alexametrics
Dernières news

Ennahdha refuse les campagnes médiatiques menées par Nidaa Tounes

Ennahdha refuse les campagnes médiatiques menées par Nidaa Tounes

Le bureau exécutif d’Ennahdha s’est réuni, mercredi 7 novembre 2018, sous la houlette de son président Rached Gahannouchi, où il a examiné, notamment, les derniers développements politiques dans le pays et le remaniement ministériel, estimant que le soutien du président de la République Béji Caïd Essebsi à la nouvelle formation est la garantie du succès de la stabilité de ce gouvernement.

 

A cette occasion, Ennahdha a souligné l’importance du remaniement ministériel partiel réalisé et qui permettra la stabilité du gouvernement ainsi qu'une focalisation sur les défis économiques, sociaux et de sécuritaires auxquels le pays est confronté. Le mouvement a espéré que cette nouvelle composition bénéficiera de la confiance du parlement, du soutien de diverses parties politiques.

 

Le mouvement islamiste a exprimé son refus des campagnes médiatiques et de propagande, menées par certains des dirigeants de Nidaa Tounes, l’objectif étant de surenchérir et perturber les bonnes relations liant les deux partis politiques et qui a permis de purifier le climat politique pendant les 4 dernières années, tout en mettant en place un équilibre rationnel entre les différentes composante du paysage politique nationale, qui a permis d’augmenter les opportunités de réussite de la transition démocratique.

Ennahdha a également vivement condamné les tentatives d'incitation à la sédition entre le mouvement et la présidence de la République, en réaffirmant que le respect de l'institution présidentielle va de pair avec le respect de l'Etat. Le parti reconnait les efforts du chef de l’Etat à éloigner le pays des crises internes et externes. Elle réitère sa position, selon laquelle, une différence dans les avis sur la stabilité du gouvernement n’est en aucun cas tentative de lui tourner le dos ou une rupture avec lui –NDLR en se référant à BCE.

 

Le mouvement appelle toutes les parties concernées par la justice transitionnelle, victimes, accusés, organisations des droits de l’homme et instance spécialisée, à interagir positivement avec son initiative invitant à la continuité du processus de la justice transitionnelle, en rendant justice aux victimes et en réglant les dossiers en cours dans le cadre du pardon et loin de la vengeance, afin de parvenir à une réconciliation nationale globale.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

Monia
| 08-11-2018 15:38
"faites ce que je vous dis, ne faites pas ce que je fais"

Monia
| 08-11-2018 15:29
c'est l' hôpital qui se moque de la charité!

kameleon78
| 08-11-2018 15:22
La pieuvre malsaine, qui pense que les électeurs vont croire à ses mensonges et à son cynisme. La Nahda gagne du temps, pose ses pions et parle de Tawafeq, j'espère que YC se rendra compte à temps de ses manoeuvres et qu'il ne pas trop obnubilé par 2019. Attention Monsieur le Chef du Gouvernement nous vous surveillons, si vous dérapez en faveur des islamistes, nous vous sanctionnerons, n'oubliez pas que ce sont les électeurs modernistes qui voteront pour vous en 2019, si vous allez trop loin, dites adieu à vos ambitions.

CITOYEN EN COLERE
| 08-11-2018 15:00
Ennahdha qui embourbée dans une incertitude politique donne l'impression que rien ne sera résolu sans son aval. Le moment de l'analyse sérieuse sur le fond de l'existence de ce parti est arrivé, il est plus que urgent de desserrer l'emprise qui empêche la démocratie de s'exprimer, PLUSIEURS assassinats politiques commis au vue et au sue de tous et ses auteurs comme ses commanditaires continuent de gouverner, voir de décider pour nous dans l'impunité totale, pire ils cherchent à s'éterniser pour faire obstacle à la justice. La Tunisie ne trouvera sa sérénité que quand justice soit rendue.

Tunisie va mal
| 08-11-2018 13:43
Il y'a queques semaines vous étiez encore en lune de miel!! Ya sobhan moughaier el Ahwel

A lire aussi

Samira Chaouachi, membre du bureau politique de Nidaa Tounes, a indiqué ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 22:00
0

Le bureau exécutif de l’Utica a annoncé dans un communiqué rendu public ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 21:15
0

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
0

Salma Elloumi, cheffe de cabinet de Béji Caïd Essebsi, a pointé du doigt aujourd'hui, une

14/11/2018 19:45
8

Newsletter