka |07-09-2011 12:52
Au fait, je n'aime pas, mais alors pas du tout, omar shabou
Rami@ MEERA LA VOIX DE SON MAITRE
Rami |28-08-2011 17:05
Ton commentaire est celui d' 'un commissaire politique : ton identité ....et puis....tu as appris ton boulot aux affaires politiques avec siOmar....
Quand la caravane passe les chiens aboient
Meera |27-08-2011 20:33
Ye si rami kenk rajel révéle ton identité comme ce on pourra comprendre la jalousie que tu as envers ton maitre Omar shabou ;)
Rami@djmdc
Rami |27-08-2011 15:29
' à quoI recnnait on un con: il ose tout ',même de donner une stature d'opposant à shabou,le comble du ridicule! Page2 du Maghreb Si Omar conclut: Bourguiba a échoué ,moi je vais réussir???au la modestie ne l'etrangle pas...A t il dit qq chose ces 30 dernières années,si oui merci de nous le rappeler,poliment svp,merci
Mr lambda
Djmdc |25-08-2011 21:19
Au lieu de critiquer, sans rien savoir et répéter bêtement ce que vois entendez sans en connaitre la véracité, mieux vaut se taire! Mr shabou est une personne honorable et qui a souffert avec zaba! Subir la torture et aller en prison, sans compter le reste, ce que zaba a fait subir a sa famille, vous ne seriez pas capable de subir cela pour vos idées. Jeune ou vieux vous parlez d'une personne sans connaitre sa vraie histoire...à bon entendeur
choufou la liste des actionnaires!
lecteur tunisien |24-08-2011 02:31
ferid abbas?ridha zerzeri?les mzabi?... Ils se convertissent? ... ils placent un peu de leur argent?..ils s'ennuyent?... Les vautours ont compris l'importance de la presse!! dommage, j'ai cru un moment qu'on allait avoir un bon quotidien, maintenant ,c'est plus clair! trés déçu monsieur mzoughi, monsieur chawki, on avait plaisir à vous écouter, maintenant je vais croire les rumeurs... ,quand à krichène,l'ex "réalités", prenez n'importe quel numéro d'avant le 14 et tirez les conclusions...ms bonne plumes qd mm!au fait c'est pour quand la révolution?
bof
bb |23-08-2011 23:29
Bof pour la couverture. J'espere que le contenu est meilleur.
Pour l'instant la Tunisie se résume ainsi : on prend du vieux et on recommence...
Rami@BN-REINCARNATION HISTORIQUE
Rami |23-08-2011 20:44
Sahha chribitkoum.auriez vous le professionnalisme de nous éclairer sur ce que Mr S'habou,aurait enduré sous bourguiba et zaba.Dans les forums il était directeur de la sécurité politique et sous zaba il a aurait été condamné à 1 an de prison mais pour une affaire de droit cmmun:il aurait détruit des scéllés mis par un huissier sur son local pour non paiement de cnss et autres,donc pas politique.il dit qu'il a été exilé,sous Bourguiba???et sous zaba??? Exilé: expulsé de son pays,il n'y a eu aucun arrété d'expulsion pris contre lui???aurait il dit ou fait ou organisé une opposition ces années d'exil???avec un article pareil vous nous devez des éclaircissements,déontologiquement parlant,puisque c'est vousqui dites qu'il a enduré>.merci de votre réponse et de votre compréhension.ps:j'ai utilisé le conditionnel là où il fallait,donc je ne fais pas un procès d' intention ni de diffamation
123
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025