alexametrics
Dernières news

Hafedh Caïd Essebsi invite « ses » ministres à un iftar

Hafedh Caïd Essebsi invite « ses » ministres à un iftar

Le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi, invite ce dimanche 27 mai 2018, les ministres et secrétaires d'Etat de son parti à un dîner d’iftar. Il devrait exposer de nouveau ses positions vis à vis de Youssef Chahed, puis les pousser à démissionner de son gouvernement, dès cette semaine.

 

Le souci est que plusieurs de ces ministres Nidaa refusent catégoriquement de « déserter » et en veulent à Hafedh Caïd Essebsi d’avoir critiqué violemment et publiquement le bilan de Youssef Chahed qui est aussi le leur. Ils savent aussi qu’une bonne partie de Nidaa et de l’opinion publique soutiennent le chef du gouvernement et ne veulent pas hypothéquer leur propre avenir politique, voire professionnel, pour les beaux yeux de Hafedh Caïd Essebsi.

 

Outre le fait qu’ils soient personnellement convaincus par le travail de Youssef Chahed, ils ne veulent pas prendre le risque de se trouver, demain, pointés du doigt, comme les anciens ministres de Ben Ali, lorsque Hafedh va tomber et encore moins d’être considérés comme déserteurs qui ont préféré le parti à la patrie. 

 

N.B.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (30)

Commenter

Canalou
| 28-05-2018 12:00
C est par un coup de pass pass entre bce et chahed qu il,s,est retrouve directeur executif qui ne veut pas de congres.certains pensent qu il est le gardien du temple pour bce en 2019 et personne n a le droit de monter .que cherche hce a prouver ?

Nephentes
| 28-05-2018 11:26
Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au Soleil exposé,

Six forts chevaux tiraient un Coche.
Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.

L'attelage suait , soufflait , était rendu.

Une Mouche survient, et des chevaux s'approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment
Qu'elle fait aller la machine,
S'assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;

Aussi-tôt que le char chemine,
Et qu'elle voit les gens marcher,

Elle s'en attribue uniquement la gloire ;
Va, vient, fait l'empressée ; il semble que ce soit
Un Sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.

La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu'elle agit seule, et qu'elle a tout le soin ;
Qu'aucun n'aide aux chevaux à se tirer d'affaire.

Après bien du travail le Coche arrive au haut.
Respirons maintenant, dit la Mouche aussi-tôt :

J'ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.
'?à, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.

Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S'introduisent dans les affaires.
Ils font partout les nécessaires ;
Et, partout importuns devraient être chassés.

Tapakaya
| 28-05-2018 10:48
Bravo haffa tu m'impressionne réellement
Nida, j'adhere
Vive Haffa

déja-vu
| 27-05-2018 22:32
Ce garcon est plutot doué pour avoir survécu si longtemps sous les feus nourris qui le criblent de toute parts. Il n'a fait qu'une grave erreur: Il aurait du fonder son propre parti, aussi loin que possible de son père.

Et, franchement, ces lunettes n'iront jamais bien qu'à leur légitime proprietaire...

aj34
| 27-05-2018 21:29
Il faudrait peut être qu'on arrête de cibler HCE. C'est rare qu'un politicien fasse l'unanimité sur son incompétence....
Parlons surtout des moutons qui le suivent. Des voyous qui attendent leur place garantie par le ***(politique).
Regardons du côté des membres de Nidaa qui continuent à le laisser faire qui n'osent pas se montrer par peur d'être repérés par BCE.
Regardons du côté des bureaux régionaux de Nidaa qui n'ont pas encore fermé la boutique avant que le peuple les considère comme faisant partie d'une "association de malfaiteurs" Qu'est ce qu'ils attendent pour partir ou pour dénoncer ces pratiques. Ne pas dénoncer en politique veut dire qu'on accepte sinon on est considéré comme une serpillère politique.
Regardons du côté des représentants du peuple (parlement) et précisément d'Ennahda qui se frotte les mains avec ces magouilles pour ensuite récolter les fruits. HCE est une aubaine pour Ennahdha, pourquoi s'en priver. On s'en fout du peuple.
Regardons du côté de nos journalistes et de nos journaux qui dénoncent en reculons la magouille Essebcienne.
Regardons du côté de nous (les tunisiens) qui acceptons cette situation ou un ***-analphabète essaie d'orienter la situation politique tunisienne afin de laisser la place: à la ***et à la libérations de certains prisonniers ou voyous politiques,
Enfin regardons du côté de la présidence et de BCE qui ne veut pas donner ses intentions pour 2019 et qu'il espère continuer à nous présider à son âge. Un peuple composé essentiellement de jeunes mais présidé par un monsieur très âgé. être âgé n'est pas un défaut mais assumer de très grandes responsabilités à son âge devient très dangereux pour l'avenir du pays.
Prends l'exemple sur un pays européen proche de nous, avec ce jeune président qui a tout de suite amené de la fraicheur dans la politique française . Il est apprécié par tous les autres présidents en raison de son dynamisme, sa fraicheur et son intelligence. La Tunisie possède plusieurs Macrons à condition de leur laisser la place.
Enfin, à mes compatriotes, la démocratie impose le respect. On peut refuser les comportements ***dans le respect des institutions et sans agressivité . Il faudrait vite se réveiller et ne pas penser seulement à ce qu'on va manger le soir. Beaucoup d'entre nous sont habitués à la dictature. La révolution nous a apporté une nouvelle culture politique. profitons de cette chance que nous avons. Ne laissez pas HCE -et BCE décider de l'avenir de la Tunisie bien que BCE a joué un rôle important après la révolution mais il est en train de dilapider toute sa crédibilité auprès des tunisiens.


Samira
| 27-05-2018 21:11
A se demander qui finance ce parti. Est ce que c'est l'argent que son pere a encaissé des Emirates

Riyadh
| 27-05-2018 20:24
Hafefh doit quitter la scène politique , vu sa destruction de Nida, le renvoi de ses fondateurs. Sa illégimité est évidente.

alouane
| 27-05-2018 20:20
Si ces ministre sont des hommes , ils doivent tenir bon et soutenir Chahed, car son renvoi va fragiliser le futur chef du gouvernement qui ne pourra qu'appliquer les directives de l'UGTT et travailler constamment sous la menace de subir le même sort que son prédécesseur. Le peuple doit soutenir Chahed contre les suppôts de la corruption qui se sont mobilisés depuis l'arrestation de Chafik Jarraya et les déboires judiciaires de Riahi. Ils veulent nous imposer un gouvernement au service de *** et de la contrebande. Vive la Tunisie!

Magon le Carthaginois
| 27-05-2018 19:50
HCE est tellement aveuglé par sa haine envers Youssef Chahed qu'il ne fait que commettre une bêtise après une autre. Maintenant il veut pousser les ministres nidaouis à quitter le gouvernement. Autrement dit, il veut
- les pousser à faire Hara-Kiri et à creuser leur propre « tombe politique ».
- trahir le peuple tunisien. HCE oublie que ces ministres ont fait le serment à leur nomination en 2016 de servir la nation tunisienne ?
Il leur demande de déserter le navire. Est-ce qu'ils vont le suivre et assumer les conséquences d'être traités de déserteurs et de traitres envers le peuple?
HCE et ses conseillers n'ont rien appris de l'Histoire récente. Notamment ce qui est arrivé au parti Afek Tounis, lorsque Yassine Brahim avait sommé en 2017 les ministres de son parti de quitter le gouvernement Chahed. La réponse de ces ministres n'a pas tardé : ils ont claqué la porte et sont restés au gouvernement. C'était un coup dur et une gifle pour Yassine Brahim.
Est-ce les ministres nadouis ont le courage et le self-esteem et de faire pareil et claquer la porte au nez de HCE ? That is the question. Let us wait and see.

Benoît
| 27-05-2018 19:15
UN D'?BAT T'?L'?VIS'? avec le fiston de son père serait une bonne initiative pour qu'il puisse présenter les arguments qui le poussent à tant de haine vis-à-vis sidou Youssef Chahed et son acharnement (ridicule) de le limoger.Nidaa est AGONISANT.

A lire aussi

Les problématiques et les difficultés du secteur laitier ont été l’objet d’une réunion tenue, au

10/12/2018 16:12
0

Le ministre du Transport et négociateur en chef, pour la Tunisie à l'Aleca, Hichem Ben Ahmed ainsi

10/12/2018 15:51
1

Une journaliste de la chaîne Zitouna a été agressée, ce lundi 10 décembre 2018, par un enseignant,

10/12/2018 15:24
1

L'homme politique et de médias Borhen Bsaïes a été ce lundi 10 décembre 2018. Il bénéficie

10/12/2018 12:46
25

Newsletter