alexametrics
Dernières news

Fathi Laâyouni porte plainte contre Saloua Charfi

Fathi Laâyouni porte plainte contre Saloua Charfi

 

L’avocat Fathi Laâyouni a déposé, vendredi 22 juin 2018, une plainte auprès du Procureur de la République près du Tribunal de première instance de Tunis contre l’universitaire Saloua Charfi.

 

Suite à un statut publié par Mme Charfi sur sa page Facebook, Laâyouni a accusé l’universitaire d’atteinte aux bonnes mœurs, d’incitation à la haine ainsi que de perturber l’ordre public. L’avocat est connu pour son accointance avec les forces islamistes. Il a fait parler de lui lorsque la Troïka était au pouvoir.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

SAMIA
| 24-06-2018 20:13
Bonjour Hatem
Effectivement, c'est connu par tout le monde,eau + glucose=carburant des muscles,je redis pour la nième fois: le jeûne de Ramadan est un rite païen des béni ya3reb(Essabiaa) a ne pas comparer avec les rigimes...on interdisait la nourriture,l'eau et le sexe en présence du soleil épouse de la lune= Siine= baal=akbar ,elle est enceinte d'un croissant symbole religieux jusqu'aux nos jours !
Je comprends pas pourquoi des gens comme @Forza se tuent pour renforcer l'ignorance des béniya3reb !
amitié

houda
| 23-06-2018 18:19
je prefere la guerre civile de cent ans a vivre aves ses freres musulmans traitres et haineux que le bon dieu les emporte d ailleurs je suis sure qu ils sont detestès par dieu il n est jamais venu a leur secour depuis GHAZWET BADR

houda
| 23-06-2018 18:14
pauvre bete casse toi

veritas
| 23-06-2018 17:14
il est bien bas et le restera jusqu'a la fin de ses jours .

Abir
| 23-06-2018 17:09
Profites bien pendant que Bhiri et Rahmouni mènent la baguette en justice,tu peux porter plainte contre tout ce qui ne sont pas des islamistes,une fois pour toute et comme ça tu peux dormir tranquillement.

Mansour Lahyani
| 23-06-2018 17:08
Il a fait parler de lui lorsque la Trïka était au pouvoir... et il n'a pas avancé d'un pouce depuis !
Pauvre, pauvre Fathi Layouni ! Son indigence intellectuelle n'a d'égale que son arrogance...

Jilani
| 23-06-2018 16:23
Tous se préparent pour 2019. Ennahdha montre un visage de sagesse pour ne pas changer le chef de gvt mais elle agit juste pour s'approcher des institutions internationales FMI et UE en prétextant la stabilité du pays et peu importe pour elle l'economie du pays. C'est le génie du gourou qui multiplie ses voyages en europe.. BCE avec son projet soi-disant sociétal cherche à relancer le débat entre laïcs et islamistes et faire revenir les laïcs dans son camp pour encore les trahir en 2019. Le renard maintient exprès une position de flou pour gagner du temps et chercher la bonne occasion pour apparaître comme sauveur du pays. On va voir dorénavant ces pingouins remettre ces sujets bidons et on ne sait pas s'ils sont réellement financés par les islamistes ou les minables rcdistes de Nida.

Juste pour dire...
| 23-06-2018 15:28
Cela vaut mieux. ... puisque les Tunisiens, bêtement désintéressés des politiques ne se rendent même pas compte qu'ils sont déjà pris dans les griffes des islamistes. ...
C'est juste pour dire..... Eh bien tant pis pour nous , pauvres idiots que nous sommes !

Mohamed 1
| 23-06-2018 15:15
Et voilà ! Jeu de dupes !
Vilipender la dictature, prétendre être démocrate, avoir recours en revanche aux lois de la dictature, et puis néanmoins toujours clamer être démocrate !
Belle manoeuvre de filouterie.
Alors que, dans la période précédente, ces lois n'étaient appliquées qu'à bon escient, c'est à dire pour juger de vrais hors-la-loi.
Pas les personnes pacifiques comme Saloua Charfi.
Ils ont le culot après de venir donner des leçons de démocratie.
Ce monsieur représente à la perfection une frange de la société qui refuse les valeurs démocratiques. Est-il possible de parler démocratie dans un pays dont une frange endoctrinée aux lois ancestrales en refuse les principes ?
Question vraiment légitime.

Mohamed Obey
| 23-06-2018 14:21
Avocat, oui, mais quelle vocation noble s'est-il attribué?

A lire aussi

S’est tenue aujourd’hui, samedi 17 novembre 2018, à Tunis, la 8ème édition du conseil des

17/11/2018 22:02
0

Noureddine Bhiri a été reconduit aujourd'hui, samedi 17 novembre 2018, à la tête du bloc

17/11/2018 21:17
0

Le leader d’Ennahdha Rached Ghannouchi s’est exprimé à l’occasion de la rencontre annuelle du bloc

17/11/2018 20:54
5

Présent aujourd'hui, samedi 17 novembre 2018, à La Marsa pour célébrer la fête nationale de

17/11/2018 17:55
6

Newsletter