Imed Deghij des LPR menace ceux qui demandent la chute du gouvernement (vidéo)

Businessnews.com.tn | publié le 08/02/2013 12:00
Il s’appelle Imed Deghij, il est membre des Ligues de Protection de la Révolution (LPR) section du Kram, et est connu pour son appartenance au parti islamiste Ennahdha. Il s’est réuni hier 7 février au bureau des LPR dans la banlieue nord avec ses acolytes pour rebondir sur les récents événements suivant l’assassinat de Chokri Belaïd.

Le discours de Imed Deghij était on ne peut plus clair : il fau cesser d’enjoliver l’image de Chokri Belaïd et défendre de toutes ses trippes le gouvernement légitime. « Chokri Belaïd est un citoyen tunisien, il est mort et demain c’est son enterrement mais il faut savoir qu’il ne représente, en aucun cas, les pauvres, les démunis, les laissés pour compte, les prisonniers et les militants, il n’a jamais était compétent dans son domaine n’a jamais réussi à faire acquitter un de ses clients. », criait Imed Deghij.

Le membre des LPR et fervent nahdhaoui a lancé, à l’encontre du peuple, un avertissement : celui de cesser à appeler à la chute du gouvernement. Il a appelé le peuple à se contenter d’assister aux funérailles de Chokri Belaïd et de regagner, illico, son chez-soi sans s’aventurer dans des manifestations ou des affrontements quelconques.

Rappelons, par ailleurs, que Imed Deghij s’est attaqué, et à plusieurs reprises, à l’homme d’affaires Kamel Letaief.

Na. B

Imed Deghij des LPR menace ceux qui demandent la chute du gouvernement (vidéo)

publié le 08/02/2013 12:00
Il s’appelle Imed Deghij, il est membre des Ligues de Protection de la Révolution (LPR) section du Kram, et est connu pour son appartenance au parti islamiste Ennahdha. Il s’est réuni hier 7 février au bureau des LPR dans la banlieue nord avec ses acolytes pour rebondir sur les récents événements suivant l’assassinat de Chokri Belaïd.

Le discours de Imed Deghij était on ne peut plus clair : il fau cesser d’enjoliver l’image de Chokri Belaïd et défendre de toutes ses trippes le gouvernement légitime. « Chokri Belaïd est un citoyen tunisien, il est mort et demain c’est son enterrement mais il faut savoir qu’il ne représente, en aucun cas, les pauvres, les démunis, les laissés pour compte, les prisonniers et les militants, il n’a jamais était compétent dans son domaine n’a jamais réussi à faire acquitter un de ses clients. », criait Imed Deghij.

Le membre des LPR et fervent nahdhaoui a lancé, à l’encontre du peuple, un avertissement : celui de cesser à appeler à la chute du gouvernement. Il a appelé le peuple à se contenter d’assister aux funérailles de Chokri Belaïd et de regagner, illico, son chez-soi sans s’aventurer dans des manifestations ou des affrontements quelconques.

Rappelons, par ailleurs, que Imed Deghij s’est attaqué, et à plusieurs reprises, à l’homme d’affaires Kamel Letaief.

Na. B
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration