La « hadhra » de Sidi Bou Saïd marche vers le palais de Carthage sous les chants et les youyous (vidéo)

Businessnews.com.tn | publié le 13/01/2013 13:46

À la suite de l’incendie du Mausolée de Sidi Bou Saïd, hier 12 janvier 2013, les villageois et autres riverains de la banlieue Nord de Tunis se sont rassemblés sur la colline, face au café des nattes ou sur l’esplanade jouxtant le mausolée, pour faire part de leur indignation de ce qu’une grande majorité considère comme un acte criminel ayant conduit à la destruction du lieu.



Des débats enflammés, des discussions alarmistes sur l’avenir du pays ont été engagés la matinée, sur les lieux, quelques altercations et de l’amertume qui se lisait sur les visages. Mais l’ambiance s’est totalement transformée lorsque la hadhra de Sidi Bou Saïd, drapeaux et tambours à la main, a débuté sa procession.



Sous les chants traditionnels, les youyous et les applaudissements, la hadhra est d’abord descendue du lieu où se trouve le mausolée, jusqu’au café des nattes.


La procession, suivie des personnes présentes, est ensuite descendue de la colline de Sidi Bou Saïd pour se diriger vers le palais de Carthage, où une forte présence policière a été constatée.





La « hadhra » de Sidi Bou Saïd marche vers le palais de Carthage sous les chants et les youyous (vidéo)

publié le 13/01/2013 13:46

À la suite de l’incendie du Mausolée de Sidi Bou Saïd, hier 12 janvier 2013, les villageois et autres riverains de la banlieue Nord de Tunis se sont rassemblés sur la colline, face au café des nattes ou sur l’esplanade jouxtant le mausolée, pour faire part de leur indignation de ce qu’une grande majorité considère comme un acte criminel ayant conduit à la destruction du lieu.



Des débats enflammés, des discussions alarmistes sur l’avenir du pays ont été engagés la matinée, sur les lieux, quelques altercations et de l’amertume qui se lisait sur les visages. Mais l’ambiance s’est totalement transformée lorsque la hadhra de Sidi Bou Saïd, drapeaux et tambours à la main, a débuté sa procession.



Sous les chants traditionnels, les youyous et les applaudissements, la hadhra est d’abord descendue du lieu où se trouve le mausolée, jusqu’au café des nattes.


La procession, suivie des personnes présentes, est ensuite descendue de la colline de Sidi Bou Saïd pour se diriger vers le palais de Carthage, où une forte présence policière a été constatée.





M.B.H
Ads
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration