alexametrics
Dernières news

Démarrage de la réunion consultative au palais de Carthage

Démarrage de la réunion consultative au palais de Carthage

 

 

La réunion consultative, déjà annoncée, a démarré ce matin du lundi 16 juillet 2018, sous le patronage du président de la République, Béji Caïd Essebsi au palais de Carthage.

 

Prennent part à cette réunion, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, le président de l’assemblée, Mohamed Enaceur, le président de l’Utica, Samir Majoul, le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, le président d’Ennahdha Rached Ghannouchi, le directeur exécutif de Nidaa Tounes Hafedh Caïd Essebsi et le chef du cabinet présidentiel Slim Azzabi.

 

 

 

 

Cette réunion a pour objectif de débloquer la situation de crise actuelle et de rapprocher les points de vue des principales parties politiques et sociales du pays.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

Abir
| 17-07-2018 08:56
Tant que cette ( tab3a) devant vous et derrière vous et souvent avant vous ,ni la Tunisie,ni les Tunisiens n'auront des jours meilleurs,je dirais et sûrement,nous allons de pire en pire ,et ce Gannouchi le seul qui est heureux !!!

RAS LE BOL !!!!!!!!!!!!!!! de cette politique......
| 17-07-2018 08:28
On ouvre la porte à des touristes fauchés aux pouvoirs d'achats plus que limités qui n'apportent aucune plus valus à la Tunisie (on remplis les poches des tours opérators,avec des tarifs des hôtels bradés ,des touristes cantonnés dans leurs hôtels en "all inclusives", on pousse à la surconsommation et à la gabegie ) mais alors nos compatriotes Tunisien vivant à l'étranger qui viennent régulièrement renflouer les caisses de l'état en devise, on les saigne au quatre veine ( en pratiquant un monopole des tarifs des vols pratiqués par Tunis air ou des traversées par CTN (soi disant tunisienne, de 300 on grimpe à 600 '?' , des traversées à 1800 '?') et après on pleure misère ( faillites, déficit et manque de devises......) c'est surement la politique du redressement ou pousse toi de là que je m'y mette.....

Imed
| 16-07-2018 21:09
Le professeur Kais Said a declare que BCE aurait du lui meme
parler de la clause constitutionnelle qui lui donne la possibilité de demander lui-même directement au Parlement un renouvellement de la confiance au gouvernement.mais il a prefere l esquiver...ce n est pas serieux.....

Mourad Lotfi B
| 16-07-2018 18:29
Monsieur Le Président, je ne sais pas si vous brigueriez un nouveau mandat en 2019 et je ne vous apprendrai rien si j'affirme que nul ne pourrait prévoir le verdict des urnes en 2019 que ça soit pour les présidentielles ou les législatives. Pour la période allant de janvier 2011 à décembre 2019 vous aurez été six ans sur neuf à la tête de l'Etat. Il reste moins de 15 mois pour les élections de 2019. Les dates des : 14/01/2019, 20/03/2019 ou 25/07/2019 seront trop tard si vous voudriez rendre un grand service à la Tunisie. Durant vos 5 ans de pouvoir vous évoquez toujours votre choix pour une politique consensuelle. Et on distingue deux types de consensus : Le consensus partisan appliqué de 2011 à nos jours et c'est ce consensus qu'on peut qualifier de compérage contre le peuple, qui a généré l'instabilité politique, la récession économique et l'insécurité. L'autre consensus c'est le consensus populaire par le biais des urnes qui générera un gouvernement fort et stable pour toute la durée de la législature. Monsieur le Président de la République, les patriotes attendent que vous lancerez le 25/07/2018, jour du 61ème anniversaire de la République les procédures pour un amendement du code électoral en instaurant le scrutin majoritaire à 2 tours pour les législatives.

houda
| 16-07-2018 16:36
PROFESSEUR EN CHIRURGIE ELECTRO MECANIQUE C EST SUPER NON ET DONT LE CHEF DU GOUVERNEMENT EST UN INGENIEUR EN DEVELOPPEMENT RURAL C EST SUPER AISSI quand a l economie et les finances c est trois rien pour la tunisie nous sommes tres riches au point qu on en n a pas besoin encore plus pour la technologie et l idustrie et le commerce nous ne voulons plus ni de chahed ni de hafedh ni meme des deputès figurants

Le_tunisien
| 16-07-2018 14:11
Youssef Chahed, s'il reste encore au pouvoir, travaille à la constitution d'un gouvernement dans lequel ne figureront pas de ministres appartenant à el Nahdha et Nidaa. Le chef de gouvernement a presque finalisé sa liste préliminaire des membres du gouvernement de transition resserré autour de dix-sept ministres et 15 SE. Cette liste, sauf surprise, comprend ,entre autres, des noms familiers comme Hakim Ben Hammouda, Ghazi Jeribi, Mongi Hamdi, , Taoufik Jelassi, Afif Chalbi, Faical Derbal et Khemais Jhinaoui , mais aussi de nouveaux ministres et secrétaires d'Etat comme Aymen Mekki, Ezzeddine Larbi, Malika Zeghal, Zied Tlemsani, Chiheb Mahjoub, Tarek Ben Salem , Samira Tlili Karray, Mohamed Mourad Fradi, Khaled Khiair, Kamel Dimassi, Fatma Mastouri, Ahmed Rjiba et Nabil Smida. Youssef Chahed a d'ores et déjà écarté de sa liste : Zied Ladhari, Elyes Mnakbi, Samir Taieb, Anis Ghedira, Iyed Dehmani, Faouzi Abderrahmene, Hatem Ben Salem, Slim Khalbous, Mabrouk Korchid, Anouar Maarouf, Taoufik errajhi, Hichem Ben Ahmed, Koddous Saadaoui '?'

tunisie va mal
| 16-07-2018 13:41
Si beji celui qui s'allie avec un diable il se fait brûler la tète.

Halouani
| 16-07-2018 13:31
Kamel MORJANE n'a pas été convoqué. C'est bien fait pour sa gueule, il apprendra à s"allier avec les islamistes. Nous nous sommes débarrassés de BEN ALI, il est grand temps de balayer le reste de sa poubelle (les Morjane, Hatem Ben Salem, Ridha Chalghoum, ...).

le berbère
| 16-07-2018 13:23
le gourou pratique la politique BOURGUIBIENNE ,étape par étape ,et il finira par avaler le vieux puis son fils .

hadou
| 16-07-2018 12:41
le denommé rached guanouchi participe au pouvoir!!honte à tounesten!!!

A lire aussi

Le mouvement Ennahdha a rendu public un communiqué ce mardi 23 octobre 2018, dénonçant le meurtre du

23/10/2018 19:19
1

La chaîne Attessia a rendu public, ce mardi 23 octobre 2018, un communiqué annonçant qu’elle a

23/10/2018 18:49
1

Le Syndicat de base de Shems Fm et la section du Syndicat national des journalistes (SNJT) au sein

23/10/2018 18:02
0

La municipalité de la ville de Tunis a indiqué ce mardi 23 octobre 2018 sur sa page Facebook qu’elle

23/10/2018 17:18
2

Newsletter